Basilique du Sacré-Cœur de Nancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sacré-Cœur (homonymie) et Basilique du Sacré-Cœur.

Basilique du Sacré-Cœur de Nancy
La basilique vue du Nord
La basilique vue du Nord
Présentation
Culte Catholique Romaine
Type basilique
Début de la construction 1902
Fin des travaux 1905
Architecte Rougieux & Jules Criqui
Style dominant roman-byzantin
Géographie
Pays France
Région Lorraine
Ville Nancy
Coordonnées 48° 41′ 08″ nord, 6° 09′ 45″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Basilique du Sacré-Cœur de Nancy

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Basilique du Sacré-Cœur de Nancy

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
Basilique du Sacré-Cœur de Nancy

Fichier audio
Cloches
Cloches de la basilique du Sacré-Cœur de Nancy
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

La basilique du Sacré-Cœur est une église catholique de style roman-byzantin, inspirée par la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris. Elle est due principalement aux talents de trois hommes : Monseigneur Turinaz, le chanoine Blaise et l'architecte Rougieux. Elle est située à l'ouest de la ville de Nancy, près de sa frontière avec la commune de Laxou, dans le quartier Poincaré - Foch - Anatole France - Croix de Bourgogne. Elle est dédiée au Sacré-Cœur de Jésus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Charles-François Turinaz (1838-1918), évêque de Nancy-Toul, décide de fonder une nouvelle église entre Nancy et Laxou pour être le centre de la douzième paroisse nancéienne. Il confie la construction de l'édifice au chanoine, Henri Blaise (1863-1920), nommé curé de la nouvelle paroisse, et qui fut son secrétaire particulier : « Je vous confie la grande et difficile mission de fonder la nouvelle paroisse que je place sous les bénédictions, la puissance et la fécondité merveilleuse du Sacré-cœur de Jésus[1]. ».

La pose et la bénédiction de la première pierre ont lieu le . La bénédiction de la statue du Sacré-Cœur qui domine la coupole a eu lieu le . Les travaux furent terminés en 1905.

Élevée au rang de basilique mineure en septembre 1905, elle fut consacrée par l'évêque Turinaz et livrée au culte le en devenant la Basilique du Sacré-Cœur de Nancy. Le tintinnabule et l'ombrellino sont visibles dans le chœur.

Le corps de l'évêque Turinaz repose selon sa volonté dans le transept gauche de la basilique; celui du chanoine Blaise, qui fut légataire universel de Monseigneur Turinaz à sa mort, dans le transept droit.

Orgue[modifier | modifier le code]

Elle possède un orgue réalisé par Charles Didier-Van-Caster, achevé en 1907. Cet instrument comprend 48 jeux répartis sur trois claviers et pédalier et dispose de deux registres de 32 pieds (Bourdon 32 et contrebombarde 32). Il s'agit d'un des plus beaux instruments symphoniques de la ville de Nancy.

Cloches[modifier | modifier le code]

Le bourdon de la basilique du Sacré-Cœur, qui pèse près de 6 tonnes, est la plus grosse cloche de Nancy, et ne résonne que pour des événements exceptionnels comme la mort ou l'élection d'un pape[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Semaine religieuse de Nancy, Nancy, Crépin-Leblond, 1902, p. 434, cité dans Olivier Geoffroy, « Nancy, basilique du Sacré-Cœur », sur musimem.com, Musica et Memoria, .
  2. Ghislain Utard, « Nancy : l'émouvant adieu à Marie, victime des attentats », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).