Abbaye du Sacré-Cœur d'Oriocourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye du Sacré-Cœur
Chapelle d'Oriocourt
Chapelle d'Oriocourt
Présentation
Culte Catholique romain
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Ville Oriocourt
Coordonnées 48° 51′ 43″ nord, 6° 22′ 43″ est

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Abbaye du Sacré-Cœur

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Abbaye du Sacré-Cœur

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye du Sacré-Cœur

L'abbaye du Sacré-Cœur est un monastère de sœurs bénédictines (non fédéré) fondée par l'abbaye de Flavigny-sur-Moselle, elle-même fille de l'antique abbaye Saint-Eustase de Vergaville fondée en 966.

C'est en 1860 que les premières sœurs (moins d'une dizaine) s'installent à Oriocourt, alors dans le département de la Meurthe, aujourd'hui dans celui de la Moselle, dans le vieux château du Rocheret (XVIIIe siècle). Un pensionnat est ouvert la même année.

Pendant la guerre franco-allemande de 1870, l'abbaye abrite un hôpital de la Croix-Rouge et intègre l'Empire allemand par le traité de Francfort. Ce sera aussi le cas pendant la Première Guerre mondiale.

La construction de la chapelle débute en 1880. Elle est achevée et bénie en 1892. En 1907, le monastère est érigé en abbaye. Vers 1930, l'abbaye compte une trentaine de moniales.

Seconde Guerre mondiale : la Moselle annexée de fait par l'Allemagne nazie, les sœurs d'Oriocourt sont expulsées le 18 novembre 1940, partageant ainsi le sort de la population du Saulnois.

Durant le 1er semestre de l'année 1945, la communauté se réinstalle dans un monastère délabré. Le pensionnat de jeunes filles rouvre cependant dès l'automne, pour fermer définitivement en 1955.

En 1980, le monastère comptait dix-huit moniales. Un élevage de poules pondeuses contribue aux ressources du monastère.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Sœur Anne-Marie, L'abbaye bénédictine d'Oriocourt, 1960.
  • G. Jacquemet (dir.), Catholicisme hier aujourd’hui demain, vol. 10, Paris, [détail des éditions]