Aquaboulevard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aquaboulevard
Image illustrative de l’article Aquaboulevard
Aquaboulevard de Paris

Ouverture mai 1989
Superficie 6 hectares
Pays Drapeau de la France France
15e arrondissement de Paris
Site web www.aquaboulevard.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées 48° 49′ 52″ nord, 2° 16′ 34″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aquaboulevard

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Aquaboulevard

Aquaboulevard est un complexe de loisirs situé dans le 15e arrondissement de Paris (France) entre le parc omnisports Suzanne-Lenglen, l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux et le boulevard périphérique.

Description des activités[modifier | modifier le code]

Il comprend, sur une superficie de plus de six hectares[1],[2] :

  • Un parc aquatique d'une superficie de 7 000 m2,
  • Des cours d'Aquagym avec vélos dans l'un des bassins
  • Une salle de remise en forme et de fitness avec de nombreux appareils de cardio-training tels que tapis roulants de marche, vélos, rameurs, etc.
  • Une salle de musculation de 1 400 m2,
  • Sept courts de tennis (individuels ou a deux) dont un à l'extérieur, six courts de squash,
  • Un complexe de cinémas[3].

Le lieu est desservi par la station de métro Balard ((M)(8)), par la station homonyme du tramway de la ligne (T)(3a) et par la station Suzanne Lenglen du tramway de la ligne (T)(2).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet de ce pôle de loisirs a été lancé par la Mairie de Paris et par Michel Corbière, PDG du groupe Forest Hill[4] en 1986[5]. Avec un investissement total de 450 millions de francs[6] au lieu des 280 prévus[7], il a été inauguré en par Jacques Chirac, maire de Paris[3] et était alors le plus grand parc aquatique d'Europe[8].

Durant sa première année d'exploitation, il a accueilli un million de visiteurs pour un chiffre d'affaires de 105 millions de francs mais a cependant marqué une première perte de 32 millions[6]. À la suite de ces difficultés financières, les actionnaires ont procédé en 1991 à une augmentation de capital de 100 millions de francs et ont cédé une partie des droits à construire sur le terrain concédé par la ville[6],[3].

Après avoir rencontré l'opposition du gouvernement français, Jean-Louis Renoux, directeur général de Gaumont, a ouvert en décembre 1998 un multiplexe cinématographique de 14 salles et 2 500 sièges pour un investissement total de 120 millions de francs[9],[10].

En 2004, le complexe a accueilli 5,3 millions de visiteurs dont 890 000 pour le parc aquatique uniquement et a réalisé un chiffre d'affaires de 24,3 millions d'euros[3]. En 2012, à la suite du contexte économique, du vieillissement du parc aquatique et de l'évolution des goûts du public (exigence de calme, recherche d'un moment de détente, tendance qui fait le succès des thermes grand public et parcs aquatiques de l'est), l'affluence a notablement baissé, réduite à 4 millions de visiteurs sur l'année. Le chiffre d'affaires a donc lui aussi reculé, à 22 millions d'euros pour l'année[réf. souhaitée].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]