Aquaboulevard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aquaboulevard
Image illustrative de l’article Aquaboulevard
Aquaboulevard de Paris.

Ouverture avril 1989
Superficie 6 hectares
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Commune 15e arrondissement de Paris
Site web https://www.aquaboulevard.fr/
Coordonnées 48° 49′ 52″ nord, 2° 16′ 34″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Aquaboulevard
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Aquaboulevard
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Aquaboulevard

Aquaboulevard est un complexe de loisirs français situé dans le 15e arrondissement de Paris entre le parc omnisports Suzanne-Lenglen, l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux et le boulevard périphérique.

Description des activités[modifier | modifier le code]

Il comprend, sur une superficie de plus de six hectares[1],[2] :

  • Un parc aquatique d'une superficie de 7 000 m2,
  • Des cours d'aquagym avec vélos dans l'un des bassins
  • Une salle de remise en forme et de fitness avec de nombreux appareils de cardio-training tels que tapis roulants de marche, vélos, rameurs, etc.
  • Une salle de musculation de 1 400 m2,
  • Sept courts de tennis (individuels ou a deux) dont un à l'extérieur, six courts de squash,
  • Un complexe de cinémas[3]Gaumont.

Le lieu est desservi par la station de métro Balard ((M)(8)), par la station homonyme du tramway de la ligne (T)(3a) et par la station Suzanne Lenglen du tramway de la ligne (T)(2).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet de ce pôle de loisirs est lancé par la Mairie de Paris et par Michel Corbière, PDG du groupe Forest Hill[4] en 1986[5]. Avec un investissement total de 450 millions de francs[6] au lieu des 280 prévus[7], il ouvre en [8], est inauguré en mai de la même année par Jacques Chirac, maire de Paris[3] et est alors le plus grand parc aquatique d'Europe[9], c'est le premier parc aquatique parisien et c'est le seul parc aquatique parisien qui existe.

La baleine à l'Aquaboulevard.

La baleine grandeur nature provient de l'ancien Parc océanique Cousteau[10].

Durant sa première année d'exploitation, il accueille un million de visiteurs pour un chiffre d'affaires de 105 millions de francs et connaît une première perte de 32 millions[6]. À la suite de ces difficultés financières, les actionnaires procédent en 1991 à une augmentation de capital de 100 millions de francs et cèdent une partie des droits à construire sur le terrain concédé par la ville[6],[3].

Après avoir rencontré l'opposition du gouvernement français, Jean-Louis Renoux, directeur général de Gaumont, ouvre en un multiplexe cinématographique de quatorze salles et 2 500 sièges pour un investissement total de 120 millions de francs[11],[12].

En 2004, le complexe accueille 5,3 millions de visiteurs dont 890 000 pour le parc aquatique uniquement et réalise un chiffre d'affaires de 24,3 millions d'euros[3].

En juillet 2021 le cinéma ferme à la suite d'un incident technique pour plusieurs mois[13],[14]. Il rouvre en décembre 2021[15].

En septembre 2022, la mairie de Paris annonce la rénovation du site, divisant le bâtiment unique en 3 îlots séparées par des voies piétonnes et prévoyant notamment la création de logements et de commerces[16].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le succès de l'Aquaboulevard à Paris », sur Les Échos, (consulté le )
  2. http://www.aquaboulevard.fr/aquaboulevard.html
  3. a b c et d Le succès de l'Aquaboulevard à Paris, Les Échos, .
  4. Michel Corbière, Les Échos, .
  5. Présentation du Cinéma Gaumont Aquaboulevard, Les cinémas Gaumont et Pathé.
  6. a b et c Aquaboulevard va augmenter son capital, Les Échos, .
  7. Échec des tentatives parisiennes de parcs de loisirs, Les Échos, .
  8. « L'enquête : une nouvelle industrie touristique Des parcs de loisirs à l'aventure », sur Le Monde, (consulté le ).
  9. Aquaboulevard de Paris : le plus grand centre aquatique d'Europe en 1989, Le Monde, .
  10. « L'homme qui grenouille », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. Le ministère de la Communication gèle le projet de multiplexe à l'Aquaboulevard, à Paris, Les Échos, .
  12. Cinéma : les projets de multiplexes se bousculent en Ile-de-France, Les Échos, .
  13. « Gaumont Aquaboulevard, cinéma à Paris : Programme, Horaires, E-billets », sur www.cinemaspathegaumont.com (consulté le )
  14. Par Pauline Boutin Le 23 novembre 2021 à 17h55, « Paris : fermé depuis cinq mois qu’arrive-t-il au cinéma de l’Aquaboulevard ? », sur leparisien.fr, (consulté le )
  15. Pauline Boutin, « Paris : le cinéma d’Aquaboulevard rouvrira le 8 décembre », sur LeParisien.fr,
  16. PARIS : L'HÉLIPORT D'ISSY-LES-MOULINEAUX VA ÊTRE RÉDUIT DE MOITIÉ, L'AQUABOULEVARD RÉNOVÉ, BFMtv.com, 19 septembre 2022.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :