Athos (A712)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athos (homonymie).

Athos
Type patrouilleur de service public
Histoire
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale puis Gendarmerie nationale française
Chantier naval Chantier naval de l'Estérel Cannes
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut En service actif
Équipage
Équipage 13 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 32,1 m
Maître-bau 6,45 m
Tirant d'eau 1,9 m
Déplacement 100 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesels
Puissance 2 250 cv
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 1 mitrailleuse Browning M2 de 12.7 mm
Électronique Radar de navigation Racal-Decca
Sondeur grand fond Furuno
Moyens radio HF, UHF et VHF, Répondeur IFF
balise cospas/sarsat
Rayon d'action 25 heures à 28 nœuds
48 heures à 18 nœuds
Carrière
Port d'attache Port militaire de Cherbourg
Indicatif A712

L’Athos (A712) est un patrouilleur de surveillance des sites (PSS) de la Marine nationale française. Le groupe des deux patrouilleurs Athos et Aramis ont pour marraine par la ville d'Auch (Gers) jusqu'en 2012. C'est la ville de la Creuse, Saint-Martin-Sainte-Catherine qui en est marraine depuis le . Le navire est versé à la gendarmerie nationale au début de 2016. Seule embarcation de l'Armée française à être entièrement conçue en bois de hêtre, sa coque est capable de résister à des torpilles style M5 modèle 4.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux vedettes ont été commandées pour le soutien du Centre d'Essais des Landes (C.E.L.). Elles rejoignent la division des vedettes de l'Adour, créée le , date de l'admission au service actif de l'Athos.

Service[modifier | modifier le code]

Les deux vedettes sont installées à la base navale de Bayonne. Cette division, dissoute en 1993, prend le nom de Patrouilleur de surveillance des sites (PSS) en 1995.

Leur mission principale est la surveillance du champ de tir, la mise en place des cibles et leur récupération et le soutien aux plongeurs du Centre d'Essais de Lancement de Missiles (CELM). Leur mission secondaire consiste à la surveillance maritime du golfe de Gascogne pour la police des pêches, les opérations d'assistance et la lutte anti-pollution.

L'Athos rejoint le port de Cherbourg-Octeville en 2016. Il surveille avec l'Aramis, la Manche et la Mer du Nord, en étant affecté à la gendarmerie maritime[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.meretmarine.com, Les patrouilleurs Athos et Aramis à Cherbourg cet été, 10 mars 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]