Cette page est en semi-protection longue.

Arturo Vidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vidal.
Arturo Vidal
Arturo Vidal Footballteam of Chile - Spain vs. Chile, 10th September 2013 (cropped).jpg
Arturo Vidal lors de son premier match avec le Bayern Munich en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Numéro 23
Biographie
Nom Arturo Erasmo Vidal Pardo
Nationalité Drapeau du Chili Chilien
Naissance (29 ans)
Lieu Santiago (Chili)
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 2005
Poste Milieu relayeur
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Chili Rodelindo Román
Drapeau : Chili Melipilla
Drapeau : Chili Colo Colo
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2005-2007 Drapeau : Chili Colo Colo 056 0(5)
2007-2011 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 144 (21)
2011-2015 Drapeau : Italie Juventus 171 (49)
2015- Drapeau : Allemagne Bayern Munich 043 0(7)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2006-2007 Drapeau : Chili Chili -20 ans 006 0(2)
2007- Drapeau : Chili Chili 074 (15)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 26 avril 2016

Arturo Erasmo Vidal Pardo (né le à Santiago au Chili), est un footballeur international chilien, qui évolue au poste de milieu de terrain.

Surnommé « El Guerrero[1] » ou bien « El Rey Arturo[2] », il joue actuellement avec le club allemand du Bayern Munich en Bundesliga.

Cadre de l'équipe du Chili depuis 2007, Vidal débute à Colo-Colo (son club formateur et grande équipe de sa ville natale) avant de partir pour l'Europe en 2007 et de signer en Bundesliga en faveur du Bayer Leverkusen. Après trois ans passés en Allemagne, il décide de s'engager en faveur de la Juventus.

Biographie

Jeunesse

D'origine espagnole par ses grand parents paternels, Vidal est né à San Joaquín, quartier ouvrier de la capitale chilienne, Santiago. Il est le second d'une famille de six enfants (trois filles et trois garçons)[3]. Ils grandissent avec leur mère Jaqueline. Alors qu'il joue avec le club du Deportes Melipilla, il rejoint à l'adolescence l'équipe jeune de Primera División du Colo-Colo[4] sur les conseils de son oncle.

Les débuts au Chili

Ses débuts professionnels ont lieu en 2006 lors du match aller de la finale du tournoi d'ouverture du championnat chilien. La rencontre oppose Colo-Colo à son ennemi juré, l'Universidad de Chile. À moins de dix minutes du coup de sifflet final, Vidal remplace son coéquipier Gonzalo Fierro. Son club remportera le match 2-1 et le championnat également.

Lors de la saison suivante (tournoi de clôture 2006), le jeune milieu de terrain s'intègre peu à peu à l'équipe première, et contribue à faire remporter un second championnat d'affilée au club.

Il dispute plus de 50 rencontres, inscrit de nombreux buts, notamment en Copa Sudamericana, et attire l'œil de recruteurs européens. Le championnat d'ouverture 2007 sera le dernier de Vidal au Colo-Colo, avant son transfert au club allemand du Bayer Leverkusen.

Bayer Leverkusen

Le Bayer suivait son parcours depuis quelque temps et ses bonnes prestations au Mondial des -20 ans la même année convainc le directeur sportif Rudi Völler de recruter le joueur, effectuant pour ce faire le voyage jusqu'au Chili pour le convaincre. Les deux clubs tombent d'accord sur une valeur de 11 millions de dollars, Leverkusen versant 7,7 millions équivalant à 70 % des droits sportifs de Vidal. Ce transfert fait du milieu de terrain le joueur chilien le plus cher de l'époque (devant les 9 millions de dollars versés par Villarreal pour acquérir Matias Fernandez).

Pour cause de blessure, Vidal manque le premier match de la saison mais débute le week-end suivant, le , lors d'une défaite contre Hambourg. Il ne met que trois matchs avant d'inscrire son premier but et débute la moitié des matchs de la saison.

Juventus

Arturo Vidal sous les couleurs de la Juventus lors de la saison 2012-13.

Le , la Juventus officialise l'arrivée de Vidal qui signe un contrat de cinq ans[5]. Pour s'attacher les services du milieu de terrain, le club bianconero aura déboursé la somme de 10,5 millions d'euros payable en 3 fois (5 millions en 2011, 3 millions en juin 2012 et 2,5 millions en décembre 2012). La valeur d'achat pourra être augmentée de 2 millions en fonction des objectifs atteints par le club.

Ses premiers mots en tant que joueur de la Juventus sont : « C'est tellement beau, je suis content de mon choix, ici tout est parfait, il y a une société à l'avant-garde, de grands coéquipiers et un très bon entraîneur. »

Il dispute son premier match sous les couleurs bianconere le lors d'un succès à domicile 4-1 sur Parme[6] (match comptant pour la 1re journée de Serie A), match au cours duquel il inscrit également son premier but. Avec ses 7 buts en championnat, on peut dire qu'il fut l'un des hommes les plus importants dans l'obtention du Scudetto de la Vieille Dame.

Il termine également la saison 2012-13 en tant que meilleur buteur de la Juventus (avec 15 buts, dont 10 en championnat), saison au cours de laquelle il remporte son second scudetto de suite.

Il inscrit le le premier triplé de sa carrière, en ligue des champions face à l'équipe danoise du FC Copenhague[7]. Le , il est élu "Joueur de l'année 2013" en Italie par le site Calciomio pour ses performances au sein du maillot noir et blanc[8]. Le , Arturo Vidal remporte son 3e titre de champions d'Italie consécutif.

En 2015, Arturo Vidal remporte un quatrième titre en championnat avec la Juventus[9] et soulève la coupe d'Italie, réalisant un doublé Championnat-Coupe[10]. En coupe d'Europe, les turinois se qualifient pour la finale de la Ligue des champions contre le FC Barcelone[11]. La prestation de Vidal lors de la finale s'avère décevante. Il se montre à de nombreuses reprises nerveux en commettant des fautes et reçoit logiquement un carton jaune en début de première mi-temps. Le Chilien sera remplacé en seconde période par Pereyra[12]. La Juve s'incline malgré un but de Morata (3-1).

Bayern Munich

Quatre ans après l'avoir quittée, Vidal retrouve la Bundesliga en signant au Bayern Munich. Son transfert est officialisé le , d'une durée de quatre ans jusqu'en 2019[13],[14]. Il portera le numéro 23[15]. L'international explique son choix de son départ en Bavière : « Je veux m'améliorer comme joueur et gagner des titres importants comme la Champions League. Je pense qu'il y a davantage de possibilités avec le Bayern »[15].

Le 1er aout, le Chilien dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs lors de la Supercoupe d'Allemagne, perdue aux tir au but contre le VfL Wolfsburg (1-1, 4-5 t.a.b). Le 9 aout, Vidal inscrit sur penalty, en Coupe d'Allemagne, son premier but avec le Bayern Munich. Le 19 septembre, il marque un magnifique but avec le Bayern face à la modeste équipe de Darmstadt (victoire 3-0)[16].

Carrière en sélection du Chili

Il fait partie des 23 joueurs chiliens sélectionnés pour participer à la Coupe du monde 2010 mais aussi à la Copa América 2011. Il est d'ailleurs titulaire lors des deux tournois.

Vidal participe à la Coupe du monde 2014. Le Chili se qualifie en phase finale, dominant notamment l'Espagne (2-0), tenant du titre. En huitièmes de finale, les hommes de Jorge Sampaoli s'inclinent aux tir aux buts contre le Brésil, pays hôte.

Lors de la Copa América 2015, organisée au Chili, il marque sur penalty le premier but Chilien du tournoi contre l'Équateur (victoire 2-0). Durant le second match de poules, il marque un doublé au cours d'une rencontre très disputée contre le Mexique, malgré un match nul (3-3)[17],[18]. À la suite d'un incident l'impliquant dans un accident routier, Vidal présente ses excuses en conférence de presse et le sélectionneur Sampaoli décide ne pas l'expulser de l'équipe[19],[20]. Le 4 juillet, il participe à la finale de la compétition contre l'Argentine. Ce match tendu ne voit aucune des deux équipe prendre l'avantage. Le titre se joue aux tirs au but et les coéquipiers de Vidal remportent l'exercice. Le Chili s'impose pour la première fois de son histoire en Copa, à domicile[21].

Vie privée

Le , son père, Erasmo Vidal (ayant quitté le domicile familial lorsque Arturo n'avait que cinq ans[22], et donc avec qui il n'a que très peu de contacts), est arrêté pour trafic de cocaïne[23].

Marié à Maria Teresa, avec qui il a deux enfants, Alonso et Elisabetta[24], Vidal est également propriétaire d'une écurie de course, appelée « Stud Alvidal » (pour qui courait comme Jockey son meilleur ami Nicholas, mort dans un accident de la route en 2011[Note 1]).

En octobre 2014, la Juventus le condamne à une amende de 100 000 euros pour une bagarre devant une boîte de nuit à Turin où le joueur était alcoolisé[25].

Durant la Copa América 2015, après une rencontre face au Mexique, Vidal et sa femme sont victimes d'un accident de la route où la voiture du joueur est gravement endommagée. L'international en ressort indemne mais est contrôlé positif au test d’alcoolémie et se voit placé en garde à vue[25],[26].

En février 2016, le journal allemand Bild révèle que Vidal et deux coéquipiers du Bayern Munich, Franck Ribéry et David Alaba, sont sortis en boîte à Turin juste après un huitième de finale de Ligue des champions contre la Juventus. Néanmoins, son entraîneur Pep Guardiola explique que « Les joueurs sont très professionnels, c’est le plus important pour moi. »[27].

Style de jeu

Au début de sa carrière, Vidal évolue à un poste reculé au milieu de terrain, comme sentinelle devant la défense. Néanmoins, son arrivée à la Juventus lui permet de jouer au même poste que Steven Gerrard ou Yaya Touré, en tant que milieu dit box-to-box. Son agressivité sur le terrain et ses tacles lui valent le surnom « El Guerrero ».

Joueur complet, au marquage efficace accompagné d'une vision du jeu qui lui permet d'intercepter de nombreux ballons et de relancer vers l'avant, il est un atout pour son équipe, que ce soit en club ou en sélection. Vidal possède une frappe puissante et précise, pouvant marqué en dehors de la surface et un jeu aérien dangereux, mais il distribue également de nombreuses passes pour ses coéquipiers. Expert dans le domaine du penalty, il se charge souvent de les tirer.

En Italie, le Chilien explique que des joueurs tels Andrea Pirlo ou Gianluigi Buffon lui ont permis de mûrir. Vidal est considéré comme le milieu le plus talentueux de sa génération.

Statistiques

Ce tableau présente les statistiques de Arturo Vidal[28],[29].

Statistiques de Arturo Vidal au 13 avril 2016[30]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Chili Chili Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2005 Drapeau du Chili Colo-Colo Apertura 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2006 Drapeau du Chili Colo-Colo Apertura 19 0 1 - - - - - - CS 12 3 0 - - - 31 3 1
2007 Drapeau du Chili Colo-Colo Apertura 15 2 3 - - - - - - CL 8 0 1 4 0 0 27 2 4
Sous-total 36 2 4 - - - - - - - 20 3 1 4 0 0 60 5 5
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 24 1 2 - - - - - - C3 9 0 0 5 0 0 38 1 2
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 29 3 3 6 3 3 - - - - - - - 6 0 0 41 6 6
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 31 1 2 1 0 0 - - - - - - - 12 1 0 44 2 2
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 33 10 11 2 1 1 - - - C3 7 2 1 12 1 0 54 14 13
Sous-total 117 15 18 9 4 4 - - - - 18 2 1 30 3 0 174 24 23
2011-2012 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 33 7 4 2 0 0 - - - - - - - 7 1 1 42 8 5
2012-2013 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 31 10 8 4 1 0 1 1 1 C1 9 3 2 6 2 0 51 17 11
2013-2014 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 32 11 5 1 0 0 1 0 0 C1+C3 6+6 5+2 0 10 2 0 56 20 5
2014-2015 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 28 7 4 4 0 0 1 0 0 C1 12 1 0 12 4 1 57 12 5
Sous-total 124 35 21 11 2 0 3 1 1 - 33 11 3 35 9 2 206 58 27
2015-2016 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 27 2 4 4 1 1 1 0 0 C1 9 2 2 5 3 0 46 8 7
Sous-total 27 2 4 4 1 1 1 0 0 - 9 2 2 5 3 0 46 8 7
Total sur la carrière 304 54 47 24 6 5 4 1 1 - 80 18 7 74 15 3 486 94 63

Buts en sélection

Le tableau suivant liste les résultats de tous les buts inscrits par Arturo Vidal avec le Chili.

Palmarès

Palmarès en club

Drapeau : Chili Colo-Colo
 
Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen
 
Drapeau : Italie Juventus
 
Drapeau : Allemagne Bayern Munich

En sélection

Drapeau : Chili Chili

Distinctions personnelles

Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen
  • Membre de l'équipe type de la saison : 2011
  • Meilleur joueur Chilien de l'année : 2010
Drapeau : Italie Juventus
  • Membre de l'équipe type de la saison (3) : 2012, 2013 et 2014
  • Élu meilleur joueur Bianconero de la saison : 2013
  • Élu joueur de l'année calciomio : 2013
  • Membre du 11 idéal de Serie A : 2014

Notes et références

Notes

  1. Depuis cet accident, Vidal fête souvent ses buts en mettant ses mains derrière les oreilles, comme le faisait son ami après ses victoires en course.

Références

  1. (es) « Arturo Vidal se gana el calificativo de "guerrero" »
  2. (es) « Vidal fue bautizado como el “Rey Arturo” en Italia », La Nación,‎ (consulté le 18 septembre 2012)
  3. "Energia Vidal" (Hurrà Juventus), Édition de novembre 2011
  4. (en) « Warrior With a World Cup Dream », Bundesliga,‎ (consulté le 17 janvier 2011)
  5. Juventus : Accord trouvé avec Arturo Vidal !
  6. (it) Arturo Erasmo Pardo Vidal sur MyJuve.it
  7. (it) Arturo Erasmo Pardo Vidal — Gol Segnati: Totale
  8. « Arturo Vidal élu joueur de l'année Calciomio 2013 », sur calciomio.fr,‎
  9. « Serie A : quatre à la suite pour la Juventus, championne d'Italie », sur rtl.fr,‎
  10. Lucile Alard, « Pour la Juventus Turin, le doublé Serie A - Coupe d'Italie est déjà là », sur eurosport.fr,‎
  11. « La Juventus détrône le Real Madrid (1-1) », sur lequipe.fr,‎
  12. « Rakitic et Morata dans les tops, les flops Vidal et Tevez », sur lexpress.fr,‎
  13. « Mercato - Vidal arrive au Bayern pour tutoyer les sommets », sur eurosport.fr, Eurosport,‎
  14. « Arturo Vidal signe au Bayern Munich », sur francetvsport.fr,‎
  15. a et b Alexis Pereira, « Artuto Vidal explique le choix Bayern Munich », sur footmercato.net,‎
  16. « Match Darmstadt 98 - Bayern Munich - 5è journée Bundesliga. Saison 2015/2016 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 19 septembre 2015)
  17. « Chili et Mexique dos à dos, après un match fou (3-3) », sur lequipe.fr,‎
  18. Vincent Duchesne, « Vidal ne suffit pas pour le Chili », sur sport24.lefigaro.fr,‎
  19. « Arturo Vidal, en larmes, présente ses excuses au Chili », sur lequipe.fr,‎
  20. (en) « Arturo Vidal: Chile confirm Juventus midfielder will not be dropped from Copa America squad despite losing licence after drink-driving charge », sur independent.co.uk,‎
  21. « Le Chili remporte la Copa America », sur lemonde.fr,‎
  22. (it) « Vidal, altro guaio: il padre in manette, anche se… », calcioblog.it,‎ (consulté le 3 décembre 2011)
  23. Le père d'Arturo Vidal arrêté — lequipe.fr, 1er décembre 2011
  24. (it) « Juve, Vidal di nuovo papà. La Fiorentina è... avvisata », tuttosport.com,‎ (consulté le 18 avril 2014)
  25. a et b « Copa America : dérapage pour Arturo Vidal, qui finit au poste de police », sur lemonde.fr,‎
  26. « Chili: Arturo Vidal crashe sa Ferrari en état d'ivresse », sur lequipe.fr,‎
  27. « Bayern : Arturo Vidal, David Alaba et Franck Ribéry sont sortis en boîte de nuit à Turin », sur lequipe.fr,‎
  28. « Statistiques de Arturo Vidal », sur eurosport.fr
  29. « Arturo Vidal », sur espnfc.com
  30. (en) « Arturo Vidal », sur footballdatabase.eu

Annexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :