Belga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belga (homonymie).
Belga
Création
Fondateurs Pierre-Marie Olivier et Maurice Travailleur
Siège social Drapeau de Belgique Bruxelles (Belgique)
Direction Patrick Lacroix, Managing Director
Activité Agence de presse
Effectif 135
Site web [3]

L'agence Belga, dont la raison sociale officielle est Agence télégraphique belge de presse S.A., est une agence de presse belge et est le fournisseur principal d’actualité des medias. Belga livre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 une information fiable, rapide et qualitative en Belgique et à l’étranger. L’information touche tous les domaines : de la politique à l’économie, en passant par les affaires sociales, la finance, le sport, la culture et les faits divers.

Via BelgaBox, les journalistes et photographes de presse produisent quotidiennement des centaines de photos et de dépêches, des dizaines d’informations online, de bulletins audio et vidéo et ce, dans les 2 langues nationales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1920, l'agence Havas opérait un bureau d'informations à Bruxelles couvrant la Belgique. Mais après la Première Guerre mondiale, le Roi des Belges a voulu que le pays se dote d'une agence nationale.

Belga a été cofondée le par un juriste et économiste, Pierre-Marie Olivier et un ingénieur, Maurice Travailleur, avec 5 millions de francs[1] apportés par 234 compagnies, essentiellement des sociétés industrielles mais pas de groupes de médias, et 11 particuliers. L'ensemble de la presse belge sera actionnaire à partir de 1948 via un statut de coopérative.

Le 1er janvier 1921, l'agence diffuse ses premières dépêches : 45 journaux sont alors abonnés ainsi que 16 banques, 9 entreprises commerciales et le gouvernement belge. Maurice Travailleur qui avait été en 1900 l'un des cofondateurs et administrateurs de la Compagnie de Télégraphie sans Fil[2], une société anonyme faisant office de filiale belge de Marconi, assuma la présidence de Belga jusqu'en 1947. Avant la guerre, il avait travaillé avec les Allemands dans les technologies radios avancées, ce qui plaçait la Belgique en position de force par rapport à Havas.

Dès 1944, la rédaction travaille en français et néerlandais et un service sportif est lancé. En 1970, l'agence de presse nationale se dote de deux services linguistiques: l'un francophone, l'autre néerlandophone.

Depuis la fin des années 1990, Belga a diversifié ses activités vers l'internet, les dépêches ciblées, les SMS, le WAP, la photo, l'audio et la vidéo (pour internet).

Leader en Belgique, elle fonctionne 24h/24 chaque jour de l'année et compte une centaine de membres. Ses bureaux, anciennement situés à Schaerbeek, rue Frédéric Pelletier 8B, ont été déménagés le 11 décembre 2014 dans le centre-ville de Bruxelles, Quai aux Pierres de Taille 29.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "News Agencies From Pigeon To Internet" par K. M. Shrivastava, page 193 [1]
  2. "La Belgique entre la France et l'Allemagne, 1905-1914", par Marie-Thérèse Bitsch, page 223 [2]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :