Vieux Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Site historique de Lyon *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Les toits du Vieux Lyon
Les toits du Vieux Lyon
Coordonnées 45° 45′ 47″ N 4° 49′ 41″ E / 45.76306, 4.82806 ()45° 45′ 47″ Nord 4° 49′ 41″ Est / 45.76306, 4.82806 ()  
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Lyon, Rhône, Rhône-Alpes
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 427 ha
Zone tampon 324 ha
Numéro
d’identification
872
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le Vieux Lyon est le quartier médiéval et Renaissance de Lyon. Il est situé en bordure de Saône, au pied de la colline de Fourvière. C'est l'un des quartiers les plus vastes concernant cette période médiévale et Renaissance (avec Venise) qui est encore resté intact jusqu'à nos jours.

L'ensemble du Vieux Lyon s'étend sur 30 ha, compte 500 immeubles, 3 000 logements et 7 000 habitants.[1]

Le Vieux Lyon, trois quartiers[modifier | modifier le code]

Saint-Georges au sud[modifier | modifier le code]

Le quartier Saint-Georges constituait autrefois l'extrémité sud de Lyon et communiquait avec l'extérieur par le biais de la porte Saint-Georges, aujourd'hui détruite. Ce quartier est l'habitat d'origine des canuts, avant qu'ils ne se déplacent vers la Croix-Rousse pour pouvoir y loger leurs nouveaux métiers Jacquard nécessitant des plafonds hauts de plus de quatre mètres.

Saint-Jean au centre[modifier | modifier le code]

Saint-Jean est le quartier le plus connu, avec la Primatiale Saint-Jean. C'est également le quartier le plus touristique du Vieux Lyon. Son artère principale est la rue Saint-Jean, traversant le quartier jusqu'au quartier Saint-Paul. Elle comporte de nombreuses curiosités architecturales, en particulier les traboules. On y trouvera de très belles cours intérieures, souvent insoupçonnées et conservant leurs caractéristiques médiévales. Quartier essentiellement piéton, il permet d'agréables balades.

C’est dans ce quartier que se trouve, place du petit Collège, l’ensemble Gadagne. Magnifique édifice Renaissance classé monument historique, il abrite le musée d’histoire de Lyon ainsi que le musée des marionnettes du monde.

Saint-Paul au nord[modifier | modifier le code]

Saint-Paul est le quartier entourant la gare Saint-Paul et l'église du même nom. C'est le quartier lycéen du Vieux Lyon, avec deux établissements (privés) principaux, les Maristes et les Lazaristes. Le pont de la Feuillée le fait communiquer avec le quai Saint-Vincent et les Terreaux.

Ce quartier fut mis en scène dans le film de Bertrand Tavernier L'Horloger de Saint-Paul, dont le magasin se situait rue Juiverie, qui tient son nom du fait que les Lyonnais d'obédience judaïque occupaient ce quartier au Moyen Âge.

Sites remarquables

La place Saint-Paul : On y construit en 1873 la gare qui desservit la vallée d'Azergues au nord de Lyon. L'église Saint-Paul a subi les aléas du temps : construite une première fois en 549, elle fut dévastée par les Sarrasins[réf. nécessaire] et reconstruite au XIIe siècle. Furent ajoutées en 1875-77 une flèche et le portail néo-gothique. Elle possède un lanterneau roman réparti en deux dômes octogonaux au sommet de l'édifice. On peut observer l'édifice en bénéficiant d'une vue d'ensemble de la place Gerson, du nom d'un théologien inhumé dans l'église en 1428. Sur la place se trouve la maison Mourguet où le créateur de Guignol y monta des spectacles. Elle possède une tourelle carrée en encorbellement.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le quartier est classé dans la liste du patrimoine de l'humanité établie par l'UNESCO.

L'architecture du Vieux Lyon dépend, à partir de la Renaissance, de Florentins formant la cour qui accompagna Catherine de Médicis, lors de son mariage avec le second fils du roi de France François Ier. De ce mariage royal entre l'Italie et la France, le Vieux Lyon hérite d'une architecture aux balconages des cours intérieures que l'on retrouve dans les palais de Florence.

Un vrai parfum méridional et d'Italie se dégage de ses ruelles bordées de façades colorées, boutiques d'artisans, bouchons lyonnais...

Il a heureusement échappé aux nombreux projets de remaniements destructeurs, en particulier au XIXe siècle, même si de nombreux bâtiments ont été détruits, en particulier pour la construction de la gare Saint-Paul, et lorsque Louis Pradel, surnommé « Le Bétonneur » (ou encore « Zizi-Béton »), était maire.

Le Vieux Lyon est le premier quartier de France à faire l'objet d'une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH), financée par l'Agence nationale d'amélioration de l'habitat (ANAH). L'objectif d'une telle mesure est de revaloriser les centres anciens des grandes villes tout en protégeant le patrimoine que ces quartiers représentent.

Préservation : l'association La Renaissance du Vieux Lyon[modifier | modifier le code]

La Renaissance du Vieux-Lyon[2] est une association (loi 1901) qui a été créée en 1946.

Dans les années 1960, elle s'est formellement opposée aux projets du maire Louis Pradel qui projetait de raser une partie du Vieux Lyon, alors jugé insalubre, pour y construire une voie express. Mais la forte mobilisation de l'association d'une part, et la décision de la création du premier secteur sauvegardé français par André Malraux (1962) à Lyon, ont eu raison des plans de Louis Pradel. Par la suite, l'association s'est attachée à faire revivre le quartier, à le restaurer avec l'aide des habitants et à le faire découvrir aux touristes. Enfin, la Renaissance du Vieux Lyon est à l'origine de la présentation de la candidature de Lyon au Patrimoine mondial de l'Unesco, qui s'est soldé par son inscription en 1998.

Aujourd'hui, la Renaissance du Vieux-Lyon (aussi appelée RVL) travaille à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine dans le Vieux Lyon, mais aussi dans la métropole. Elle veille également au bon déroulement de la vie du quartier et joue le rôle de bureau d'information auprès des touristes, des habitants, des étudiants et des chercheurs.

Accès[modifier | modifier le code]

Lyon tcl logo-metro-full.svg
Ce site est desservi par la station de métro : Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]