Liste des quartiers de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article concerne une liste des quartiers de Lyon, bien qu'il soit parfois difficile d'en circonscrire géographiquement le pourtour. On peut discerner les quartiers historiques bien définis, les quartiers qui ont perdu de l'importance au fil des années (comme Le Grand Trou par exemple) et les nouveaux quartiers qui se sont édifiés à la périphérie de la ville pour accueillir une population de plus en plus urbanisée.

On peut dire, d'une façon générale, qu'un arrondissement est un ensemble de quartiers, qu'un quartier correspond donc à une partie d'un arrondissement et qu'un quartier déborde rarement sur deux arrondissements. Il existe des exceptions comme le quartier de la Guillotière, à cheval sur les 3e et 7e arrondissements.

Les quartiers de la Presqu'île[modifier | modifier le code]

Les Pentes est
1e arrondissement

La Croix-Rousse est en fait répartie en deux grandes unités :
- Le plateau de La Croix-Rousse formant le 4e arrondissement;
- Les Pentes de La Croix-Rousse formant l'essentiel du 1er arrondissement.

  • Les Pentes croix-roussiennes
Montée de la Grande Côte

Le centre, c'est la montée de la Grande Côte qui, comme son nom l'indique, monte presque à la verticale de la place des Terreaux au boulevard de la Croix-Rousse sur le plateau. C'est une zone fort escarpée où des places (place Colbert par exemple[1]) et des parcs (Jardin des plantes ou jardin Croix-paquet) ont été aménagés pour couper la pente et créer des espèces d'étages ou d'espaliers. Les transversales adossées aux contreforts du Rhône, ouvrent vers la Saône en multiples ruelles ou rues étroites comme la rue René Leynaud, où Albert Camus s'était réfugié pendant la guerre.

À l'ouest, s'étend le vaste quartier des Chartreux (du nom du jardin et de la place éponymes)avec le cours général Giraud qui fait un large coude pour remonter vers le boulevard de La Croix-Rousse, le Fort Saint-Jean qui domine la Saône et l'église Saint-Bruno, seule église baroque lyonnaise. À l'est, les contreforts du Rhône offrent quelques beaux points de vue de la montée Saint-Sébastien, la Terrasse de Villemanzy (dans l'enceinte de l'ancien hôpital militaire Villemanzy) et plus haut près du plateau, près de l'esplanade de Gros Caillou, -récemment réaménagée- la Place Bellevue.

2e arrondissement
Place Carnot

Les trois principaux quartiers qui le composent, Sainte-Blandine, Perrache et Bellecour constituent la majeure partie de la presqu'île, c'est-à-dire la partie basse située entre le Rhône et la Saône, depuis le confluent de La Mulatière jusqu'à la place des Terreaux

Il constitue la partie nord du nouveau quartier de la La Confluence dont la construction devrait se terminer en 2012. Le quartier est traversé par le cours Charlemagne.

Il est lui-même constitué du quartier de la Gare (appelé aussi Les voûtes) avec face à la gare, la place Carnot et le cours de Verdun, ainsi que du nouveau quartier de La Confluence.

Voir aussi les fiches  : Gare de Lyon-Perrache et Musée des Confluences.
Place Bellecour

Le quartier de Bellecour et son immense place en cours de réaménagement est le cœur de Lyon depuis le 17e siècle, époque à laquelle le centre de la ville se déplace de la rive droite de la Saône (quartier Sain-Jean) vers le centre de la Presqu'île, après les aménagements des rives de la Saône et surtout du Rhône qui évitent que la Presqu'île soit trop souvent inondée.

Outre le pourtour de la place Bellecour, le quartier comprend aussi deux quartiers moins étendus : Les Jacobins, du nom de la place située entre la rue de la République et les quais de Saône et Les Cordeliers au nord, autour de la place des Cordeliers jusqu'aux quais du Rhône. La place des Cordeliers constitue une voie centrale, donnant à la fois sur les quais du Rhône, sur le tronçon central de la Rue de la République et sur le Palais de la Bourse. Il compte aussi l'Église Saint-Bonaventure, seul édifice médiéval encore en place, ainsi que l'ancien Grand Bazar, reconstruit récemment tout en panneaux de vitres et qui reflète les bâtiments de la place côté rue de la république.

Voir aussi les fiches  : Place Bellecour et Bellecour (métro de Lyon).

Entre les deux, on parle aussi du quartier d'Ainay, du nom de la basilique romane Saint-Martin d'Ainay avec son axe principal, la rue piétonne Victor Hugo qui relie la place de Verdun (en face de la gare de Perrache) à la place Bellecour. C'est un quartier très ancien qui compte encore aujourd'hui de nombreux édifices à vocation religieuse ou propriété de l'église comme l'université catholique qui s'étend pratiquement jusqu'à la place Bellecour.

4e arrondissement

Il correspond au plateau de La Croix-Rousse et est divisé en cinq parties :
- Le centre avec le boulevard de la Croix-Rousse et les rues perpendiculaires (dont la Grande rue de la Croix-Rousse) qui se poursuivent jusqu'à la commune de Caluire;
- La Place de La croix-Rousse et la partie réaménagée récemment qu'on appelle parfois le quartier du Gros Caillou, du nom de ce gros bloc de granit qui est le symbole de La Croix-Rousse.

Voir aussi les fiches  : La Croix-Rousse, Clos Jouve et Place Bellevue (Lyon).

- Le quartier Serin, du nom du quai qui, sous plusieurs noms, va du Fort Saint-Jean à l'ancienne piscine de Lyon-plage à la limite de Caluire.
- Les deux quartiers du cimetière de La croix-Rousse et de l'hôpital de La Croix-Rousse qui rejoignent la commune de Caluire

Les quartiers côté Saône[modifier | modifier le code]

Fourvière
5e arrondissement

Il comprend les quartiers historiques de Lyon au temps de Lugdunum, qui ont symbolisés la cité lyonnaise de sa fondation à l'époque de Jules César jusqu'à la fin du Moyen Âge.

  • Les quartiers qui se sont élevés sur les pentes de la colline de Fourvière, le quartier de Fourvière et sa magnifique basilique, les quartiers de l'Antiquaille, de la Sarra ainsi que Saint-Just et la colline de Saint-Irénée avec l'aqueduc et les théâtres romains, siège d'un festival estival.
  • Les quartiers plus récents du Point du Jour, de Champvert (dont l'artère principale, l'avenue Barthélemy Buyer, traverse le quartier d'est en ouest sur le tracé de l'ex-Nationale 7), de Ménival, des Battières et de l'Étoile d'Alaï, qui s'étendent jusqu'à la banlieue et la commune de Tassin-la-Demi-Lune.
Voir aussi les fiches  : Traboule et Irénée de Lyon.
  • La partie de cet arrondissement qui longe les quais de Saône à la hauteur du quai Pierre Scize, porte parfois le nom de quartier Pierre Scize. Il s'étend de l'école vétérinaire à la limite du 9e arrondissement jusqu'au quartier Saint-Paul.
St Pierre de Vaise
9e arrondissement

Le développement urbain s'est fait à partir du quartier ancien de Vaise, quartier ouvrier où se trouvait la grande usine Rhône-Poulenc, aujourd'hui disparue. L'urbanisation s'est poursuivie par la création sur les hauteurs de Vaise d'une immense zone d'immeubles à loyer modéré dans les années soixante, devenue le quartier de La Duchère.

L'arrondissement s'est aussi doté d'un nouveau quartier, Saint-Rambert, issu de la commune de Saint-Rambert-l'Île-Barbe, rattaché à la ville de Lyon en 1964. Ce quartier s'étire le long de la Saône, de la gare d'eau au petit quartier de Rochecardon sur les hauteurs, jusqu'au pont de l'Île Barbe et l'île elle-même, jouxtant la commune de Saint-Didier-au-Mont-d'Or.

Les quartiers côté Rhône[modifier | modifier le code]

3e arrondissement
  • D'autres parties de cet arrondissement, plus petites, ont parfois reçu le nom de quartier :

- La zone entourant la préfecture de Rhône est parfois appelée quartier de la Préfecture. Il est situé entre les berges du Rhône, le quartier Moncey, la Part-Dieu et le cours Lafayette;

- Le quartier Moncey, du nom de la rue qui le traverse, se situe entre le Rhône, la Part-Dieu et la Guillotière. Il part de la Place Gabriel Péri (ancienne Place du Pont), pour aller jusqu'à l'avenue de Saxe;

- Le quartier Sans-Souci – Dauphiné, composé du lotissement de Sans-Souci (contemporain de celui de Monplaisir, qu'il jouxte) et du secteur autour de la rue du Dauphiné. Il est bordé au nord par l'avenue Félix Faure et le quartier de la Villette, à l'est par la rue Feuillat et le quartier de Montchat, au sud par le cours Albert Thomas et le quartier de Monplaisir, et à l'ouest par les voies ferrées de la Part-Dieu et le secteur de la Buire/Bir-Hakeim (qu'on peut considérer comme une extension résidentielle du quartier de la Part-Dieu).

- Le quartier Grange Blanche, du nom de l'ancien nom de l'hôpital Édouard-Herriot est réparti entre le 3e et le 8e arrondissements. Il est centré autour de la place d'Arsonval qui donne sur l'entrée principale de l'hôpital Édouard-Herriot, le centre international de recherche sur le cancer Léon Bérard, l'école d'infirmière et une unité de l'université Lyon I.

6e arrondissement
L'ancienne gare des Brotteaux

Le quartier des Brotteaux constitue presque à lui seul cet arrondissement. Il est limité à l'ouest et au nord par le Rhône (quai de Serbie, quai général Sarrail, avenue de Grande-Bretagne, quai Achille Lignon), à l'est par Villeurbanne et au sud par le cours Lafayette qui le sépare du 3e arrondissement.

  • Il contient trois sites particulièrement intéressants :

- L'ancienne gare des Brotteaux, superbe édifice du XIXe siècle reconverti en complexe commercial, sur la place Jules Ferry.
- Le Parc de la Tête d'or avec sa roseraie, son lac, son parc animalier, ses nombreuses serres… constitue un vaste ensemble qui doit représenter en superficie le quart de l'arrondissement. Il est jouxté par le lycée du Parc, un des établissements scolaires d'enseignement secondaire les plus connus de la ville.
- Derrière le Parc, à la place des bâtiments de la Foire de Lyon, s'élève depuis peu la Cité internationale de Lyon, complexe économique et culturel relié au centre ville par une nouvelle voie sur berges, le quai Charles de Gaulle. Cette nouvelle zone d'activités devrait être reliée d'ici 2012 par une passerelle au tout récent Parc de Saint-Clair de l'autre côté du Rhône.

  • Il est complété par le quartier de Bellecombe du nom de la rue Bellecombe et de l'église Notre-Dame de Bellecombe) qui prolonge l'arrondissement au-delà de la gare des Brotteaux. C'est un quartier enclavé entre le cours Lafayette, la ligne de chemin de fer et la commune de Villeurbanne (quartier des Charpennes et Cité Lafayette). La plupart de ses rues passent de Lyon à Villeurbanne en changeant simplement de nom, ce qui fait qu'il est parfois difficile de savoir sur quelle commune on se trouve.
7e arrondissement
Avenue Jean Jaurès

Cet arrondissement comprend deux quartiers importants : Gerland et La Guillotière ainsi que quelques quartiers périphériques de moindre importance.

  • Le quartier de Gerland est surtout connu pour abriter le stade de football mais une vaste zone derrière le stade et s'étirant le long des berges du Rhône a récemment été aménagée en un lieu de détente, de promenade et de sport : le parc de Gerland. Ce quartier très ouvrier est en pleine reconstruction, ayant perdu progressivement en grande partie ses grands établissements comme Le parc d'artillerie, les abattoirs municipaux et même la caserne général Frère sur l'avenue du général Leclerc qui abritait le centre de sélection. Se développent depuis quelques années des entreprises de service comme l'école internationale et des industries pharmaceutiques avec la présence de l'institut Mérieux et de l'institut Pasteur sur la grande avenue qui relie le stade de Gerland aux quais du Rhône.
  • Le quartier de La Guillotière, ancienne commune annexée à la ville de Lyon au XIXe siècle et dont une petite partie se situe dans le 3e arrondissement, est un des quartiers les plus anciens de la rive gauche du Rhône. Il se situe entre les deux grands axes que sont le cours Gambetta et l'avenue Berthelot, le boulevard des Tchécoslovaques qui le sépare du quartier de Monplaisir et le Rhône (quai Claude Bernard) où se trouvent le cœur des universités lyonnaises Lumière (Lyon II) et Jean Moulin (Lyon III).
  • D'autres quartiers comme celui de La Mouche ont suivi cette évolution et s'urbanisent rapidement en perdant leur spécificité et en s'intégrant de plus en plus au quartier Gerland. De ces établissements, il ne reste plus guère à l'extrême sud du quartier que le Port Édouard Herriot.
8e arrondissement
Institut Lumière

Il comprend deux quartiers essentiels sur lesquels reposent sa constitution puisqu'il a été créé avec la partie du quartier de Monplaisir située sur le 3e arrondissement et le quartier des États-Unis.

  • Le quartier des États-Unis est né du projet de l'architecte Tony Garnier pendant la période de l'entre-deux-guerres mais il a été repris et terminé dans les années cinquante avec la période d'urbanisation qui a suivi la reconstruction d'après-guerre. C'est donc un ensemble cohérent d'urbanisme caractéristique de la seconde moitié du XXe siècle qui a été construit ici et s'étend jusqu'à la commune de Vénissieux.
  • Le quartier de Monplaisir s'articule autour de la place Ambroise Courtois (ex place de Monplaisir) qui donne sur la rue du Premier film. Comme son nom l'indique, le cinéma des frères Lumière est né ici dans les usines des frères Lumière où ont été en effet tournées les premiers séquences de cinéma. Outre ce nom de rue, la famille Lumière est bien représentée dans le quartier puisqu'on trouve aussi une avenue des frères Lumière ainsi qu'une rue Antoine Lumière.

L'arrondissement est complété par d'autres quartiers moins étendus :
- Le quartier du Bachut et son jet d'eau donnant sur l'avenue Berthelot élargie. Des travaux importants ont permis d'élargir l'avenue Berthelot, d'aménager le carrefour route d'Heyrieux-avenue Jean Mermoz et de bâtir un vaste complexe administratif (la mairie du 8e arrondissement) et culturel (le théâtre).
- Le quartier du Grand Trou, centré sur l'église Saint-Vincent de Paul et la place Belleville.
- Le quartier du Moulin à vent se répartit entre le 8e arrondissement et la commune de Vénissieux. Il est limité par le quartier de Gerland (ouest du 7e arrondissement), le boulevard périphérique Laurent Bonnevay au sud et du quartier du Grand Trou du côté nord.
- Le quartier Mermoz du nom de l'avenue qui le traverse, est un quartier récent qui part du quartier du Bachut pour aller jusqu'au centre commercial des Galeries Lafayette sur la commune de Bron et jouxte le Parc de Parilly.
- Le quartier Grange Blanche : voir 3e arrondissement.

Les quartiers : synthèse[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette place est connue pour être l'entrée de la La Cour des Voraces, une cour d'immeuble lyonnais, célèbre pour son monumental escalier de façade de six étages avec escalier 'à volées libres'.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]