Saint-Jean (Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Saint-Jean
Les toits du quartier Saint-Jean
Les toits du quartier Saint-Jean
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Ville Lyon
Canton Canton de Lyon-V
Arrondissement municipal 5e arrondissement
Code postal 69005
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 43″ N 4° 49′ 38″ E / 45.7619545, 4.827311 ()45° 45′ 43″ Nord 4° 49′ 38″ Est / 45.7619545, 4.827311 ()  
Cours d’eau Saône
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Voir la carte administrative de Lyon
City locator 14.svg
Saint-Jean

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Voir la carte topographique de Lyon
City locator 14.svg
Saint-Jean
Place neuve Saint-Jean
Façade caractéristique du quartier
Maison des avocats

Saint-Jean est un quartier situé dans le 5e arrondissement de la ville de Lyon (France) dont le nom provient de la cathédrale. Situé dans le périmètre sauvegardé inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco, il constitue une des trois paroisses du Vieux Lyon, cœur historique de Lyon, avec celles de Saint-Georges et Saint-Paul.

Géographie[modifier | modifier le code]

Île Saint-Jean[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque romaine[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Renaissance[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux remarquables[modifier | modifier le code]

Parmi ses édifices remarquables on trouve en premier lieu les édifices religieux, dont la primatiale Saint-Jean Baptiste, la manécanterie, l'ancien archevêché aujourd'hui bibliothèque municipale de quartier, le jardin archéologique jouxtant la cathédrale. Les édifices civils sont représentés par l'ancien palais de justice de Lyon (aujourd'hui siège de la cour d'appel de Lyon) de nombreuses traboules ainsi que de nombreux bâtiments remarquables situés sur les rues Saint-Jean, du Bœuf, Tramassac et leurs perpendiculaires (dont la rue de Gadagne), parmi lesquels on trouve :

Situation du quartier

Le quartier s'étire le long de la Saône, par la rue Saint-Jean, la rue du Bœuf et son prolongement la rue Tramassac parallèles au quai Duquaire et menant à la Place saint-Jean où s'élève la Primatiale.

Outre ces sites les plus importants, on trouve encore :

  • La place de la baleine dont le nom provient probablement d'une enseigne d'auberge et possède aux numéros 5 et 6 d'intéressants impostes de bois et de ferronnerie.
  • La rue des trois maries, ce sont Marie-Salomé, Marie-Jacobé et Marie-Madeleine, toutes trois de saintes femmes, qui ont donné son nom à cette rue. Au numéro 7, une enseigne d'auberge rappelle qu'on y frappait monnaie à l'hôtel de Roanne. Le mathématicien Girard Desargues (1591-1661) vécut dans un immeuble de cette rue.
  • La rue de la bombarde qui doit son nom, non à la bombarde de bronze visible au numéro 10 (qui date de 1772) mais plus vraisemblablement d'un collège où l'on jouait du bombardon, ancêtre de la contrebasse.
  • Avenue Adolphe-Max : située juste à côté de la primatiale et menant au pont Bonaparte et à Bellecour, cette artère comprend le Palais Saint-Jean appelé aussi Palais de l'Archevêché. Œuvre de Soufflot, il abrita en 1734 la première séance de l'Académie des sciences et le cardinal Fesch, l'oncle de Napoléon, y résida en 1802. Il abrite actuellement des expositions temporaires.
  • La rue Tramassac conserve au numéro 27 une très belle maison du XVe siècle et au numéro 30 une cour intérieure couverte d'un plafond aux poutres apparentes. Son nom viendrait de retro Massam -derrière le champ de Mars- ou de Trans Marsaut -au-delà des marécages, qui avait compté beaucoup de maisons insalubres.
  • La place de la Trinité qui a servi de décor pour la pièce de Mourquet Le déménagement de Guignol.
  • La montée du Gourguillon avec sa pente raide grimpant vers Fourvière d'où l'eau ruisselait comme d'une gargouille. De superbes mosaïques provenant d'anciennes villas romaines y ont été découvertes.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Lyon tcl logo-metro-full.svg
Ce site est desservi par la station de métro : Vieux-Lyon - Cathédrale Saint-Jean.

Ainsi que par les funiculaires.