Musées Gadagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musée Gadagne)
Aller à : navigation, rechercher
Musées Gadagne
Façade du Musée Gadagne.
Façade du Musée Gadagne.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Adresse 1, place du Petit Collège
69005 Lyon
Coordonnées 45° 45′ 51″ N 4° 49′ 39″ E / 45.764113, 4.82747745° 45′ 51″ Nord 4° 49′ 39″ Est / 45.764113, 4.827477  
Informations générales
Date d’inauguration 1921 à 1998
Réouverture partielle en mai 2009
Réouverture totale en 2009
Collections Musée des marionnettes du monde
Musée d'histoire de Lyon
Protection Logo monument historique Classé MH (1920)
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 19 871 (2003)
9 932 (2004)
11 289 (2005)
10 832 (2006)
20 975 (2007)[1]
69 587 (2009)[2]
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Grand Lyon

(Voir situation sur carte : Grand Lyon)
Musées Gadagne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musées Gadagne

Le musée Gadagne (ou Hôtel de Gadagne) est un musée situé au cœur du Vieux Lyon, dans le quartier Saint-Jean à Lyon. Il est constitué du musée d’histoire de Lyon et du musée des marionnettes du monde. Après le constat de son obsolescence, le musée ferme en 1998 pour plus de dix ans de travaux de rénovation et d'agrandissement. Il est ouvert depuis le 12 juin 2009.

Les Guadagni, banquiers italiens[modifier | modifier le code]

Le musée est situé dans l'Hôtel de Gadagne, un bâtiment construit au début du XVIe siècle par les frères Pierrevive. Il subit un remaniement par les frères Gadagne (ou Guadagni), en 1545. Cette riche famille florentine est présente à Lyon dès le début du XVe siècle[3]. Mais la mésentente entre les deux frères est telle qu'ils occupent chacun un des deux corps principaux de l'hôtel, ce qui ne leur empêche de mener grande vie et de donner de nombreuses fêtes somptueuses. Leur fortune colossale inspira en son temps un dicton lyonnais, « riche comme Gadagne ». Thomas, l'un des deux frères, offre à Louise de Savoie une partie de la rançon qui permettra la libération du roi François Ier, prisonnier en Italie après la bataille de Pavie en 1525.

Au XVIIe siècle, l'hôtel est découpé en petits logis et ne doit son salut qu'à son rachat partiel par la ville de Lyon en 1902. Actuellement, on emprunte une rampe aboutissant sur la porte surmontée d'un premier corps de bâtiments. On pénètre alors dans une cour majestueuse de grande dimension, ornée d'un puits, flanquée au fond par une galerie de passages superposés qui permettent la circulation entre les deux corps de bâtiments à chaque étage.

Entrée du musée Gadagne

Les musées[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est classé monument historique depuis 1920. Il a été acquis par étapes par la ville de Lyon entre 1902 et 1941[4].

Le 19 janvier 1998, le conseil municipal prend la décision de fermer le musée afin d'entreprendre d'importants travaux d'agrandissement et de rénovation, qui débutent cette même année. Après dix ans de fermeture et une grande campagne de fouilles archéologiques, le musée rouvre ses portes en 2009.

Musée d'histoire de la ville de Lyon[modifier | modifier le code]

Depuis 1921, l'hôtel accueille le musée historique de ville de Lyon[4]. Il abrite les collections préalablement installées à l'hôtel de ville jusqu'en 1857. L'histoire de la ville est présentée chronologiquement, de l'Antiquité à nos jours, dans 30 salles où sont présentés objets, plans, gravures et documents témoins des différentes époques. Curieusement lorsque l'on visite avec guide audiophone le musée historique et que l'on arrive à la salle 25, deux fois de suite il est fait mention, en parlant de la Tour métallique de Fourvière, de "la tour Eiffel", alors que tout semble bien prouver que jamais Eiffel n'est intervenu dans la réalisation de la dite tour ; pour un musée historique l'erreur est étonnante.

Musée des marionnettes du monde[modifier | modifier le code]

Depuis 1950, le musée des marionnettes du monde, organisé autour de la marionnette originale de Guignol, est installé à Gadagne. La visite des collections de marionnettes[5] faisaient autrefois partie du parcours du musée d'histoire de Lyon. Suite aux travaux de rénovation des années 2000, elles sont désormais regroupées dans un espace muséographique autonome[6].

Accessibilité[modifier | modifier le code]

  • Ce site est desservi par la station de métro Vieux-Lyon - Cathédrale Saint-Jean.
  • Les musées Gadagne sont aussi accessibles par les lignes de bus : Bus en mode C Ligne C3 Ligne  C14 Bus TCL Ligne 19 Ligne 31
  • Vélo´V : stations St Paul, Place Fousseret et Rue de la Baleine
  • Accès pour les personnes à mobilité réduite : 14 rue de Gadagne
  • Parkings autocars : quai Romain Rolland

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Documents d'archéologie en Rhône-Alpes (DARA) no 29 : Le musée Gadagne - Archéologie et histoire au cœur d'un projet patrimonial à Lyon, (ISBN 2916125000)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Veille Info Tourisme, p. 149, la fréquentation correspond à la visite du chantier et aux animations hors les murs.
  2. [PDF] Museostat 2009 - Fréquentation des musées de France, p. 68
  3. Jean Pelletier, Connaître son arrondissement, le 5e, éditions lyonnaises d'art et d'histoire, p. 27-28
  4. a et b « Musée de Gadagne », VieuxLyon.org (consulté le 25 février 2010)
  5. Collections de marionnettes des Musées Gadagne dans le Portail des arts de la marionnette
  6. « De Guignol à Togog », Gadagne Musées (consulté le 25 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :