Vallée d'Ossau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Ussau.
Vallée d'Ossau
La vallée d'Ossau vue des contreforts du Plaa de Soum
La vallée d'Ossau vue des contreforts du Plaa de Soum
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Communes Arudy, Bielle, Aste-Béon, Laruns
Coordonnées géographiques 42° 59′ N 0° 25′ O / 42.983, -0.417 ()42° 59′ Nord 0° 25′ Ouest / 42.983, -0.417 ()

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Vallée d'Ossau

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée d'Ossau
Orientation nord
Longueur
Type Vallée glaciaire
Écoulement Gave d'Ossau
Voie d'accès principale D 934

La vallée d'Ossau est une vallée des Pyrénées françaises, dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine. Ses habitants sont les Ossalois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Ossau apparaît sous les formes Oscidates et Osquidates Montani et Campestres (Pline l'Ancien[1], Ier siècle de notre ère, Histoire naturelle, livre IV), Valis Ursaliensis (1127[1], réformation de Béarn[2]), Orsalenses et Orsal (respectivement 1154[1] et 1170[1], titres de Barcelone[3]), Arcidiagonat d'Ossau (1249[1], notaires d'Oloron[4]) et Ursi-Saltus (1270[1], titres d'Ossau[5]). Son nom gascon est Vath / Bat d'Aussau.

La vallée a été appelée, en 1127, valis ursaliensis, où -ensis s'applique à l'Aussalois, la région de l'Ossau, puis, toujours au XIIe siècle, Orsal et Ossau, où le suffixe -al/-au évoque le rapport de cette contrée avec l'ours[6]. Selon une autre théorie, l'origine du nom Ossau serait le nom de rivière pyrénéen Ourse ou Ousse[7].

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée d'Ossau est une des trois grandes vallées de montagne du Béarn. Elle s'étire géographiquement du nord au sud sur une cinquantaine de kilomètres depuis Rébénacq (à quinze kilomètres de Pau) jusqu'au col du Pourtalet (à la frontière espagnole). Elle est formée de deux cantons : en partie basse vallée se trouve le canton d'Arudy avec un paysage de piémont pyrénéen. En partie haute-vallée se trouve le canton de Laruns qui offre de la basse, de la moyenne et de la haute-montagne. Elle est traversée par le gave d'Ossau et dominée par le pic du Midi d'Ossau qui culmine à 2 884 mètres.

Située en Haut-Béarn au sud de Pau, elle est parcourue par le gave d'Ossau, branche mère du gave d'Oloron.

C'est la plus orientale des trois principales vallées béarnaises creusant la chaîne des Pyrénées. C'est aussi une vallée glaciaire qui offre son emblème à la vallée, à la ville de Pau, à la Section paloise : le pic du Midi d'Ossau. À l'époque glaciaire, le glacier s'écoulait jusqu'à Rébénacq, à quelques kilomètres au sud de Pau.

Elle communique avec la vallée de l'Ouzom et le Lavedan (Argelès-Gazost), à l'est, par le col d'Aubisque et avec l'Aragon, au sud, par le col du Pourtalet.

Dans les villages de la vallée, l'habitat et les bâtiments d'exploitation sont regroupés autour de rues étroites épousant le relief.
Potagers, vergers et pâturages se succèdent lorsque l'on s'éloigne des habitations pour approcher la forêt. Cette organisation explique l'exceptionnelle intégration des villages dans le paysage.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

L'emblème de la vallée d'Ossau : l'ours et la vache sont représentés sur la façade de la mairie d'Aste-Béon.

Selon la légende, le vicomte du Béarn défia l'archevêque de Morlaàs qui élevait un ours, en lui soutenant qu'une de ses vaches l'emporterait au combat, ce qui arriva... Symbole de pastoralisme, la vache est reine dans le cœur des Ossalois.

Paul Raymond[1] note que la vicomté d'Ossau, vassale de la vicomté de Béarn, fut réunie à cette dernière en 1000 et devint ainsi la baronnie d'Ossau. Au XIIIe siècle, la baronnie, s'étendaient à tout le canton de Laruns (Aste-Béon, Béost, Bielle, Bilhères, Eaux-Bonnes, Gère-Bélesten, Laruns, Louvie-Soubiron) et partiellement à celui d'Arudy (Arudy, Bescat, Buzy, Castet, Izeste, Louvie-Juzon, Lys, Sainte-Colome, Sévignacq). Bielle en était la capitale.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Administration[modifier | modifier le code]

18 communes font partie de la vallée : Arudy, Aste-Béon, Béost, Bescat, Bielle, Bilhères, Buzy, Castet, Eaux-Bonnes, Gère-Bélesten, Izeste, Laruns, Louvie-Juzon, Louvie-Soubiron, Lys, Rébénacq, Sainte-Colome et Sévignacq-Meyracq.

Ces communes adhèrent à la communauté de communes de la Vallée d'Ossau créée en janvier 2009 et présidée par Francis Courouau. Elle fait partie du Pays d'Oloron et du Haut-Béarn aux côtés des communautés de communes du piémont oloronais, de Josbaig, de la vallée d'Aspe et de la vallée de Barétous.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  2. Manuscrit du XVIe siècle au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  3. Titres publiés dans les preuves de l'Histoire de Béarn de Pierre de Marca
  4. Notaires d'Oloron - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. Titres de la vallée d'Ossau - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Jacques Astor, Dictionnaire des noms de familles et de noms de lieux du Midi de la France, Éditions du Beffroi, 2002, p. 557.
  7. Michel Grosclaude, « L'hydronyme Ousse », Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, Escòla Gaston Febus, Pau, 1991, p. 380.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Arripe, La vallée d’Ossau, Éditions Loubatières
  • René Arripe, Ossau 1900 « Le canton de Laruns », Loubatières, Toulouse
  • René Arripe, Ossau 1900 « Le canton d’Arudy », Loubatières, Toulouse
  • René Arripe, Vallée d'Ossau 2000, le canton de Laruns, René Arripe
  • René Arripe, Vallée d'Ossau 2000, le canton d'Arudy, René Arripe
  • F. Butel, Une vallée pyrénéenne : la vallée d’Ossau, 1894
  • F. Capdevielle, La vallée d’Ossau, 1890, Paris
  • Lucienne Couet-Lannes, Promenade Archéologique en vallée d’Ossau, Éditions Marrimpouey Jeune, Collection des Amis des Églises anciennes du Béarn, 1975, Pau
  • Jean Joanicot, La vallée d’Ossau à travers l’histoire, Imprimerie Saint-Joseph, Tarbes, 1971 - In 8°écu
  • J. Lacoste, Souvenir des temps calamiteux en Ossau, In Revue historique et archéologique du Béarn et du Pays Basque, 1re année, 1910. pp. 77-88, 106-117, 255-273, 413-428, 474-480
  • Jean et Paul Passy, L'origine des Ossalois, Paris, 1904 - 172 p.
  • Pierre Tucoo-Chala, Cartulaires d’Ossau
  • Jean-Pierre Dugène, Ossau pastoral, parc national des Pyrénées et éditions Cairn, Pau, 2002