Pierre Bec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bec (homonymie).

Pierre Bec est un romaniste français né à Paris le 11 décembre 1921 et mort à Poitiers le 30 juin 2014 (à 92 ans)[1]. Il a été professeur à l'université de Poitiers, spécialiste de littérature et de linguistique occitane. C'est un écrivain de langue occitane, son nom en occitan s'écrit Pèire Bèc.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Pierre Bec est né d'une mère créole et d'un père gascon. Il passe son enfance à Cazères-sur-Garonne. Après son baccalauréat, il obtient une licence d'allemand et une licence d'italien. Il enseigne ces langues à Paris et étudie également à la Sorbonne, à l'École des hautes études et à l'Institut de phonétique et se spécialise en linguistique romane, notamment en occitan ancien et moderne. Il soutient deux thèses en 1959.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après ses deux thèses, Pierre Bec est nommé maître de conférences puis professeur à l'université de Poitiers où il occupera ce poste jusqu'à sa retraite en 1989. Il a également été directeur du Centre d'études supérieures de civilisation médiévale et président de l'Institut d'études occitanes pendant dix-huit ans. Il a notamment publié en 1997, aux Belles Lettres, Le Siècle d'or de la poésie gasconne (1550-1650), puis, récemment La Joute poétique. Son Manuel pratique de philologie romane et sa Langue occitane (collection Que sais-je ?) sont des références.

Carrière d'écrivain[modifier | modifier le code]

En tant qu'écrivain occitan, il est connu sous le nom de Pèir(e) Bec, et a publié des poèmes, des recueils de nouvelles, dont Lo Hiu Tibat (qui raconte ses aventures de prisonnier de guerre en Autriche), ainsi qu'un roman, Sebastian.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Saluts d'amour du troubadour Arnaud de Mareuil (Privat, 1961)
  • La Langue occitane (PUF, Que sais-je ? n° 1059, 128 pages (1963, 5e édition 1986, 6e édition corrigée janvier 1995, épuisé) (ISBN 2-1303-9639-9)
  • Les Interférences linguistiques entre gascon et languedocien dans les parlers du Comminges et du Couserans (PUF, 1968) ; Essai d'aréologie systématique.
  • Pierre Bec, Manuel pratique de philologie romane, tome 1 : italien, espagnol, portugais, occitan, catalan et gascon, Picard, 1970 (ISBN 978-2-7084-0287-4)
  • Pierre Bec, Manuel pratique de philologie romane, tome 2 : français, roumain, sarde, dalmante - index des 2 tomes, Picard, 2000 (ISBN 978-2-7084-0230-0)
  • Pierre Bec, Manuel pratique d'occitan moderne, Picard, 1973 (ISBN 978-2-7084-0089-4)
  • Pierre Bec, Anthologie de la prose occitane du Moyen Âge, Aubanel, 1977 (ISBN 978-2-7006-0076-6)
  • Pierre Bec, Gérard Gonfroy, Gérard Le Vot, Anthologie des troubadours (10/18, 1979, 2e édit. 1985)
  • Pierre Bec, Burlesque et obscénité chez les troubadours, Stock, 1984 (ISBN 978-2-2340-1711-5)
  • Pierre Bec, Écrits sur les troubadours et la lyrique médiévale (1961-1991), Éditions Paradigme, 1992 (ISBN 978-2-8687-8067-6)
  • Pierre Bec, Vièles ou violes?: Variations philologiques et musicales autour des instruments à archet du Moyen Age : XIe-XVe siècle, Klincksieck, 1992 (ISBN 978-2-2520-2803-2)
  • Pierre Bec, Chants d'amour des femmes troubadours, Les Belles Lettres, Paris, 2000 (ISBN 978-2-2514-9012-0)
  • Pierre Bec, La joute poétique : De la tenson médiévale aux débats chantés, Les Belles Lettres, Paris, 2000 (ISBN 978-2-2514-9012-0)
  • Pierre Bec, Chants d'amour des femmes de Galice, Éditions Atlantica, Biarritz, 2010 (ISBN 978-2-7588-0274-7)
  • Pierre Bec, Cent poèmes du Sud, Poèmes choisis et traduits de l'occitan, Éditions Paradigme, 2013 (ISBN 978-2-8687-8300-4)
Publications en occitan
  • Pierre Bec, Contes de l'unic, Per Noste, 1977
  • Pierre Bec, Raconte d'ua mort tranquilla, Reclams, 1993 (ISBN 978-2-9091-6017-7)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Mor l'occitanista Pèire Bèc, Generalitat de Catalunya

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]