Ted (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ted

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre original Ted
Réalisation Seth MacFarlane
Scénario Seth MacFarlane
Alec Sulkin
Wellesley Wild
Acteurs principaux
Sociétés de production Media Rights Capital
Fuzzy Door
Bluegrass Films
Smart Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Fantastique
Sortie 2012
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ted est un film américain écrit, produit et réalisé par Seth MacFarlane, sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1985. John Bennet, un garçon sans amis, est le souffre-douleur des enfants de sa ville. Le soir de Noël, il fait le vœu que son ours en peluche qu'il vient de recevoir à Noël prenne vie et qu'il soit son meilleur ami pour la vie ; son vœu sera exaucé par magie, l'ours Ted (traduction de « Teddy bear ») prend vie et cette histoire devient célèbre. Vingt-sept ans plus tard, en 2012, Ted et John vivent toujours ensemble, mais la présence de l'ours empiète sur la vie de couple de John, depuis quatre ans avec Lori. En effet, John et son ours se comportent comme de grands enfants, passant leur temps à boire des bières et fumer de la drogue devant des navets, leur préféré étant Flash Gordon. Aussi, Lori va forcer la main de son petit ami et le pousser à s'éloigner de son meilleur ami d'enfance afin de le faire grandir et le rendre plus mûr.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Dates de sortie DVD/Blu-ray :
Source : IMDb[3]
  • Film tous publics avec avertissement au cinéma, mais déconseillé aux moins de 12 ans à la télévision.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[4] et Version québécoise (V.Q.) sur Doublage.qc.ca[5]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Ted:
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale par Walter Murphy et divers artistes
Sortie 26 juin 2012
Genre Musique de film, jazz, rock
Producteur Hans Zimmer
Label Republic Records

La bande originale contient des compostions de Walter Murphy ainsi que des chansons d'autres artistes. Le réalisateur Seth MacFarlane a écrit les paroles de la chanson Everybody Needs a Best Friend, mise en musique par Walter Murphy. Le morceau est nommé à l'Oscar de la meilleure chanson originale aux Oscars 2013.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont composés par Walter Murphy, sauf exception notée.

  1. Everybody Needs a Best Friend - Norah Jones
  2. The Power of Wishes
  3. Thunder Buddies for Life
  4. John and Lori at Work / A Walk in the Park
  5. Magical Wish
  6. Rex's Party (Everybody Needs a Best Friend)
  7. The Breakup
  8. Never Be Scared of Thunder Again
  9. Ted Is Captured / Raiders of the Lost Ark
  10. The Car Chase / Fenway Pursuit
  11. Climbing the Tower / She's Your Thunder Buddy Now
  12. Saving Ted / Lori's Wish
  13. The Proposal / The Wedding
  14. End Titles
  15. Flash's Theme - Queen
  16. Sin - Daphné
  17. Only Wanna Be with You - Hootie & the Blowfish
  18. Come Away with Me - Norah Jones
  19. All Time High - Rita Coolidge
  20. I Think We're Alone Now - Tiffany
  21. Thunder Buddies [Explicit] - Mark Wahlberg

D'autres titres apparaissent dans le film, mais pas sur l'album, comme plusieurs morceaux de Queen issus de la bande originale de Flash Gordon (Football Fight, Battle Theme et The Hero), le générique de K 2000 de Stu Phillips, Stayin' Alive des Bee Gees, Kiss Kiss de Chris Brown et T-Pain ainsi que The Imperial March de John Williams. Les bandes annonces utilisent Best Friend de Harry Nilsson et How You Like Me Now? de The Heavy.

Production[modifier | modifier le code]

Initialement, le film était prévu pour sortir le 13 juillet 2012 en Amérique du Nord mais la date a été déplacée au 29 juin 2012 afin d'éviter la concurrence avec L'Âge de glace 4[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film a commencé en mai 2011 à Boston, Norwood et Swampscott, au Massachusetts[7]. En trois semaines d'exploitation en salles, Ted totalise 996 447 entrées en France[8] et atteint 1,2 million d'entrées en quatrième semaine[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu généralement des critiques favorables. Sur le site Rotten Tomatoes, il obtient un score de 69 / 100 sur la base de 192 critiques recueillies et ce qui lui donne une note de 6.4/10[9]. Sur Metacritic, il obtient une note de 62 sur 100 sur la base de 37 critiques[10]. Roger Ebert lui a attribué trois étoiles et demi sur quatre et l'a même considéré comme le meilleur film de comédie de l'année[11].

En France, il a aussi reçu des critiques favorables. Le Figaro le considère comme « la comédie la plus poilante de la rentrée »[12]. Selon Metro, Ted est la « la meilleure comédie de l'année »[13]. Voici, FHM et Télé Loisirs ont aussi donné une critique positive pour le film[14].

Box-office[modifier | modifier le code]

Ted est classé 9e plus important succès au box-office américain en 2012 tous genres confondus, et 1er film comique dans ce classement[15]. Il a rapporté aux États-Unis et au Canada 218 millions de dollars, en restant 17 semaines à l'affiche[16].

Il a eu un succès similaire dans le reste du monde, en générant presque 290 millions de dollars à l'étranger, ce qui fait plus d'un demi milliard de dollars de recettes dans le monde entier[17].

En France, le film a rapporté $11 451 649[18] avec ses 1 378 875 tickets vendus[19]. C'est en Australie ($35 533 809), en Allemagne ($31 430 735) et au Royaume-Uni ($48 865 529) où Ted a reçu le meilleur accueil public à l'étranger.

Résumé des recettes en fin d'exploitation :

  • Alt=Image de la Terre Mondial : $508 215 487
  • Drapeau des États-Unis États-Unis et Drapeau du Canada Canada : $218 815 487
  • Drapeau de la France France : $11 451 649, 1 378 875 entrées

Autour du film[modifier | modifier le code]

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Tout comme Les Griffin, American Dad! et The Cleveland Show, séries télévisées également créées par Seth MacFarlane, le film fait référence à de nombreux films, séries télévisées ou phénomènes culturels :

  • E.T. l'extra-terrestre : La banlieue dans laquelle habite John Bennett au début du film est assez semblable à celle du film, de plus, l'introduction du film est assez comparable : un jeune garçon solitaire souffre-douleur des autres enfants (John/Elliot) fait la rencontre d'un être extraordinaire (Ted/E.T.). Ted reprend également un plan du film, dans lequel on voit Elliot/John filmé de l'intérieur de son placard. Le générique de début du film montre également John porter Ted dans un panier à l'avant de son vélo, une couverture sur la tête, comme dans la séquence d'E.T. désormais très célèbre.
  • Indiana Jones : Dans sa chambre, John a l'affiche d'Indiana Jones et le Temple maudit. Plus tard dans le film, lorsque Ted tente de s'échapper de la maison de Donny, les célèbres notes du générique d'Indiana Jones sont jouées, alors que Ted ramasse son oreille avant de s'enfuir, de la même manière qu'Indiana Jones ramasse son chapeau avant de quitter le Temple Maudit.
  • Star Wars : Alors que John reçoit Ted pour Noël, un enfant reçoit une boîte de figurines des personnages de Star Wars. Seth MacFarlane avait déjà parodié la première trilogie Star Wars dans Les Griffin avec la trilogie Blue Harvest, Something, Something, Something, Dark Side et It's a Trap. La sonnerie de portable de John spécifique à Lori est The Imperial March . Enfin, à la fin du film, lorsque Ted tombe de la tour du stade, coupé en deux, fait référence à la scène que l'on retrouve dans la Menace Fantôme lorsque Dark Maul est tué.
  • A.I. Intelligence artificielle : Dans A.I. Intelligence artificielle, le nounours de David Swinton s'appelle Teddy. C'est est un robot peluche qui parle et bouge.
  • Teen idols : Lorsqu'il est révélé au monde que Ted est vivant, il accède soudainement à la célébrité, avant de redevenir totalement anonyme. Le narrateur fait à ce moment référence à d'autres « teen idols », comme l'on pu être Corey Feldman, Frankie Muniz ou Justin Bieber.
  • Alf : Lorsqu'il est connu, Ted se rend sur le plateau de The Tonight Show, à l'époque présenté par Johnny Carson. Selon Ted, Carson confondait Ted et Alf et pensait que ce dernier était juif.
  • Tom Skerritt : Le patron de John, Thomas, prétend être un ami proche de l'acteur Tom Skerritt. Il a même une photo où il pose à côté de l'acteur, tout comme Rex plus tard dans le film. Skerritt apparaît même à la fin du film, au mariage de John et Lori. John répliquera même à son patron avec une réplique du film Top Gun, dans lequel Skerritt joue, ce que Thomas semblera ne pas comprendre.
  • K 2000 : La sonnerie du portable de John pour Ted est celle du générique de la série.
  • Y a-t-il un pilote dans l'avion ? : Selon John, sa rencontre avec Lori s'est faite de façon similaire à celles des personnages de Ted et Elaine.
  • Octopussy : Il s'agit du premier film que John et Lori ont vu ensemble. Plus tard, John montera sur scène lors du concert de Norah Jones pour chanter la chanson All Time High, chantée par Rita Coolidge dans le film. Les premières notes de saxophone de la chanson sont interprétées par Norah Jones elle-même.
  • Jack et Julie : Ted regarde ce film avec les prostituées qu'il a ramené chez John et Lori. Il s'étendra même sur la présumée piètre qualité du film.
  • Cheers : John part du travail afin de regarder avec Ted les bonus du DVD de cette série, dans lesquels l'acteur Ted Danson déclare : « Woody Harrelson a la plus petite bite que j'ai jamais vue ».
  • Arnold et Willy : Ted compare sa vie d'ex-enfant star déchu à celle des acteurs de cette sitcom.
  • Flash Gordon : Selon John, il s'agit pour Ted et lui d'une part importante de leur éducation. Tous les deux sont donc des fans inconditionnels du super héros. Ainsi, ils font souvent référence à la série dans leur conversation et Ted a l'affiche du film dans son appartement. Ils seront fous de joie de rencontrer l'acteur Sam J.Jones, interprète de Flash Gordon. John ira jusqu'à quitter une fête à laquelle il était avec Lori afin de le rencontrer. Lorsqu'il fait sa rencontre, John est aux anges et va même avoir une hallucination dans laquelle il s'imagine revivre une séquence du film, sur la chanson de Queen, Flash. À la fin du film, Sam J. Jones officiera même en tant que pasteur au mariage de John et Lori.
  • Les Griffin : Dans son film, Seth Mac Farlane ne se prive pas de faire des clins d'œil à la série qui l'a fait connaitre. Ainsi, lors de la fête chez Ted, John dit à celui-ci :« Allons sur un pont vomir sur des voitures », une réplique des Griffin, ce à quoi Ted réplique : « Je n'ai pas du tout la même voix que Peter Griffin ! ». En réalité, c'est le même acteur, Seth MacFarlane, qui fait la voix de Ted et joue aussi le rôle de Peter Griffin dans la série. Dans la version québécoise, Ted dit « Brian Griffin » à la place de « Peter Grifffin » car l'acteur qui fait la voix de Ted, Tristan Harvey, double la voix de Brian Griffin dans la série. Par ailleurs, on peut également souligner que le casting du film montre la fidélité de Seth MacFarlane envers ses collaborateurs. En effet, les deux scénaristes du film ainsi que l'actrice Mila Kunis se connaissent depuis des années en raison de leur collaboration sur la série Les Griffin. De même pour Patrick Warburton, Alex Borstein, Ralph Garman et John Viener, jouant respectivement Guy, la mère et le père de John et Alix, tous doubleurs de la série.
  • Tintin : Dans sa chambre d'hôtel, John lit la bande dessinée Objectif Lune, le seizième tome des aventures de Tintin.
  • Le Journal de Bridget Jones : Après sa rupture avec John, Lori regarde ce film.
  • American Party : Ted compare physiquement Jared, le petit ami de Guy à Van Wilder, héros du film American Party. Or, ces deux personnages sont interprétés par Ryan Reynolds.
  • Superman Returns : À la fin du film, le narrateur révèle que Sam J. Jones a déménagé à Hollywood dans l'espoir de reprendre sa carrière et est devenu le colocataire de Brandon Routh. Le narrateur s'étend alors sur la « bouse » que représente selon lui ce film.
  • Taylor Lautner : Dans la scène finale, le narrateur révèle également que Robert, un enfant enrobé, a engagé un coach, a perdu beaucoup de poids et est devenu Taylor Lautner, connu pour son rôle dans la saga Twilight.
  • The Wall : pendant la scène dans la chambre de John, lorsque Ted dit qu'il ne peut pas avoir de pudding s'il ne finit pas sa viande, il fait référence à la menace utilisée par l'instituteur dans l'opéra-rock du groupe Pink Floyd.
  • Aliens, le retour : vers la fin du film, alors que son corps est coupé en deux, Ted se compare au robot dans le film Aliens, le retour. Il fait référence à la scène où Ellen Ripley et l'androïde Bishop réussissent à tuer l'Alien, mais où Bishop perd la moitié de son corps durant le combat.
  • Sinéad O'Connor : sur le parking, Donny se propose d'adopter Ted mais ce dernier refuse et préfère faire des blagues sur la situation. En faisant référence à Donny, Ted dit notamment à sa copine : « C'est Sinead O'Connor, mais elle est moins jolie qu'elle ne l'était. »
  • Kiss : Dans la chambre de Ted lors de la soirée en présence de Sam J. Jones on aperçoit une affiche du groupe Kiss.
  • Robert Downey Jr. : les prénoms des deux « méchants », Robert et Donny, font sûrement référence à ce qu'on appelle le « Downey syndrome » (faire des choses stupides quand on est sous l'emprise de l'alcool). Les deux personnages sont complètement fous.

Suite[modifier | modifier le code]

Une suite, nommée Ted 2, est prévue pour le 24 juin 2015.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Meilleure comédie
  • Meilleure musique d'un film comique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ted reviendra pour un deuxième film » sur Écranlarge.com, consulté le 14 septembre 2012
  2. a et b « Dates de sortie » sur IMDb, consulté le 30 juin 2012
  3. a et b « Informations techniques » sur IMDb, consulté le 30 juin 2012
  4. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 26 septembre 2012
  5. « Fiche de doublage V. Q. du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 6 septembre 2012
  6. (en) « Seth MacFarlane's Ted now scheduled for theatrical release june 29th », sur DailyBlam.com (consulté le 17 octobre 2012)
  7. (en) « New projects coming to New England », sur OnLocationsVacations.com,‎ 17 janvier 2011 (consulté le 17 octobre 2012)
  8. a et b http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12728&affich=france&deplier=yes
  9. (en) « Ted », sur Rotten Tomatoes,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  10. (en) « Ted », sur Metacritic,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  11. (en) « Ted Review », sur RogerEbert.com,‎ 28 juin 2012 (consulté le 11 octobre 2012)
  12. « Ted : Quand le nounours paraît » (consulté le 17 octobre 2012)
  13. « Mark Wahlberg : « Être sympa, c'est plus important qu'être  »intelligent » (consulté le 17 octobre 2012)
  14. [PDF] « Ted : critiques » (consulté le 17 octobre 2012)
  15. (en) « Total Grosses of all Movies Released in 2012 », Box Office Mojo (consulté le 26 janvier 2012)
  16. (en) « Ted (2012) - Weekly Box Office Results - Box Office Mojo », Box Office Mojo (consulté le 26 janvier 2012)
  17. (en) « Ted (2012) - Box Office Mojo », Box Office Mojo (consulté le 26 janvier 2012)
  18. (en) « Ted (2012) - International Box Office Results - Box Office Mojo », Box Office Mojo (consulté le 26 janvier 2012)
  19. « Ted - film 2012 - AlloCiné », AlloCiné (consulté le 26 janvier 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]