Tannay (Nièvre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tannay.
Tannay
Collégiale et Monument aux morts
Collégiale et Monument aux morts
Blason de Tannay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Nièvre
Arrondissement Clamecy
Canton Tannay (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes La Fleur du Nivernais
Maire
Mandat
Philippe Nolot
2014-2020
Code postal 58190
Code commune 58286
Démographie
Gentilé Tannaisien, Tannaisienne
Population
municipale
614 hab. (2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 07″ N 3° 35′ 33″ E / 47.3686111111, 3.592547° 22′ 07″ Nord 3° 35′ 33″ Est / 47.3686111111, 3.5925  
Altitude Min. 161 m – Max. 366 m
Superficie 15,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tannay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tannay

Tannay (Tan nè en nivernais) est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne.

Ses habitants sont appelés les Tannaysiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est implanté sur un coteau à flanc de colline, dominant la vallée de l'Yonne. Cette dernière est doublée par le Canal du Nivernais, navigable.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Pignol
  • Tanneau
  • Les Enseignes
  • Belle-vue
  • Tannay Port

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Amazy Metz-le-Comte Rose des vents
Saint-Germain-des-Bois N Flez-Cuzy
O    Tannay    E
S
Talon, Lys Saint-Didier

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site est occupé depuis la période de Hallstatt.

Le village est cité dès 1121, sous la forme latinisée Tanneio. Il s'agit d'un toponyme roman, fondé sur le terme tan (d'où tanner) au sens ancien de chêne (issu du gaulois tanno-, cf. breton tannen, chêne rouvre) auquel est accolé le suffixe -ay (ancienne forme de -aie  :chênaie, issu du latin -etu(m)) désignant un ensemble d'arbres appartenant à la même espèce. La signification est donc celle de chênaie. Homonymie étymologique avec Tannay, Tanay, Thenney, Tanis, etc.

La paroisse fut érigée en 1130 et transformée en collégiale en 1201. La commune est affranchie en 1352.

La ville est ravagée en 1356 par les troupes de Charles le Mauvais. Elle est donc fortifiée au cours du XVe siècle. La carte de Cassini montre une enceinte comportant cinq tours.

En 1854 on établit un champ de foire sur la place de l'église.

L'adduction d'eau est implantée en 1932.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« De gueules chevronné de quatre pièces d'or. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Philippe Nolot DVD Médecin, Conseiller général
1983 1995 Jean Siméon SE Artisan commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 614 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 138 1 163 1 271 1 278 1 314 1 396 1 396 1 487 1 479
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 348 1 394 1 422 1 405 1 373 1 390 1 322 1 220 1 177
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 160 1 150 1 113 1 012 926 803 831 876 791
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
727 746 741 699 667 584 608 615 614
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

L'activité est essentiellement agricole, centrée sur l'élevage bovin et le vin. Plusieurs commerces alimentent les villages alentour :

  • une boulangerie
  • une boucherie
  • deux magasins de chaussures
  • deux salons de coiffure
  • une maison de la presse/librairie/cadeaux/jouets proposant différents services dont un relais colis et dernièrement un service pressing
  • une quincaillerie
  • deux bars
  • deux hôtels
  • une moyenne surface implantée depuis 2003 à l'entrée du village
  • une concession de matériel agricole est implantée à l'entrée du village depuis 2014[3]


Plusieurs services sont également disponibles :

  • une brigade de gendarmerie
  • un bureau postal
  • deux cabinets médicaux
  • une pharmacie
  • deux cabinets d'assurances
  • un établissement bancaire
  • un cabinet vétérinaire
  • une société d'ambulances

Enfin, une dizaine d'artisans proposent leurs services.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Norheim (Allemagne) depuis 1968, voir Norheim (de)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  3. Implantation concession Consulté le 22/04/2014.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]