Sremski Karlovci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sremski Karlovci
Сремски Карловци
Blason de Sremski Karlovci
Héraldique
Vue générale de Sremski Karlovci
Vue générale de Sremski Karlovci
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Syrmie
District Bačka méridionale
Municipalité Sremski Karlovci
Code postal 21 205
Démographie
Population 8 750 hab. (2011)
Densité 172 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 09″ N 19° 56′ 04″ E / 45.2025, 19.9344 ()45° 12′ 09″ Nord 19° 56′ 04″ Est / 45.2025, 19.9344 ()  
Altitude 102 m
Superficie 5 080 ha = 50,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Sremski Karlovci

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Sremski Karlovci
Municipalité de Sremski Karlovci
Administration
Maire
Mandat
Milenko Filipović (DS)
2012-2016
Démographie
Population 8 722 hab. (2011)
Densité 172 hab./km2
Géographie
Superficie 5 080 ha = 50,8 km2
Liens
Site web Site officiel

Sremski Karlovci, en serbe cyrillique Сремски Карловци, en allemand Karlowitz, en français Carlowitz, en croate Srijemski Karlovci, en hongrois Karlóca et en turc Karlofça, est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine. Sremski Karlovci fait partie du district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, elle comptait 8 750 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sremski Karlovci est situé sur la rive droite du Danube, à 5 km de Novi Sad. Bien qu'elle soit intégrée au district de Bačka méridionale, la ville se trouve dans la région de Syrmie, à proximité immédiate du parc national de la Fruška gora.

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, à l'emplacement de la ville actuelle, existait une petite forteresse romaine.

La ville est mentionnée pour la première fois en 1308 sous le nom de Karom, une forteresse édifiée sur les vestiges de la construction romaine. Jusqu'en 1521, Karom fit partie du Royaume de Hongrie, appartenant aux nobles familles Báthory et Morović.

Le chef ottoman Bali-beg la conquit en 1521 et elle resta aux mains de la Sublime Porte pendant 170 ans.

Le nom slave de la ville, Karlovci, est mentionné pour la première fois en 1532-1533. Pendant la période ottomane, la ville était principalement peuplée de Serbes, avec une petite minorité turque. En 1545, Karlovci comptait 547 foyers chrétiens (Serbes). La cité possédait trois églises orthodoxes et un monastère.

Du au , se tint à Karlovci un congrès qui mit fin aux hostilités entre l'Empire ottoman et la Sainte Ligue, une coalition de divers peuples européens comprenant l'Empire d'Autriche, la Pologne, la République de Venise et la Russie ; à l'issue de ce congrès fut signé le traité qui porte le nom de Traité de Karlowitz. Aux termes de ce traité, la ville entra dans les possessions des Habsbourg et fut intégrée à la province de la Frontière militaire.

En 1753, la ville comptait 3 843 habitants, dont 3 110 Serbes. Siège de l'éparchie de Karlovci, la ville se dota d'une école serbe et, en 1791, un Lycée y ouvrit ses portes. En 1794, fut aussi créé un séminaire orthodoxe, le plus ancien du monde après celui de Kiev ; il est encore en activité aujourd'hui[2].

« L'Assemblée de mai » de Pavle Simić, proclamation de la Voïvodine de Serbie à Sremski Karlovci, en mai 1848, alors au sein de l'empire Autriche-Hongrie

Les Serbes de la région réunirent une assemblée à Karlovci en 1848 ; on y déclara l'unification de la Syrmie, du Banat, de la Bačka et de la Baranja (en y incluant des parties de la Frontière militaire) ; toutes ces régions formèrent la Voïvodine de Serbie. La première capitale en fut Karlovci, puis elle fut déplacée à Zemun, à Veliki Bečkerek (Zrenjanin) puis à Temišvar.

En 1849, la Voïvodine serbe fut transformée en une nouvelle province appelée Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš. Karlovci ne fut pas incluse dans cette province mais réintégrée à la Frontière militaire. En 1881, après la suppression de la Frontière, la ville fit partie du Royaume de Croatie-Slovénie, autonome au sein de l'Autriche-Hongrie.

En 1918, la ville fit partie du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. En 1920, elle devint le quartier général des militaires russes blancs conduits par Piotr Nikolaïevitch Wrangel. Elle fut également le siège du Saint-Synode de l'Église orthodoxe russe hors frontières.

Entre 1929 et 1941, la ville fit partie de la Banovine du Danube, une province du Royaume de Yougoslavie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut occupée par les troupes de l'Axe et rattachée à l'État indépendant de Croatie. Durant cette période, Karlovci s'appela Hrvatski Karlovci. Après la guerre, la ville fit partie de la province autonome de Voïvodine, au sein de la République fédérative socialiste de Yougoslavie.

Entre 1980 et 1989, Sremski Karlovci fut une des sept municipalités composant Novi Sad. Mais elle est aujourd'hui une unité administrative à part entière.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Sremski Karlovci est la seule localité de la municipalité qui porte son nom.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
5 350 5 618 6 390 7 040 7 547 7 534 8 839[3] 8 750[1]


Évolution de la population

Données de 2002[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)
Répartition de la population par nationalités (2002)

Données de 2011[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2011)

En 2011, l'âge moyen de la population était de 42,2 ans, 40,9 ans pour les hommes et 43,4 ans pour les femmes[6].

Répartition de la population par nationalités (2011)

Religions (2002)[modifier | modifier le code]

Sur le plan religieux, Sremski Karlovci est peuplée par une majorité de Serbes orthodoxes. La ville est le siège de l'éparchie de Syrmie (en serbe cyrillique : Епархија сремска) ; elle abrite le palais patriarcal de l'éparchie et une cathédrale dédiée à Saint Nicolas.

Religion Nombre %
Orthodoxes 6 758 76,45
Catholiques 1 155 13,06
Protestants 42 0,47
Athées 40 0,45
Musulmans 6 0,06
Juifs 0 0,00
Religions orientales 0 0,00
Autres[8]

En 2002, les Catholiques représentaient un peu plus de 13 % de la population. Leur culte relève du diocèse de Syrmie, qui a son siège à Sremska Mitrovica ; ce diocèse dépend de l'archidiocèse de Đakovo-Osijek, dont le siège est en Croatie.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les sièges à l'Assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 6
Liste « Mon Karlovci » 3
Parti démocratique 3
Liste « Karlovci vaicra » 3
Liste « Pour Karlovci - Kalinić » 3
G17 Plus 2
Parti démocratique de Serbie 2
Ensemble pour la Voïvodine 2
Mouvement Force de la Serbie 1

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville de Sremski Karlovci

À la suite des élections locales serbes de 2008, les sièges à l'assemblée municipale de Sremski Karlovci se répartissaient de la manière suivante[10] :

Parti Sièges
Pour un Karlovci européen 15
Parti radical serbe 6
Parti démocratique de Serbie 1
Parti socialiste de Serbie et alliés 1
Liste « Karlovci est à nous » 1
Liste « Unitiative de Karlovci » 1

Milenko Filipović, membre du parti G17 Plus, déjà élu président de la municipalité en octobre 2004, a été réélu à ce poste ; né le , il est diplômé de la Faculté de droit de l'Université de Novi Sad[11]. Il conduisait la liste « Pour un Karlovci européen », prolongement local de la coalition Pour une Serbie européenne soutenue par le président Boris Tadić lors des élections législatives serbes du  ; à Sremski Karlovci, la liste regroupait des membres du Parti démocratique et du G17 Plus[10]. Rajko Marinković, lui aussi membre du G17 Plus, a été élu président de l'Assemblée municipale[10].

Élections locales de 2012[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2012, les 25 sièges de l'assemblée municipale de Sremski Karlovci se répartissaient de la manière suivante[12] :

Parti Sièges
Parti démocratique 8
Parti progressiste serbe 5
Régions unies de Serbie 3
Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine 2
Parti socialiste de Serbie et alliés 2
Parti radical serbe 2
Dveri 2
Parti démocratique de Serbie 1

Culture[modifier | modifier le code]

Parmi les institutions culturelles les plus importantes de Sremski Karlovci figurent le Musée municipal et la galerie de peinture de l'Institut du Peuple serbe.

Architecture[modifier | modifier le code]

La Fontaine aux quatre lions à Sremski Karlovci

Sremski Karlovci conserve un certain nombre de bâtiments importants datant du XVIIIe siècle. Parmi les églises importantes de la ville, on peut citer la Chapelle de la paix, ainsi que l'église catholique de la Sainte-Trinité, mentionnée pour la première fois en 1735 et plusieurs fois remaniée[13]. L'église de l'Entrée dans le temple de la Très Sainte Mère de Dieu ; édifiée en 1746, elle possède une iconostase baroque peinte par Dimitrije Bačević, un des peintres les plus célèbres de Sremski Karlovci[14]. La Cathédrale Saint-Nicolas, construite en 1758 dans un style typiquement baroque, possède une iconostase a été peinte par Teodor Kračun et, après la mort de l'artiste, par Jakov Orfelin[15],[16]. Le Lycée de Sremski Karlovci a été construit à la fin du XVIIIe siècle ; il possède une bibliothèque riche d'environ 18 000 livres considérée comme la plus ancienne bibliothèque scolaire de Serbie[17]. Le séminaire orthodoxe de Sremski Karlovci, créé par le métropolite Stevan Stratimirović, a ouvert ses portes le [18]. L'un des monuments les plus connus de Sremski Karlovci, la Fontaine aux quatre lions, a été édifié en 1799, pour célébrer la mise en eau du premier service de canalisations de la ville[19].

Le XIXe siècle est également représenté, avec l'Hôtel de ville, construit entre 1808 et 1811, dans un style néoclassique. Le Patriarcat de Sremski Karlovci a été construit entre 1892 et 1894 sur des plans de l'architecte Vladimir Nikolić ; son architecture présente un mélange de style baroque et de style néo-Renaissance[20].

L'architecture du début du XIXe siècle se caractérise encore par le style néoclassique. Parmi les édifices les plus importants de cette époque, on peut signaler le Stefaneum, construit en 1903 ; il abrite aujourd'hui l'Institut du Peuple serbe et de la communauté serbe internationale[21].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Éducation[modifier | modifier le code]

Sremski Karlovci possède un important lycée (en serbe : Карловачка гимназија et Karlovačka gimnazija), qui a ouvert ses portes en 1792[22]. Le Lycée abrite également une société littéraire appelée Strazilovo, destinée à promouvoir les talents de ses élèves ; il publie également des livres, notamment des recueils de poésies ou des nouvelles[23].

La ville abrite également le séminaire orthodoxe Saint-Arsenije Sremac, fondé en 1794 par le métropolite Stefan Stratimirović[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a et b (sr) « Bogoslovija Svetog Arsenija u Sremskim Karlovcima », sur http://www.spcportal.org, Site officiel de l'Église orthodoxe serbe (consulté le 13 juillet 2008)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  5. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  6. a et b (sr)(en)[PDF] « Livre 2 : Âge et sexe - Données par localités », sur http://stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 14 décembre 2012 (consulté le 6 avril 2013)
  7. (sr)(en)[PDF] « Livre 1 : Nationalités - Données par municipalités », sur http://stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 29 novembre 2012 (consulté le 6 avril 2013)
  8. (en)[PDF] « Langues et religions », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Office national de statistique de la République de Serbie (consulté le 6 septembre 2012)
  9. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Sremski Karlovci - Indisponible au 30 novembre 2010
  10. a, b et c (sr) « Lokalna samouprava », sur http://www.sremski-karlovci.org.yu, Site officiel de la municipalité de Sremski Karlovci (consulté le 13 juillet 2008)
  11. (sr)[doc] « Curriculum vitæ », sur http://www.g17plus-vojvodina.org, Site du G17 Plus de Voïvodine (consulté le 12 juillet 2008)
  12. (sr) « Opštinska uprava », sur http://www.sremski-karlovci.org.rs, Site officiel de la municipalité de Sremski Karlovci (consulté le 19 juin 2012)
  13. (sr)(en) « Roman Catholic "Holy Trinity Church" », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  14. (sr)(en) « The upper church », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  15. (sr)(en) « The Orthodox cathedral of St. Nicholas », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  16. (en) « Saborna crkva », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 9 avril 2011)
  17. (sr)(en) « The gymnasium - Karlovačka gimnazija », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  18. (sr)(en) « The Orthodox seminary », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  19. (sr)(en) « The fountain "Four Lions" », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  20. (sr)(en) « The patriarchy court », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  21. (sr)(en) « Stefaneum », sur http://www.karlovci.co.yu, Site de l'Office de tourisme de Sremski Karlovci (consulté le 15 mars 2008)
  22. (en) « The History of Karlovci Philological Grammar School », sur http://www.karlgim.edu.yu, Site du lycée de Karlovci (consulté le 13 juillet 2008)
  23. (en) « The Chronicle », sur http://www.karlgim.edu.yu, Site du lycée de Karlovci (consulté le 13 juillet 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]