Banovine du Danube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Banovine du Danube
Dunavska banovina

1929 – 1941

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de la Banovine du Danube entre 1929 et 1939

Informations générales
Statut Royaume de Yougoslavie
Capitale Novi Sad (1929-1941)
Smederevo (1941)
Histoire et événements
1929 Création
1939 Détachement d'une partie du territoire intégré à la banovine de Croatie
1941 Suppression

Entités suivantes :

La banovine du Danube ou banat du Danube (en serbe cyrillique : Дунавска бановина ; en serbe latin et en croate : Dunavska banovina ; en hongrois : Dunai Bánság ; en allemand : Donau-Banschaft) fut une subdivision administrative du Royaume de Yougoslavie entre 1929 et 1941. Elle s'étendait sur les régions géographiques de la Syrmie, de la Bačka, du Banat, de la Baranja, de la Šumadija (Choumadie) et de Braničevo. Son chef lieu était Novi Sad. Elle devait son nom au fleuve du Danube qui la traversait.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les banovines du Royaume de Yougoslavie en 1929

Le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes a été formé en 1918, à la suite de la Première Guerre mondiale ; entre 1918 et 1922 il était divisé en comitats et en districts, puis entre 1922 et 1929, il fut subdivisé en oblasts. En 1929, le nom du pays changea à l'initiative du roi Alexandre Ier et il devint le Royaume de Yougoslavie ; le 3 octobre 1929 la loi d'organisation administrative du royaume fut promulguée et de nouvelles unités administratives furent créées, portant le nom de banovines[1] ; l'ensemble du pays fut divisé en 9 de ces banovines, dont la banovine du Danube.

En 1931, les districts de Mitrovica et de Šid furent transférés de la banovine de la Drina à celle du Danube.

En 1939, après la création de la banovine de Croatie, les districts de Šid et d'Ilok y furent transférés.

En 1941, les puissances de l'Axe occupèrent la banovine du Danube. La Bačka et la Baranja furent rattachées à la Hongrie, la Syrmie à l'État indépendant de Croatie et le reste de l'ancien territoire à la Serbie occupée par les nazis ; jusqu'à la fin de 1941, la banovine eut comme capitale Smederevo.

Après la Seconde Guerre mondiale, les autorités communistes créèrent sur son ancien territoire la province autonome de Voïvodine, avec comme chef lieu Novi Sad ; la nouvelle province englobait les régions de Syrmie, du Banat et de la Bačka ; les régions de Šumadija et de Braničevo furent intégrées à la Serbie centrale ; ces deux entités appartenaient à la République socialiste de Serbie. La région de la Baranja, quant à elle, fut intégrée à la République socialiste de Croatie.

Population[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 1931, la banovine du Danube comptait 2 387 495 habitants, dont 56,9 % de Serbes et de Croates, 18,2 % de Hongrois et 16,3 % d'Allemands[réf. nécessaire].

Villes[modifier | modifier le code]

Parmi les villes les plus importantes de la banovine du Banube figuraient :

Politique[modifier | modifier le code]

Bans[modifier | modifier le code]

À la tête de la banovine se trouvait un ban. La liste ces bans est la suivante :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Dušan T. Bataković, Histoire du peuple serbe, pp. 294 et 295, L’Âge d’Homme, 2005 (ISBN 2-8251-1958-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sr) Dunavska banovina, Enciklopedija Novog Sada, sveska 7, urednik Dr Dušan Popov, Novi Sad, 1996.