Sonic the Hedgehog (jeu vidéo, 1991)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sonic the Hedgehog.
Sonic the Hedgehog
Image illustrative de l'article Sonic the Hedgehog (jeu vidéo, 1991)

Éditeur Sega
Développeur Sonic Team
Concepteur Hirokazu Yasuhara
Yuji Naka
Naoto Ōshima

Date de sortie Icons-flag-us.png 23 juin 1991[1],[2]
Icons-flag-eu.png 23 juin 1991
Icons-flag-jp.png 26 juillet 1991
Genre Plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Arcade
Console(s)
Console(s) portable(s)
Média Cartouche
Contrôle Joystick, Manette

Sonic the Hedgehog est un jeu vidéo de plates-formes développé par Sega sorti en 1991 sur Mega Drive, et converti sur Master System et Game Gear. Il s'agit du tout premier jeu dans lequel figure Sonic, le hérisson bleu éponyme, et mascotte de Sega.

Trame[modifier | modifier le code]

Le Dr Ivo Robotnik, le scientifique fou, capture d'innocents animaux et en fait de maléfiques robots. Seul un héros tenace pourra mettre fin au dessein diabolique du dément scientifique. C'est Sonic, un hérisson bleu capable de courir à la vitesse du son, qui tentera de l'arrêter dans sa base secrète et sauvera tous les animaux de l'île de South Island.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Sonic The Hedgehog est un jeu de plates-formes en 2D. Le joueur contrôle Sonic, un hérisson bleu très rapide. Il rencontrera sur sa route d'innombrables robots qu'il a la possibilité de détruire. Cela délivrera quelques animaux et rapportera des points au joueur. L'attaque que Sonic peut utiliser se nomme Super Sonic Spin Attack (attaque tournoyante supersonique en français) qui consiste à se mettre en boule pendant sa course pour charger ses ennemis. Il peut également sauter en boule sur ses adversaires.

Le joueur trouvera aussi des anneaux éparpillés dans les niveaux. S'il en obtient 100, il gagne une vie supplémentaire. Lorsqu'il est touché par un ennemi ou par un piège, tous ses anneaux se dispersent et il n'a que quelques secondes pour les récupérer. S'il est touché alors qu'il ne possède plus d'anneau, il perd une vie. Sur les versions Master System et Game Gear, les anneaux perdus suite à l'attaque d'un ennemi ne peuvent pas être récupérés.

Les objets spéciaux[modifier | modifier le code]

Les objets spéciaux disséminés dans les niveaux sont représentés par des téléviseurs dont l'image indique le type de bonus obtenu lorsque le joueur les casse :

  • Super Ring : bonus de dix anneaux supplémentaires
  • Shield (Bouclier) : Chaque bouclier protège Sonic d'un danger une seule fois
  • Power sneakers (chaussures magique) : un bonus qui pousse la vitesse de Sonic au maximum
  • Invincibilité : Sonic est entouré d'étoiles et devient temporairement invincible
  • 1-up (vie en plus ) : représenté par la tête de Sonic, donne une vie supplémentaire. Sur Master System et Game Gear, il y en a qu'un dans chaque niveau, ce qui constitue une quête pour faire apparaître un écran One-Up bonus au début du dernier niveau.

Il y a également des check point. Si Sonic meurt, il recommencera de ce point. En effet, ces derniers enregistrent le score et le temps actuel du joueur, mais pas ses anneaux.

Les Special Stage (étapes spéciales) et les Emeraudes du chaos[modifier | modifier le code]

Lorsque le joueur atteint la fin d'un niveau avec au moins 50 anneaux, il peut sauter dans un anneau géant qui l'emmène dans un niveau spécial. Ce dernier ressemble à un labyrinthe flottant qui tourne sur lui-même. Sonic doit s'y frayer un chemin jusqu'à une Émeraude du Chaos. Il y en a six à récupérer dans tout le jeu. Ces joyaux ont de mystérieux pouvoirs et les posséder tous modifiera la fin du jeu.

Sur les versions Game Gear et Master System du jeu, l'étape spéciale est une sorte de flipper géant truffé de ressorts où le joueur a environ une minute pour le traverser, sinon tous les bonus accumulés seront perdus. Cette étape spéciale permet au joueur de gagner un continue et une vie supplémentaire. Pour y accéder, il faut passer le panneau de fin de niveau avec plus de cinquante anneaux. Quant aux émeraudes du Chaos, elles doivent être trouvées dans les zones elles-mêmes dans l'acte 1 ou 2.

Niveaux[modifier | modifier le code]

Sur la version Mega Drive[modifier | modifier le code]

Tous les niveaux (excepté le niveau final) sont constitués de trois actes. Au terme du troisième acte de chaque niveau, Sonic doit affronter Eggman sous forme de Boss.

  1. Green Hill Zone (zone de la colline verte) : des collines herbacées envahies de guêpes, de coccinelles et de crabes robotisés au bord d'une mer d'azur.
  2. Marble Zone (zone de marbre) : une zone constituée de ruines antiques construites sur de la lave.
  3. Spring Yard Zone (zone de cours de ressort) : une sorte de ville remplie de tremplins.
  4. Labyrinth Zone (zone labyrinthe) : un niveau aquatique, dans des ruines inondées. Sonic ne pouvant pas respirer sous l'eau, il doit régulièrement avaler des bulles d'air présentes à certains endroits ou remonter à la surface pour ne pas se noyer.
  5. Star Light Zone (zone des étoiles lumineuses) : des sortes de montagnes russes situées dans une ville illuminée la nuit.
  6. Scrap Brain Zone (zone de laboratoire): un complexe industriel servant de base à Eggman. Cette zone ne comporte pas de boss et à la fin du troisième acte, Sonic rejoint directement le niveau final.
  7. Final Zone (zone finale) : le dernier niveau du jeu. Robotnik, dans des pistons, tente d'écraser Sonic.

Sur les versions Game Gear et Master System[modifier | modifier le code]

  1. Green Hill Zone (zone de la colline verte) : à l'image de la version Mega Drive, le premier niveau se situe dans des collines verdoyantes gardées par des guêpes, des coccinelles et des crabes robotisés. Il y a dans cette zone peu de loopings et quelques tremplins. Le boss de cette zone est le docteur Robotnik dans un vaisseau assez basique qui tente d'écraser notre héros en volant au ras du sol.
  2. Bridge Zone (zone de pont) : la zone du pont est constituée de nombreux passages au-dessus d'une rivière infestée de piranhas mécaniques. La deuxième partie du niveau est un scroll horizontal plutôt délicat. L'affrontement avec le boss a lieu sur un pont (sur Game Gear) ou directement au-dessus de l'eau (sur Master System). Le docteur Robotnik tire des projectiles depuis son vaisseau.
  3. Jungle Zone (zone de jungle) : cette zone est sans conteste la plus réussie de la version 8 bits. Les décors sont colorés et la musique entraînante. La seconde partie du niveau consiste à escalader une cascade truffée de pièges. Le boss du niveau est le docteur Robotnik qui lâche des boulets explosifs roulant sur des lianes depuis son vaisseau volant.
  4. Labyrinth Zone (zone de labyrinthe) : la zone du labyrinthe se déroule en majeure partie sous l'eau. Des bulles permettent à Sonic de respirer et d'éviter ainsi la noyade. Le boss est le docteur Robotnik dans un submersible qui lance des torpilles et des tirs de mortier.
  5. Scrap Brain Zone (zone du cerveau en débris) : cette zone aux décors industriels comprend de nombreuses portes et interrupteurs, des ascenseurs et des tapis roulants.
  6. Sky Base Zone (zone de la base du ciel) : le dernier niveau est la base volante du docteur Robotnik. Les pièges sont nombreux, les plateformes étroites et la moindre chute souvent fatale. Le boss final est le docteur Robotnik, que le joueur affronte emprisonné dans une pièce électrifiée (ou avec des lance-flammes dans la version game gear).

Développement[modifier | modifier le code]

Alors que Mario est déjà depuis les années 1980 le symbole des machines Nintendo, en 1991, Sega a pour mascotte Alex Kidd, mais ce dernier ne fait pas le poids face à Mario.

Sega décide donc de créer un personnage attachant qui pourrait devenir la nouvelle mascotte de la firme. Un concours est organisé dans l'entreprise et plusieurs personnages sont proposés. Il y a, outre Sonic, un tatou (qui sera plus tard repris pour le personnage de Mighty the Armadillo), un loup, un bulldog, un lapin (censé pouvoir étirer ses oreilles pour attraper des objets, une idée qui sera incorporé dans Ristar)[IG 1], et un homme moustachu, caricature de Theodore Roosevelt en pyjama, qui devient par la suite Eggman (le Dr Robotnik), le méchant de la plupart des jeux de la série.

L'annonce du jeu est faite et Sonic figure sur l'affiche du groupe de rock qui a composé les thèmes musicaux du jeu, Dreams Come True.

Le jeu sort aux États-Unis le 23 juin 1991, puis arrive en Europe le même mois et au Japon dans une version légèrement retouchée le 26 juillet.

Sonic the Hedgehog se démarque des jeux Mario en proposant un gameplay différent, fondé sur la vitesse, utilisant un moyen d'accélérer le scrolling inventé par Yuji Naka.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 86,00%[3]
(Mega drive)
75,00%[4]
(Master System)

Ce jeu est classé « 91e meilleur jeu de tous les temps » selon le site français jeuxvideo.com[5].

Conversions[modifier | modifier le code]

Le jeu est sorti par la suite sur Master System et Game Gear dans une version inférieure techniquement, notamment par rapport à la grandeur des sprites, mais reste assez rapide.

Un portage en Java destiné aux téléphones mobiles a également été réalisé (le jeu original a été coupé en deux jeux) et commercialisé en 2006 par la société iFone. La musique est au format MIDI, tandis qu'aucun effet sonore (SFX) n'est inclus.

Le 16 mai 2013, le jeu sort sur Android et iOS (il s'agit en fait d'une mise à jour sur iOS) et peut se jouer avec 60 images par seconde. Deux personnages en plus sont jouables, Tails et Knuckles. La musique du jeu a été remasterisée et un mode Contre-la-montre est disponible.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bruno Rocca, « Dossier Sonic : Première partie », IG Magazine, Ankama Presse, no 12,‎ janvier/février 2011 (ISSN 2102-3352)
  1. p. 177

Sites internet[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jason Dobson, « Sonic The Hedgehog Celebrates 15th Anniversary », sur www.gamasutra.com,‎ 23 juin 2006 (consulté le 10 septembre 2014)
  2. (en) « Sonic the Hedgehog Releases », sur www.giantbomb.com (consulté le 10 septembre 2014)
  3. (en) « Sonic the Hedgehog for Genesis - GameRankings » (consulté le 10 septembre 2014)
  4. (en) « Sonic the Hedgehog for Sega Master System - GameRankings » (consulté le 10 septembre 2014)
  5. Les 100 meilleurs jeux de tous les temps — 91e - Sonic the Hedgehog / Mega Drive (1991)

Liens externes[modifier | modifier le code]