Mafra (Santa Catarina)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mafra.
Mafra
Blason de Mafra
Héraldique
Drapeau de Mafra
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Santa Catarina Santa Catarina
Langue(s) portugais
Maire João Alfredo Herbst (PMDB) jusqu'en 2012
Code postal 89300-000
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif 47
Démographie
Gentilé mafrense
Population 52 920 hab.[1] (11/2010)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 06′ 39″ S 49° 48′ 18″ O / -26.110833, -49.805 ()26° 06′ 39″ Sud 49° 48′ 18″ Ouest / -26.110833, -49.805 ()  
Altitude 793 m
Superficie 140 400 ha = 1 404 km2
Divers
Date de fondation
1829
Création de la municipalité Loi nº 1147 de l'État
de Santa Catarina du
Localisation
Localisation de Mafra sur une carte
Localisation de Mafra sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Mafra

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Mafra
Liens
Site web http://www.mafra.sc.gov.br/home/?

Mafra est une ville brésilienne du nord de l'État de Santa Catarina.

Généralités[modifier | modifier le code]

La municipalité se situe à 310 km de la capitale de l'État, Florianópolis et à 105 km de Curitiba, la capitale de l'État du Paraná. Les principales activités économiques de la municipalité sont l'agriculture, l'élevage et l'industrie. La température moyenne oscille entre 15ºC et 25ºC. La ville fait partie de la région métropolitaine Nord/Nord-Est de Santa Catarina, dont le siège est à Joinville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mafra se situe par une latitude de 26º 06' 41" sud et par une longitude de 49º 48' 19" ouest, à une altitude de 793 mètres.

Sa population était de 52 920 habitants au recensement de 2010[2]. La municipalité s'étend sur 1 404 km²[3].

Elle fait partie de la microrégion de Canoinhas, dans la mésorégion Nord de Santa Catarina.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Mafra est liée à celle de Rio Negro, au Paraná. En effet, avant le changement de frontière entre les deux États, les deux villes faisaient partie de la même municipalité. Jusqu'au XVIIIe siècle, vivaient dans la région des indiens botocudos. La ville se trouvait sur le chemin des tropeiros et leur servait d'étape. La colonisation proprement dite de la région fut le fait de colons européens. À partir de 1894, la frontière entre Santa Catarina et le Paraná fait l'objet d'un litige entre les deux États. Il est résolu par un accord du 28 octobre 1916. Le 25 août 1917, par décision du Tribunal Fédéral Suprême (Supremo Tribunal Federal, en portugais), l'État de Santa Catarina prend possession du territoire contesté, marquant les limites de la municipalité de Mafra, qui sera installée officiellement le 8 septembre de cette même année, sur la rive gauche du Rio Negro. Le nom de la municipalité est un hommage au juriste Manuel da Silva Mafra, qui défendit le Santa Catarina contre le Paraná. L'exploitation du yerba maté et du bois permet le développement de la région.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Mafra est mondialement connue pour sa production de miel. Peuplée de colons d'origines diverses, elle garde vivantes les traditions de habitants. L'église Nossa Senhora do Perpétuo Socorro est le lieu de culte des ukrainiens de la ville. Le pont métallique « Dr. Dinis Assis Henning », sur le Rio Negro, inauguré en 1896 est le principal monument historique de la région. Quelques particularités de la ville: les camphriers de la place Hercílio Luz, les rues pavées de basalte et les fossiles, qui prouvent qu'il y a quelques millions d'années la région était sous les eaux. Mafra est également une destination de tourisme rural.




Événements[modifier | modifier le code]

La ville accueille diverses manifestations au long de l'année:

  • la fête de São José, en mars;
  • la fête de Nossa Senhora do Perpétuo Socorro, traditionnelle de la communauté ukrainienne, en juin;
  • la fête Bucovine, en juillet;
  • la fête de Notre-Dame d'Aparecida (Nossa Senhora Aparecida en portugais), en octobre.

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est constituée de trois districts [4]:

  • Mafra (siège du pouvoir municipal)
  • Bela Vista do Sul
  • Rio Preto do Sul

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Mafra est voisine des municipalités (municípios) suivantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. IBGE
  2. (pt) « Population des municipalités brésiliennes - Résultats du recensement 2010 », Institut brésilien de géographie et de statistiques (consulté le 20 avril 2012)
  3. Institut brésilien de géographie et de statistiques
  4. Formation administrative de Mafra - Institut brésilien de géographie et de statistiques