Alfredo Wagner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfredo Wagner
Blason de Alfredo Wagner
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Santa Catarina Santa Catarina
Langue(s) portugais
Maire Naudir António Schmitz (PMDB)
jusqu'en 2016
Code postal 88450-000
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif 48
Démographie
Gentilé alfredense
ou wagnerense
Population 9 410 hab.[1] (11/2010)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 42′ 00″ S 49° 20′ 02″ O / -27.7, -49.33388927° 42′ 00″ Sud 49° 20′ 02″ Ouest / -27.7, -49.333889  
Altitude 480 m
Superficie 73 200 ha = 732 km2
Divers
Site(s) touristique(s) réserve naturelle Rio das Furnas,
musée archéologique de Lomba Alta
Date de fondation
8 novembre 1853
Création de la municipalité Loi nº 806 de l'État
de Santa Catarina du 21 décembre 1961
Localisation
Localisation de Alfredo Wagner sur une carte
Localisation de Alfredo Wagner sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Alfredo Wagner

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Alfredo Wagner
Liens
Site web http://www.alfredowagner.sc.gov.br/

Alfredo Wagner est une ville brésilienne de l'État de Santa Catarina.

Géographie[modifier | modifier le code]

Alfredo Wagner se situe à une latitude 27º 42' 00" sud et à une longitude de 49º 20' 02" ouest, à une altitude de 480 mètres[2].

Sa population était de 9 410 habitants au recensement de 2010[3]. La zone rurale de la municipalité regroupait 72 % de la population (données IBGE, 2000)[4]. La municipalité s'étend sur 732 km²[5].

La ville se situe à 111 km à l'ouest de la capitale de l'État[2], Florianópolis. Elle fait partie de la microrégion de Tabuleiro, dans la mésorégion du Grand Florianópolis.

La municipalité jouit d'un climat humide, aux étés frais. La température annuelle moyenne y est de 17,7 °C[2].

Son IDH était de 0,778[6] en 2000 (PNUD).

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur ordre du vice-roi de l'époque, Luís de Vasconcelos e Sousa, le gouverneur José Pereira Pinto envoie une expédition commandée par António José da Costa reconnaître pour la première fois la région en 1787.

Les premiers habitants de la région, le colonel Serafim Muniz de Moura et quelques proches, arrivent vers 1840 et s'établissent sur les rives du rio Itajaí do Sul, dans la localité actuelle de vila do Catuira. Une autre version historique retrace l'histoire de ce colonel et de quelques soldats, qui se seraient installés non loin du sommet du morro do Trombudo. Cependant, ces entreprises ne seront pas couronnées de succès à cause de l'abondance de neige et de pluie qui accablent la région à l'époque et obligent les colons à se retirer.

En 1853, l'empereur Pierre II du Brésil crée la « colonie militaire de Santa Tereza » (en hommage à l'impératrice Thérèse-Christine), à mi-chemin entre le siège de la province, Florianópolis, et la ville de Lages à l'intérieur des terres. Cette colonie devait servir de poste de pénétration pour l'exploitation agricole et de barrière contre les incursions des indiens.

En 1890, Augusto Lima, arrivant dans la colonie militaire, s'établit non loin des rivières Adaga et Caeté, accompagné de quelques colons. La localité s'appelle alors Barracão – le premier nom d'Alfredo Wagner. Elle devient district de Bom Retiro en 1956.

Le nom actuel est un hommage à Alfredo Henrique Wagner, un des hommes qui contribua activement à l'indépendance de la municipalité, démembrée de Bom Retiro le 21 décembre 1961[7],[8].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville est basée sur l'agriculture[2]. La principale culture est celle de l'oignon, qui contribue pour 45 % des revenus de la municipalité, avec une production annuelle de 64 000 tonnes[9].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Une des attractions de la municipalité est la réserve rio das Furnas, dans la localité de São Leonardo, dans le massif de la Serra dos Faxinais, partie de la Serra Geral. Elle comporte de nombreuses cascades et grottes que l'on peut visiter[10].

Culture[modifier | modifier le code]

Tous les ans, en octobre, la municipalité commémore la première tentative de colonisation de la région, œuvre de 19 soldats, par la « fête du Barracão »[2].

Une légende locale raconte l'histoire d'un groupe de soldats qui, fuyant la répression à la suite de la révolution fédéraliste, passa dans la région en 1893. L'un des soldats, malade, perdit le groupe de vue et ne sera retrouvé que plusieurs jours plus tard, congelé. Sa tombe, élevé sur le lieu de sa mort, est très fréquentée par les habitants qui croient en ses vertus miraculeuse[11].

Enfin, le musée archéologique de Lomba Alta, retrace l'histoire de la région avec de nombreux objets historiques appartenant autant aux colons qui s'installèrent dans la région qu'aux indiens qui l'occupaient depuis des siècles. Il est établi dans une réplique de la résidence d'Alfredo Wagner, citoyen célèbre de la municipalité, qui lui a donné son nom[12].

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est constituée de quatre districts [8]:

  • Alfredo Wagner (siège du pouvoir municipal)
  • Arnópolis
  • Catuíra
  • São Leonardo.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Alfredo Wagner est voisine des municipalités (municípios) suivantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]