Stan Musial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musial.
Pix.gif Stan Musial Baseball pictogram.svg
Stan Musial 1953.jpg
Cardinals de Saint-Louis - No  6
Première base - champ extérieur
Frappeur gauche  Lanceur gauche
Premier match
17 septembre 1941
Dernier match
29 septembre 1963
Statistiques de joueur (1941-1963)
Matchs 3026
Coups sûrs 3630
Coups de circuit 475
Points 1949
Points produits 1951
Moyenne au bâton 0,331
Équipes
Temple de la renommée du baseball
Élu en 1969

Stanley Frank Musial, né le 21 novembre 1920 à Donora (en) (Pennsylvanie) aux États-Unis et mort le 19 janvier 2013 à Ladue (Missouri) aux États-Unis[1], est un joueur américain de baseball évoluant en Ligue majeure avec les Cardinals de Saint-Louis de 1941 à 1963.

Trois fois meilleur joueur de la Ligue nationale (1942, 1946 et 1948), trois fois vainqueur des séries mondiales avec les « Cards » en 1942 (en), 1944 (en) et 1946 (en), Musial compte 24 sélections au match des étoiles. Désigné Sportif de l'année par Sports Illustrated en 1957, il est introduit au Temple de la renommée du baseball en 1969 tandis que les Cardinals retirent son numéro 6 en 1963. Membre de l'équipe du siècle (1999).

Biographie[modifier | modifier le code]

Stan Musial est le fils de Lukasz et Mary Musial. Son père est un immigrant polonais et sa mère, native de New York, est d'origine tchèque. Durant sa jeunesse, il pratique la gymnastique et s'initie au baseball[2].

Musial débute sa carrière dans les ligues mineures comme lanceur (pitcher) mais est devenu un frappeur après qu'il se fut blessé. Il joue dans la Ligue majeure de baseball pour les Cardinals de Saint-Louis à partir de septembre 1941[2].

Musial a joué 1 890 parties comme voltigeur et 1 016 parties comme joueur de premier but. Sa moyenne est la 22e de tous les temps[réf. souhaitée] au bâton. Il a accumulé 3 630 coups sûrs[3] - 1 815 à Saint-Louis et 1 815 sur la route[4].

Statistiquement, 1948 fut sa meilleure saison avec 230 coups sûrs, 135 points marqués, 130 points produits, 39 coups de circuit et une moyenne de ,376[3]. Ce fut également la seule fois, dans sa carrière, où il a dépassé ,700 pour la moyenne de puissance.

Sa carrière de joueur achevée, il devient vice-président des Cardinals de Saint-Louis entre 1963 et 1966, puis manager-général en 1967[4].

Le 15 février 2011, le président Barack Obama remet à Musial la médaille présidentielle de la liberté[4].

Musial et le Président Obama en 2011.

Classements[modifier | modifier le code]

  • 3026 parties jouées (6e)
  • 10972 présences au bâton (9e)
  • 3630 coups sûrs (4e)
  • 725 doubles (3e)
  • 177 triples (19e)
  • 475 coups de circuit (23e)
  • 1949 points marqués (19e)
  • 1951 points produits (5e)
  • Moyenne au bâton: ,331 (22e)

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Trois fois champion du monde avec les Cardinals
  • Élu trois fois le meilleur joueurs de la ligue nationale (1943, 1946, 1948)
  • Il mena sept fois la ligue à la moyenne au bâton
  • Élu 24 fois à l'équipes des étoiles.
  • Élu au Temple de la renommée du baseball en 1969
  • Élu a l'équipe du siècle en 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :