Détroit de Kertch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bosphore (homonymie).
Détroit de Kertch
Vue du détroit de Kertch.
Vue du détroit de Kertch.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la Russie Russie
Ukraine Ukraine
Géographie physique
Type Détroit
Localisation Mer d'Azov - mer Noire
Coordonnées 45° 21′ 13″ N 36° 38′ 47″ E / 45.353593, 36.646271 ()45° 21′ 13″ Nord 36° 38′ 47″ Est / 45.353593, 36.646271 ()  
Longueur 5 km
Largeur
· Maximale 15 km
· Minimale 4,5 km
Profondeur
· Maximale 18 m

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Détroit de Kertch

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Détroit de Kertch

Géolocalisation sur la carte : mer Noire

(Voir situation sur carte : mer Noire)
Détroit de Kertch

Le détroit de Kertch (en russe : Керченский пролив, Kertchenski proliv ; en ukrainien : Керченська протока, Kertchenska protoka ; en tatar de Crimée : Keriç boğazı), anciennement le Bosphore cimmérien, est un détroit qui relie la mer Noire et la mer d'Azov, séparant la péninsule de Kertch en Crimée à l'ouest de la péninsule de Taman (kraï de Krasnodar, Russie) à l'est, une sorte de prolongement du Caucase.

Le principal port du détroit est Kertch, en Crimée, qui a donné son nom au détroit.

Géographie[modifier | modifier le code]

Image satellite

Le détroit a une largeur de 4,5 à 15 km et environ 5 km de longueur pour une profondeur maximale de 18 mètres. En compte en son milieu l'île de Tuzla.

Sur son côté oriental s'ouvre également la profonde baie de Taman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Cimmerian Bosphorus de l'Antiquité, montré sur une carte imprimée à Londres, ca 1770

Les abords du détroit furent occupés par le royaume du Bosphore qui s'étendait sur les deux rives dont celle de Chersonèse Taurique (Taurica était le nom antique de la Crimée), un royaume grec antique. Ce détroit était connu alors sous le nom de Bosphore Cimmérien.

Dans l'Antiquité, cela semblait former un groupe d'îles entrecoupées par les bras du fleuve Kouban (l'antique Hypanis) et différentes baies aujourd'hui envasées.

Transports[modifier | modifier le code]

Un service de ferries assurant la traversée du détroit fut mis en place en 1952, reliant la Crimée au krai de Krasnodar (ligne Port Krym - Port Kavkaz). Au départ, il s'agissait de quatre ferries transporteur de trains, plus tard quatre ferries pour véhicules furent ajoutés. Le transport de train continua pendant presque 40 ans. Mais ces navires devenant trop vieux à la fin des années 1980, ils furent retirés du service. À l'automne 2004, de nouveaux navires les ont remplacés et le transport de trains a repris.

Le maire de Moscou Iouri Loujkov mena une campagne pour la construction d'un pont au-dessus du détroit, mais ce projet fut gelé suite au différend territorial sur l'île de Touzla. De plus la configuration géologique difficile de la zone rend les projets de pont coûteux.

Article détaillé : Pont du détroit de Kertch.

Pêches[modifier | modifier le code]

Plusieurs pêcheries sont situées sur la côte criméenne du détroit. La saison de pêche débute à la fin de l'automne et dure deux à trois mois, quand beaucoup de senneurs sortent sur le détroit.

Catastrophes maritimes de novembre 2007[modifier | modifier le code]

À la suite d'une très violente tempête en mer Noire les 10 et 11 novembre 2007, quatre navires de commerce ont coulé, six se sont échoués sur un haut-fond et deux pétroliers ont été endommagés[1] provoquant la mort de 23 marins.

  • Le Volgoneft 139 (IMO 8849608), un chimiquier fluvio-maritime, construit en 1978 d'un tonnage de 3 463 t, appartenant à la compagnie russe Volgotanker[2] s'est brisé en deux dans le détroit, déversant plus 2 000 tonnes de mazout[3]. Les 13 membres de l'équipage réfugiés à l'arrière du navire qui flottait encore (là où se trouve le compartiment machine) ont dérivé plusieurs heures; ils ont réussi à redémarrer le moteur puis à stopper leur dérive, et sont parvenus à s’échouer sur un haut-fond[4].
  • Le tanker Volgoneft 123 dont la coque était fissurée : équipage sain et sauf ; aucune fuite de mazout.
  • Le cargo russe Volnogorsk avec une cargaison de 2 400 tonnes de soufre[5] a coulé près du port de Kavkaz : les neuf membres d'équipage, réfugiés sur un canot de sauvetage, ont pu rejoindre la rive sans encombres.
  • Le minéralier Kovel a coulé dans le détroit de Kertch à cause d'une brèche provoquant une voie d'eau dans la coque, après avoir heurté l'épave du Volnogorsk qui avait coulé quelques heures plus tôt. Les deux navires transportaient au total 7 000 tonnes de soufre.
  • Le cargo Nakhitchevan a coulé près du port de Kavkaz avec 11 membres d'équipage. Trois marins ont été récupérés par un remorqueur ukrainien.

Notes et références[modifier | modifier le code]