Kaijū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaijū (怪獣?, lit. « bête étrange » ou « bête mystérieuse ») est un terme japonais pour désigner des créatures étranges, particulièrement des monstres géants des films japonais appelés kaijū eiga. La notion japonaise de monstre est différente de celle des Occidentaux, un kaijū est plutôt vu comme une force de la nature devant laquelle l'homme est impuissant et non pas une force du mal.

Le kaijū eiga (怪獣映画?, lit. « cinéma des monstres ») est un genre de film japonais qui emploie des maquettes de villes en carton et des acteurs costumés en grands monstres de latex. Les premiers kaijū eiga furent réalisés dans les années 1950, dans le contexte d'un Japon post-Hiroshima – ces premiers films mettaient souvent en scène le pouvoir de destruction de masse figuré par des kaijū qui détruisaient les cités –, et certains films de ce genre sont encore réalisés de nos jours. La plus connue de ces créatures cinématographiques est Godzilla (ゴジラ), mais Gamera (ガメラ), Mothra (モスラ), Rodan, Guidorah, Ebirah, Yonggary et même King Kong sont d'autres kaijū célèbres[1]. Ishirō Honda, auteur des premiers Godzilla, fut un des plus prolifiques et célèbres réalisateurs de kaijū eiga.

Films[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Film de kaijū.

Liste des films du genre Kaiju eiga par ordre chronologique :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Donald Richie (trad. Romain Slocombe), Le cinéma japonais, Paris, Édition du rocher,‎ 2005, 402 p. (ISBN 2-268-05237-0), p. 116

Liens externes[modifier | modifier le code]