Isabelle d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Isabelle Claire Eugénie d'Autriche

Isabelle d'Autriche

Description de cette image, également commentée ci-après

la reine Isabelle

Titres

Reine consort du Danemark et de Norvège

12 août 151520 janvier 1523
(7  an s, 5 mois et 8  jours)

Prédécesseur Christine de Saxe
Successeur Sophie de Poméranie

Reine consort de Suède

1er novembre 152023 août 1521
(9 mois et 22  jours)

Prédécesseur Christine Gyllenstierna
Successeur Catherine de Saxe-Lauenbourg
Biographie
Titulature Infante d'Espagne
Archiduchesse d'Autriche
Dynastie Maison de Habsbourg
Nom de naissance Isabella von Österreich
Naissance 18 juillet 1501
Bruxelles
Décès 19 janvier 1526 (à 24 ans)
Zwijnaarde
Sépulture Cathédrale Saint-Knud d'Odense (Danemark)
Père Philippe Ier de Castille
Mère Jeanne Ire de Castille
Conjoint Christian II de Danemark
Enfants Jean
Christine de Danemark
Dorothée de Danemark
Religion Catholique puis Luthérien


Isabelle d'Autriche (autres noms : Isabelle, Ysabeau et Élisabeth de Habsbourg, de Castille, de Bourgogne) (née le 18 juillet 1501 à Bruxelles - morte le 19 janvier 1526 à Zwijnaarde) est la troisième des six enfants de Philippe le Beau et de Jeanne de Castille.

Reine de Danemark, Norvège, Suède (Union de Kalmar)

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de son père elle sera élevée par Marguerite d'Autriche avec sa sœur Marie. Elle est mariée à Christian II de Danemark le 12 août 1515 à Copenhague après avoir été promis au mariage par son grand-père, Maximilien Ier du Saint-Empire le 11 juillet 1514 et devient reine du Danemark et de Norvège.

De cette union naîtront six enfants :

Après son mariage elle change son prénom en Elisabeth.

Son mariage ne sera pas heureux car elle restera dans l'ombre de Dyveke Sigbritsdatter, la maîtresse de Christian II.

En 1520, elle devient reine de Suède. Suite à des soulèvements en 1523, elle se réfugie avec son mari au Pays-Bas auprès de sa tante, Marguerite d'Autriche.

Elle est inhumée à Gand dans l'abbaye Saint-Pierre. En 1883, sa dépouille est transférée à la cathédrale Saint-Knud d'Odense.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]

Philippe le Beau et Jeanne la Folle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Ernest d'Autriche intérieure
 
 
 
 
 
 
 
8. Frédéric III du Saint-Empire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Cymburge de Masovie
 
 
 
 
 
 
 
4. Maximilien Ier du Saint-Empire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Édouard Ier de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
9. Aliénor de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Aliénor d'Aragon
 
 
 
 
 
 
 
2. Philippe le Beau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Philippe III de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
10. Charles le Téméraire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Isabelle de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
5. Marie de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Charles Ier de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
11. Isabelle de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Agnès de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
1. Isabelle d'Autriche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Ferdinand Ier d'Aragon
 
 
 
 
 
 
 
12. Jean II d'Aragon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Éléonore d'Albuquerque
 
 
 
 
 
 
 
6. Ferdinand II d'Aragon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Fadrique Enríquez
 
 
 
 
 
 
 
13. Jeanne Enríquez
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Merina de Cordoue
 
 
 
 
 
 
 
3. Jeanne Ire de Castille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Henri III de Castille
 
 
 
 
 
 
 
14. Jean II de Castille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Catherine de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
7. Isabelle Ire de Castille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Jean de Portugal, connétable de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
15. Isabelle de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Isabelle de Bragance
 
 
 
 
 
 

Fratrie[modifier | modifier le code]

Les enfants de Philippe "le Beau" et de Jeanne "la folle"
  • Isabelle (1501-1526)


Héraldique[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Coat of arms of Isabelle de Habsbourg.svg *Reine de Danemark, Norvège et Suède:
parties de l'écartelé cantonnant une croix d'argent bordée de gueules, de Danemark, de Suède, de Norvège et du royaume des Vandales, sur le tout écartelé de Schelswig, de Holstein et de Stroman, sur le tout du tout d'Oldenburg, et du coupé, au premier écartelé du contre-écartelé de Castille et de Léon, et du parti d'Aragon et de Sicile, l'écartelé enté en pointe de Grenade, et au second écartelé d'Autriche, de Bourgogne moderne, de Bourgogne ancien et de Brabant, sur le tout de l'écartelé parti de Flandre et de Tyrol.
Nuvola apps important square.svg

Différences entre dessin et blasonnement.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle d'Autriche et Christiern II, par Jean-Jaques Altmeyer,‎ 1842, Bruxelles
  • Le destin tragique des Habsbourg de Boom Ghislaine isbn 2-87106-374-5.