Marguerite de Bavière (1363-1423)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de Bavière.
Marguerite de Bavière
Gisants de Jean Sans Peur et de Marguerite de Bavière. Palais des ducs de Bourgogne (Dijon)
Gisants de Jean Sans Peur et de Marguerite de Bavière. Palais des ducs de Bourgogne (Dijon)

Titre comtesse de Nevers (1385)
Autre titre duchesse de Bourgogne (1404)
comtesse de Flandre et d'Artois (1405)
Biographie
Dynastie Maison de Wittelsbach
Naissance 1363
Décès 23 janvier 1423
Dijon
Père Albert Ier de Hainaut
Mère Marguerite de Brzeg
Conjoint Jean Sans Peur
Enfants Philippe III le Bon

Marguerite de Bavière, née en 1363, morte à Dijon le 23 janvier 1423, est une duchesse de Bourgogne, épouse du duc Jean Sans Peur et mère du duc Philippe III le Bon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Armoiries des ducs de Valois-Bourgogne

Marguerite était le cinquième enfant d'Albert Ier de Hainaut, duc de Bavière-Straubing, comte de Hainaut, de Hollande, et de Zélande et seigneur de Frise, et de Marguerite de Brzeg.

Elle épouse à Cambrai, en 1385, Jean Sans Peur, alors comte de Nevers et qui deviendra, en 1404, duc de Bourgogne et en 1405 comte de Flandre et d'Artois. Ils auront ensemble un seul fils qui héritera en 1419 du duché et des comtés sous le nom de Philippe III le Bon (1396 † 1467) et sept filles.

Son frère Guillaume IV de Hainaut, héritier de leur père, a épousé, dans le même temps, Marguerite, la sœur de Jean sans Peur. Au décès de Guillaume, en 1417, sa fille unique Jacqueline hérite à son tour des comtés flamands. Philippe III le Bon parviendra en 1433 à faire abdiquer sa cousine Jacqueline en sa faveur.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Portrait posthume de Marguerite de Bavière

Elle épouse, le 12 avril 1385 à Cambrai, Jean Sans Peur dont elle a un fils et sept filles :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

  • Delphine Jeannot, « Les bibliothèques de princesses en France au temps de Charles VI : l'exemple de Marguerite de Bavière », dans Anne-Marie Legaré, éd., Livres et lectures de femmes en Europe entre Moyen âge et Renaissance, Turnhout, Brepols, 2007, p. 191-210. [présentation en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]