Blanche de Namur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la boisson, voir Blanche de Namur (bière).
Blanche de Namur

Fille aînée de Jean Ier de Namur et Marie d'Artois, Blanche de Namur naquit vers 1316. Elle passa son enfance au château de Wynendaele, résidence de la famille comtale de Flandre, où elle reçut une éducation royale, tout comme sa mère, parente du roi de France.

On raconte que Magnus IV Eriksson, roi de Suède et de Norvège, fut séduit par la beauté de la jeune princesse, alors qu'il faisait route pour la France en quête d'une prestigieuse épouse. La princesse s'embarqua pour la Scandinavie en août 1335 et ne devait jamais revoir les rives de la Meuse.

Le , à Stockholm, Blanche était couronnée reine de Norvège, de Suède et de Scanie. L'année suivante, elle donna naissance à un fils : Erik.

Le règne des deux époux, influencé par sainte Brigitte, fut assez mouvementé par la mauvaise gestion économique et militaire du royaume. Éric XII de Suède détrôna son père pour faire rentrer la Suède dans une guerre contre le Danemark, mais il mourut dans des circonstances mystérieuses qui rendirent bien vite le royaume à Magnus Eriksson[1] .

Blanche développa son goût pour l'art, invitant à sa cour poètes et artistes.

Elle est toujours très populaire en Suède, où on lui accorde l'introduction de la culture française. Une célèbre berceuse suédoise « Rida, rida ranka[2] » lui est dédiée.

Elle mourut en 1363, veillée par son second fils, Haakon, futur roi de Norvège.

Précédé par Blanche de Namur Suivi par
Marthe de Danemark
Reine de Suède
1334-1363
Béatrice de Bavière

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une légende « noire » hostile à Blanche de Namur rapporte que le roi Éric XII aurait été empoisonné par sa propre mère pour s'être opposé à son père. En fait il est mort de la Peste noire comme son épouse et ses enfants en bas âge
  2. Article de la Wikipédia suédoise sur Rida, rida ranka