Sophie-Madeleine de Brandebourg-Culmbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sophie-Madeleine de Brandebourg-Culmbach

Description de cette image, également commentée ci-après

La reine Sophie-Madeleine

Titres

Reine consort de Danemark et de Norvège


(15 ans, 9 mois et 25 jours)

Prédécesseur Anne-Sophie de Reventlow
Successeur Louise de Grande-Bretagne

Princesse héritière consort de Danemark et de Norvège


(9 ans, 2 mois et 5 jours)

Biographie
Titulature Princesse de Brandebourg-Culmbach
Dynastie Maison de Hohenzollern
Distinctions Ordre de l'Union parfaite
Nom de naissance Sophie Magdalene von Brandenburg-Kulmbach
Naissance
Château de Schonberg (Lauf an der Pegnitz)
Décès (à 69 ans)
Christiansborg (Danemark-Norvège)
Sépulture Cathédrale de Roskilde
Père Christian-Henri de Brandebourg-Culmbach
Mère Sophie-Christiane de Wolfstein
Conjoint Christian VI de Danemark
Enfants Frédéric Red crown.png
Louise
Religion Luthéranisme danois

Sophie-Madeleine de Brandebourg-Culmbach, née au château de Schönberg le et morte au château de Christianborg le , fut reine consort de Danemark-Norvège et l'épouse du roi Christian VI depuis 1721.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Christian-Henri de Brandebourg-Culmbach et de Sophie-Christiane de Wolfstein (en).

Elle devient reine de Danemark en 1730. Le couple royal est heureux, mais Sophie-Madeleine est impopulaire. Elle est accusée d'isoler la Cour et la famille royale. Elle est vue comme hautaine et arrogante. Son environnement religieux, marqué par le piétisme. Bien que la Cour soit stricte, elle est aussi très luxueuse, la reine s'intéressant beaucoup aux joyaux et aux ivoires et y dépensant de fortes sommes, alors que le royaume est pauvre. Il lui est aussi reproché d'être restée allemande, n'apprenant pas le danois et s'entourant d'allemands à qui elle procure d'importantes positions à la Cour. Sa soeur, Sophie-Caroline de Brandebourg-Culmbach (en) vit à la cour danoise à partir de 1740 et pourrait avoir été la maitresse du roi.

Ordres[modifier | modifier le code]

La reine Sophie-Madeleine, créee en 1732 l'Ordre de l'Union parfaite, créé pour commémorer son mariage heureux, il était aussi ouvert aux femmes. Il a été attribué jusqu’à son décès en 1770.

Ordre de l'Union parfaite

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]