Vuvuzela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La vuvuzela, appelée lepatata[1] en setswana, parfois francisée en vouvouzela[2], est une corne d'environ 70 centimètres de long, popularisée dans les années 1990 par les supporters des deux clubs de Soweto en Afrique du Sud : les Kaizer Chiefs (équipés du modèle jaune) et les Orlando Pirates (équipés du modèle noir et blanc)[3],[4]. Elle a acquis une renommée internationale lors de la Coupe des confédérations 2009 et est omniprésente lors de la Coupe du monde de football de 2010, devenant un symbole de cette dernière, en même temps qu'un sujet de controverses à cause du bourdonnement incessant qu'elle génère pendant les matchs et leur retransmission.

L'étymologie du nom est imprécise, soit du mot zoulou pour « faire du bruit », soit d'une onomatopée (« vou-vou ») imitant le son produit[5].

Des supporteurs avec des vuvuzelas

Facture[modifier | modifier le code]

Une vuvuzela

Fabriquée à l'origine en étain, la vuvuzela est apparue en Afrique du Sud dans les années 1960 ; en 2001, l'entreprise sud-africaine Masincedane Sport a commencé à commercialiser des modèles en matière plastique[6].

Jeu[modifier | modifier le code]

Spectre du son émis par l'instrument
Fichier audio
Écouter une vuvuzela (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Bien que n'ayant pas été conçue en tant qu'instrument de musique à la base, la vuvuzela a une fondamentale en si bémol et peut parfois être utilisée comme un instrument de musique, notamment avec la technique du call and response, c'est-à-dire avec des instruments qui se répondent. Elle peut être intégrée à une fanfare[7]. Il existe même un orchestre composé de 60 vuvuzelas regroupées par groupe de dix[8].

Sa pratique nécessite un souffle puissant qui permet d'émettre un son monotone qui s'apparente à celui d'une corne de brume, d'un barrissement d'éléphant ou d'un bourdonnement d'essaim d'abeilles[9].

Au Québec, cet instrument a fait sa première apparition au Carnaval de Québec en 1968, comme on peut le voir par exemple dans le film Les Canots de glace, de Jean-Claude Labrecque. Lors des commentaires sur la vuvuzela lors du Coupe du monde de football de 2010, certains Québécois prétendirent que cet instrument n'était pas nouveau[10], et que ce n'était qu'une trompette de carnaval[11].

Néanmoins son utilisation a suscité la controverse et est proscrite dans certains stades[12] (notamment dans le championnat de France)[12], car son son assourdissant aurait tendance à perturber les joueurs et les entraîneurs. De même, le son de cet instrument est tellement fort qu'il peut provoquer des troubles auditifs chez la personne qui y est exposée durablement[12].

Au delà des rencontres sportives, les vuvuzelas devraient être utilisées lors des journées de grèves et manifestations en France[13].

Utilisation lors des rencontres sportives[modifier | modifier le code]

Un supporteur sud-africain soufflant dans une vuvuzela.
Des supporteurs sud-africains soufflant dans des vuvuzelas.

La FIFA envisageait d'interdire son utilisation pour les grandes rencontres internationales, mais la South African Football Association (SAFA) a défendu son utilisation comme une composante essentielle de l'ambiance dans les stades. La FIFA a finalement accepté l'argument en juillet 2008, permettant son utilisation pour la Coupe des confédérations 2009 et la Coupe du monde de football de 2010 au nom de la « culture du bruit »[14]. Outre que le règlement de la FIFA ne permet d'interdire que les objets pouvant servir d'armes[15], un des arguments a été de considérer que la vuvuzela est une coutume locale des supporters. Il a donc simplement été demandé à ces derniers de ne pas utiliser les vuvuzelas pendant les cérémonies, les hymnes et les discours[16].

Vendues aux alentours de 150 rands (environ 15 euros) aux abords des stades et de 3 euros dans les marchés[réf. nécessaire], les vuvuzelas ont été accusées, selon une étude publiée avant la Coupe du monde par le fabricant de prothèses auditives Phonak, d'être la cause de l'événement sportif le plus bruyant de l'histoire[17], ce qui aurait entraîné une rupture de stock chez les commerçants vendeurs de bouchons d'oreilles achetés en grand nombre par les spectateurs[18].

Sur le plan sportif, le bruit des vuvuzelas rend très difficile la communication vocale entre les joueurs ou avec leur entraîneur[17], ce dernier pouvant néanmoins bien sûr communiquer par gestes[12],[19].

L'usage de la vuvuzela a entraîné des modifications dans les dispositifs habituels entourant la Coupe du Monde : ainsi, certains journalistes et commentateurs sportifs ont été équipés de microphones spéciaux censés atténuer le vacarme[12], ou sont équipés de casques utilisés pour les retransmissions de formule 1[20]. Une chaîne de télévision française a mis en place un filtrage du son des vuvuzelas afin d'améliorer le confort des téléspectateurs tout en conservant l'ambiance sonore générale du stade[21],[22]. De même, des modèles de vuvuzelas moins bruyants ont été proposés par les fabricants afin d'atténuer le bruit de 20 dB[23].

Du côté du public, on assiste de plus en plus aux port de casque antibruit, qui sont vendus depuis à proximités des stades[24],[25]. Par ailleurs, des escrocs ont profité de la gêne auditive sur les matchs pour vendre sur internet un filtre audio censé annuler le tapage des instruments[26]. Parallèlement, un tutoriel pour atténuer les tonalités de l'instrument sur ordinateur a été publié[27]. YouTube a pour l'occasion introduit un bouton pour émettre le son de la vuvuzela dans les vidéos pour les fans[28].

Avertissement incitant à respecter l'ouïe des autres supporteurs.

Risque pour l'audition[modifier | modifier le code]

De nombreuses personnes se sont plaintes des nuisances sonores provoquées par les vuvuzelas. En effet, selon différentes études, plusieurs personnes ont rencontré des problèmes auditifs suite à l'utilisation prolongée des vuvuzelas[29],[30]. Avec un son pouvant atteindre 127 dB à la sortie de l'instrument[30], soit près de 113 dB à deux mètres de distance ou aux oreilles de la personne qui en joue[31], cette trompette a été mal accueillie lors de la Coupe du Monde 2010, notamment par les sportifs ou spectateurs non originaires d'Afrique du Sud. De nombreuses pétitions ont ainsi été lancées et appellent à son bannissement total ou partiel des stades[32].

En outre, selon un médecin de la faculté de médecine et d'hygiène tropicale de Londres, par leur flux d'air, les vuvuzelas pourraient aider à la propagation de rhumes et de grippes[12].

Interdictions d'utilisation[modifier | modifier le code]

Le bruit de la vuvuzela a amené son interdiction lors de différentes compétitions ou lieux :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Åke Norborg, A handbook of musical and other sound-producing instruments from Namibia and Botswana, Stockholm, 1987, p. 362
  2. « vouvouzela » sur le wikitionnaire
  3. Renaud Moncla, « Vuvuzela, diable de trompette », Metro,‎ 14 juin 2010, p. 24
  4. Vuvuzela : la corne trompette des Sud-Africains, sportifs.net, 12 juin 2010
  5. (en) « Vuvuzela: Le beau son du football sud-africain »
  6. (en) « Boogieblast Vuvuzela9 »
  7. Réhabilitation en musique du vuvuzela, Le Monde, 16 juin 2010
  8. Vuvuzela: SA football's beautiful noise, SouthAfrica.info (consulté le 17 juin 2010)
  9. (en) « V pour Vuvuzela »
  10. Vuvuzela…rien de nouveau sous le soleil!
  11. Le vuvuzela: rien de plus qu’une trompette du Carnaval…
  12. a, b, c, d, e et f [1], vuvuzela2010.free.fr, 20 juillet 2010.
  13. « Retraites: La vuvuzela, arme des syndicats? », Le Journal du dimanche, 16 juin 2010.
  14. (en) « Fifa gives Vuvuzelas thumbs up »,‎ 11/07/2008
  15. La vuvuzela donne le bourdon aux stades sud-africains, Les dessous du sport, 20 juin 2009
  16. « Vuvuzelas: face à la grogne, le Comité organisateur n'exclut pas leur interdiction », AFP, 13 juin 2010.
  17. a et b « Quand les Bleus se plaignent des vuvuzelas », 20minutes.fr, 12 juin 2010.
  18. Mondial : la vuvuzela provoque une pénurie de boules Quies, Métro, 12 juin 2010
  19. La vuvuzela, déjà objet culte du Mondial, Le Point, 12 juin 2010
  20. La vuvuzela dangereuse pour les supporters, enviro2b, 17 juin 2010
  21. Canal+ promet des matchs sans vuvuzela, 20minutes, 16 juin 2010
  22. CM 2010 Canal+ supprime le vuvuzela !, sports.fr, 16 juin 2010
  23. Le fabricant des vuvuzelas va leur mettre une sourdine!, 24heures.ch, 14 juin 2010
  24. Les Échos, « La vuvuzela serait dangereuse pour la santé », sur blogs.lesechos.fr,‎ 16 juin 2010 (consulté le jeudi 24 juin 2010)
  25. ,« La vuvuzela dangereuse pour les supporters », sur www.enviro2b.com,‎ 17 juin 2010 (consulté le jeudi 26 juin 2010)
  26. Nicolas Guillaume, « Sécurité IT : le filtre anti-vuvuzela était une arnaque », sur www.itespresso.fr,‎ 21 juin 2010 (consulté le jeudi 24 juin 2010)
  27. « Comment supprimer le son du vuvuzela », sur www.korben.info,‎ 14 juin 2010 (consulté le jeudi 24 juin 2010)
  28. BZZZZZZ: YouTube Gets A Vuvuzela Button (Seriously)
  29. « World Cup horn risks permanent damage to hearing: study », AFP, 7 juin 2010
  30. a et b « Tests show vuvuzela tops noise league, can damage hearing », Weekend Post Online, 9 juin 2010
  31. « Vuvuzela – good for your team, bad for your ears », Swanepoel, De Wet; Hall III, James W; Koekemoer, Dirk, South African Medical Journal (Cape Town, South Africa) 100 (4): 99–100.
  32. « Petition ban or keep the Vuvuzela ? »
  33. (ru) « КХЛ налагает запрет на использование вувузел », Kontinental Hockey League,‎ 23 July 2010 (consulté le 23 July 2010)
  34. « Mondial de basket: la Fiba bannit les vuvuzelas », Agence France Presse (reprise Google News),‎ 3 août 2010 (consulté en 3 août 2010)
  35. http://www.lnr.fr/la-lnr-au-jour-le-jour-comite-directeur-de-la-lnr-du-21-septembre-2010-21-09-2010-7-44-11336,11336.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Cubizolles, Le football en Afrique du Sud : Vécu d'un township au Cap occidental, Karthala, Paris, 2010, p. 108-111 (ISBN 9782811103644)

Articles connexes[modifier | modifier le code]