Caisse claire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir caisse.
Une caisse claire de batterie sur son trépied.

La caisse claire est un des éléments principaux de la batterie.

Constitution[modifier | modifier le code]

Elle est composée d'un fût qui peut être en bois, en aluminium, en acier ou en divers alliages à base de cuivre, de deux peaux (de frappe et de résonance), de parties métalliques fixes ou mobiles comme le timbre qui la différencie du tambour. Les peaux peuvent être d'origine animale ou synthétique. Elle partage plusieurs caractéristiques des autres éléments d'une batterie, à savoir la grosse caisse et les toms (aiguë, médium et grave). Elle est souvent fixée sur un trépied mais peut aussi être fixé à une sangle notamment pour la Samba.

Déclencheur de timbre de caisse claire.
Le timbre d'une caisse claire.

Le timbre est une sorte de petit rideau de fer fixé sous la caisse claire et qui est en contact avec la peau inférieure. C'est lui qui donne un son aigre et puissant. Il peut être désactivé à volonté via le déclencheur, qui l'éloigne de la peau. Le son de la caisse claire rappelle alors clairement le tambour militaire, assez simple et sourd.

Une caisse claire à fût en bois de marque Sonor avec le déclencheur visible à gauche.

Les matériaux de fabrication et le niveau de finition des caisses claires varient selon le fabricant et la gamme de prix. Elles partagent les caractéristiques des autres éléments de percussion constitutifs d'une batterie traditionnelle, à savoir la grosse caisse et les toms.

Article détaillé : batterie (musique).

Utilisation[modifier | modifier le code]

La caisse claire est une évolution du tambour militaire, et reste donc longtemps cantonnée dans ce registre.

Elle fait son entrée dans la musique dite savante grâce à des compositeurs comme Gustav Mahler et dans plusieurs opéras, toujours dans l'optique de rappeler une fanfare militaire. Les traits les plus connus sont : Boléro et Alborada del gracioso de Ravel, Shéhérazade et le Capriccio espagnol de Rimski-Korsakov, la Septième Symphonie de Chostakovitch

La caisse claire est aujourd'hui utilisée dans la plupart des styles musicaux utilisant la batterie ; avec la grosse caisse et la charleston, elle fait partie du trio de départ de la plupart des rythmes rock. Elle peut aussi donner le tempo dans la musique reggae.

Les caisses claires de petites tailles (soprano) sont souvent utilisées dans des courants musicaux funky ou jungle.

Carl Orff et son ami luthier, Klaus Becker, vont développer cet instrument au sein de la société studio 49, créée pour la circonstance, afin de l'adapter aux enfants. Cet instrument fait à présent partie intégrante de la pédagogie musicale active le Orff-Schulwerk.


Une caisse de samba avec sa sangle et ses baguettes en bois.

La caisse claire de samba (appelée caixa ou caixa de guerra) présente généralement un timbre plus sec, constitué d'un simple fil de métal courant sur la peau de frappe. Elle est jouée portée à l'épaule ou à la taille avec une sangle, mais certains la jouent également directement portée sur l'épaule et soutenue d'un bras.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]