Flûte en sol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flûte alto à tête recourbée

La flûte en sol (ou flûte alto) est une flûte traversière plus grave d'un intervalle de quarte par rapport à la flûte traversière classique qui elle, est accordée en do. Le diamètre du tube est plus grand que celui de la flûte traversière classique. Elle est parfois dotée d'une tête recourbée comme la flûte basse, qui elle est une octave en dessous de la flûte traversière classique[1]. Les instrumentistes de petite taille préfèrent la version à tête recourbée, mais la version droite est plus utilisée pour des raisons acoustiques[1].

Flute en sol.jpg

Le timbre et l'étendue de la flûte en sol est très similaire à la flûte en do. Toutefois la flûte en sol possède quatre notes plus graves, qui sont d'un timbre très chaud et volumineux, tout en restant d'une grande douceur.

Elle est beaucoup moins usitée que la flûte classique, mais on en trouve quelques excellents emplois chez Maurice Ravel (Daphnis et Chloé), Igor Stravinski (Le Sacre du printemps), Gustav Holst (Les Planètes) ou encore de nos jours chez John Williams.

Technique de la flûte en sol[modifier | modifier le code]

La technique de la flûte en sol est en tout point similaire à celle de la flûte traversière classique. Notons quand même que la flûte en sol peut jouer ce que l'on appelle des harmoniques, note que l'on émet en soufflant plus fort. Elles sonnent à un intervalle de douzième au-dessus de la note qui devrait sortir avec le doigté correspondant :

Harmonique de la flute en sol.jpg

Ces harmoniques ont un timbre plus grêle, plus voilé avec comme un filet d'air (comme les voix d'enfants). On en trouve quelques exemples dans la musique du XXe siècle, et notamment chez Ravel dans Daphnis et Chloé (Nocturne) ou L'Enfant et les Sortilèges (Scène du marais avec les grenouilles). Ces harmoniques sont aussi praticables à la flûte traversière et au piccolo.

Notes et références[modifier | modifier le code]