Agogô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gongué.
Agogô à quatre cloches.

L'agogô ou gongué est un instrument de musique d'origine africaine. C'est un instrument de percussion idiophone constitué d'une ou plusieurs cloches en bois ou en métal (sans battant), reliées entre elles, et frappées au moyen d'une baguette.

Son nom vient de akokô en langue nagô, qui désigne l'horloge ou le temps : un instrument qui sert initialement à marquer le tempo. On le retrouve au Brésil et partout où les esclaves africains ont été amenés.

Il fait aussi partie désormais des accessoires de la batterie moderne grâce à son timbre très sonore qui domine et dirige aisément les autres instruments de musique, et offre un point de repère facilement audible.


Jeu[modifier | modifier le code]

Agogô à deux cloches.

Il sert sous sa forme métallique dans la plupart des formes musicales percussives latines, comme la samba, le maracatu ou le candomblé. Dans ces deux dernières formes, il peut se présenter comme une grande cloche fixée au bout d'un manche d'une vingtaine de centimètres. Il est souvent accompagné d'un sifflet ou d'un kazoo par le même musicien qui le joue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]