Tifo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Supporters de l'Olympique de Marseille réalisant un tifo au stade Vélodrome contre Le Mans UC 72

Un tifo, (du mot italien « tifo » : soutenir quelqu'un/quelque chose), est une animation visuelle organisée par des supporters d'une équipe, les « tifosi » ou « aficionados », dans les tribunes d'un stade ou circuit accueillant une rencontre sportive. Cette activité est principalement pratiquée dans les milieux du football et de la formule 1.

Principe[modifier | modifier le code]

Les tifos sont généralement faits à base de feuilles de papier colorées le plus souvent (confetti), mais aussi de cartons, de voiles, de drapeaux, d'étendards, de ballons de baudruche... L'objectif du tifo est de remplir la tribune entière afin de former un motif de grande envergure, généralement aux couleurs du club soutenu.

Les tifos sont particulièrement présents lors des derbies et des matchs opposant de grands rivaux. Traditionnellement ce sont les supporters ultras qui confectionnent et exposent les tifos. On trouve aussi des tifos organisés par les supporters des équipes nationales.

Supporters du club suédois de l'IFK Göteborg réalisant un tifo à l’aide de confettis et de drapeaux aux couleurs de leurs équipe
Tifo représentant la forme et les couleurs du maillot de l'AC Ajaccio organisé pour un derby contre le SC Bastia

Un tifo est généralement dévoilé pendant quelques minutes, à l’entrée des joueurs sur le terrain ou au tout début d’un match.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tifo des Ultras du Standard de Liège, afin de fêter leurs 15 années d'existence.

En italien, tifo signifie « typhus » au sens propre, et « fanatisme » ou « enthousiasme » au sens figuré ; d'où le nom de Tifoso (pluriel : Tifosi) donné aux supporters italiens.

La culture du tifo a émergé en Italie et dans le sud de l’Europe à la fin des années 1960 et au début des années 1970. C’est à cette époque-là que les mouvements Ultras sont apparus et la culture du tifo est étroitement liée à celle de ces groupes de supporters qui occupent les tribunes populaires des stades et soutiennent leurs équipes avec ardeur.

Cette tendance s’est ensuite propagée à l’ensemble de l’Europe, surtout dans les années 1970 et 1980 où sévissait le hooliganisme en Angleterre.

De nos jours, les tifos sont réalisés dans toutes les régions d'Europe , que ce soit les pays latins, scandinaves, anglo-saxons, slaves, russes, germaniques ou grecs. La culture du tifo s’est même propagée au-delà des frontières européennes, en particulier en Amérique du Sud, Amérique centrale et Amérique du Nord. Certains pays africains s’y mettent également surtout ceux du Nord de l’Afrique mais aussi l’Australie et les pays asiatiques.

Les tifos réalisés par les ultras italiens, allemands, français, grecs, Algérien, marocains et turcs restent les plus spectaculaires en raison de leur culture et leur histoire et de l’architecture imposante de leurs stades qui permet de mettre en œuvre des tifos impressionnants. Ces groupes sont très bien organisés et possèdent les moyens financiers, humains et logistiques nécessaires.

Matériel utilisé[modifier | modifier le code]

Tifo chorégraphique honorant un joueur de Wydad de Casablanca

L'introduction de fumigènes dans les stades est interdite pour des raisons de sécurité, mais c'est une pratique parfois courante chez certains ultras, ce qui entraîne généralement des sanctions financières pour le club responsable des supporters fautifs.

La mise en œuvre d’un tifo nécessite un travail en amont qui peut varier de quelques heures jusqu'à plusieurs mois, suivant la nature du tifo à réaliser. Les tifos les plus simples ne nécessitent que les écharpes des supporters qui sont agitées en l'air ou exhibées à l’entrée des joueurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]