Johan van der Velde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johan van der Velde
Image illustrative de l'article Johan van der Velde
Johan van der Velde en 1982.
Informations
Nom van der Velde
Prénom Johan
Date de naissance 12 décembre 1956 (1956-12-12) (57 ans)
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Équipe professionnelle
1978-1983
1984
1985
1986
1987-08.1988
08.1988-06.1989
08.1989-12.1989
01.1990-05.1990
06.1990-12.1990
Ti-Raleigh
Metauro Mobili-Pinarello
Vini Ricordi-Pinarello
Panasonic
Gis Gelati
TVM-Yoko
Carrera Jeans-Vagabond
IOC-Tulip-Rossin
Artiach-Royal
Principales victoires
2 championnats
MaillotHolanda.PNG Champion des Pays-Bas sur route (1980 et 1982)
4 classements annexes sur un grand tour
Jersey violet.svg Classement par points du Tour d'Italie 1985, 1987 et 1988
Jersey white.svg Classement du meilleur jeune du Tour de France 1980
6 étapes sur les grands tours
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Italie (3 étapes)
1 classique
Championnat de Zurich 1983
Courses par étapes
Tour de Romandie 1978
Critérium du Dauphiné libéré 1980

Johan van der Velde (né le 12 décembre 1956 à Rijsbergen) est un ancien coureur cycliste néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johan van der Velde débute sa carrière professionnelle en 1978 dans l'équipe Ti-Raleigh. Il brille dès cette première saison en remportant le Tour de Grande-Bretagne, le Tour des Pays-Bas et le Tour de Romandie. L'année suivante, il participe à son premier Tour de France, dont il prend la 14e place en participant aux deux victoires de Ti-Raleigh en contre-la-montre par équipes.

En 1980, il est sacré Champion des Pays-Bas sur route et ajoute le Critérium du Dauphiné libéré à son palmarès. Il prend à nouveau part au Tour et assiste Joop Zoetemelk dans sa conquête du maillot jaune. Ti-Raleigh remporte à nouveau les deux contre-la-montre par équipes et Johan van der Velde est désigné meilleur jeune en terminant 12e. Il termine encore douzième en 1981 en remportant deux étapes.

Il remporte une première grande classique, Liège-Bastogne-Liège, en 1981. Il est cependant déclassé pour dopage[1]. Il gagne en 1983 le Championnat de Zurich.

À nouveau champion des Pays-Bas en 1982, il termine sur le podium du Tour de France, derrière le vainqueur Bernard Hinault et Zoetemelk, passé chez Coop-Mercier-Mavic.

À partir de 1984, Johan van der Velde court dans des équipes italiennes. Il se mêle davantage aux sprints massifs, ce qui lui permet de s'adjuger trois étapes du Tour d'Italie et d'en remporter trois fois le classement par points.

Il fait un bref retour dans l'équipe de Peter Post en 1986. Il remporte une étape du Tour de France cette année-là et porte pendant deux jours le maillot jaune.

Son passage au col de Gavia sur le Tour d'Italie 1988 est resté célèbre. Arrivé en tête au sommet enneigé, il termine l'étape avec 47 minutes de retard sur le vainqueur après avoir été paralysé par le froid dans la descente[2].

Ayant mis fin à sa carrière en 1989, il avoue avoir consommé des amphétamines : « Chaque jour, un nouveau critérium. C'est détestable mais il faut gagner de l'argent. Alors pour tenir le coup, on prend des amphétamines tous les deux ou trois jours. Durant le Tour, c'est tous les jours la même chose : une injection le matin et des pilules le soir »[3].

Son frère Theo a également été coureur dans les années 1980. Ses fils Alain et Ricardo sont aussi cyclistes professionnels.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : 5e
  • 1985 : 22e, vainqueur du Jersey violet.svg classement par points
  • 1986 : 16e, vainqueur de la 19e étape
  • 1987 : 9e, vainqueur du Jersey violet.svg classement par points et des 16e et 17e étapes
  • 1988 : 65e, vainqueur du Jersey violet.svg classement par points
  • 1989 : abandon, (non-partant 11e étape)

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1979 : 14e
  • 1980 : 12e, vainqueur du classement du Jersey white.svg meilleur jeune et des 1reb (contre-la-montre par équipes) et 7ea (contre-la-montre par équipes) étapes
  • 1981 : 12e, vainqueur des 1reb (contre-la-montre par équipes), 2e, 4e (contre-la-montre par équipes) et 21e étapes
  • 1982 : 3e, vainqueur de la 9ea étape (contre-la-montre par équipes)
  • 1983 : abandon (18e étape)
  • 1986 : 52e, vainqueur de la 5e étape

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Liste de coureurs convaincus de dopage, sur le site Cycling4fans.de
  2. (en) « Andy Hampsten and the 1988 Pink Jersey: Part 1 », VeloNews.com, 24 ai 2008
  3. Ceux qui ont osé parler, Libération

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Bart Jungmann, Langs het ravijn, Het veelbewogen wielerleven van Johan van der Velde, Uitgeverij L.J. Veen, 2001, (ISBN 9020421085)

Liens externes[modifier | modifier le code]