Michele Bartoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bartoli.
Michele Bartoli
Image illustrative de l'article Michele Bartoli
Michele Bartoli au départ du Tour des Flandres 2009
Informations
Nom Michele Bartoli
Date de naissance 27 mai 1970 (44 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Équipes professionnelles
1992-1995
1996-1997
1998
1999-2001
2002-2003
2004
Mercatone Uno
MG-Technogym
ASICS
Mapei
Fassa Bortolo
CSC
Principales victoires
Coupe du monde

Coupe du monde 1997 et 1998
1 championnat
Maillot de champion d'Italie Champion d'Italie sur route 2000
Classiques
Liège-Bastogne-Liège 1997 et 1998
Tour de Lombardie 2002 et 2003
Tour des Flandres 1996
Championnat de Zurich 1998
Flèche wallonne 1999
Amstel Gold Race 2002
2 étapes de grands tours
Tour d'Italie (2 étapes)

course par étapes
Tirreno-Adriatico 1999

Michele Bartoli, né le 27 mai 1970 à Pise en Italie, est un coureur cycliste italien, professionnel de 1992 à 2004. Il a notamment remporté la Coupe du monde de cyclisme sur route en 1997 et 1998, le Tour des Flandres en 1996, Liège-Bastogne-Liège en 1997 et 1998, le Tour de Lombardie en 2002 et 2003 et la Flèche wallonne en 1999. Il a terminé l'année 1998 à la première place du classement UCI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michele Bartoli devient professionnel en 1992. Il est considéré comme un coureur de classiques et a remporté deux fois la Coupe du monde. Ce coureur longiligne, 179 cm pour 65 kg, était un spécialiste des courses d'un jour vallonnées, son palmarès en atteste (Liège-Bastogne-Liège 1997 et 1998, le Tour de Lombardie en 2002 et 2003, la Flèche wallonne 1999), où sa phénoménale capacité d'accélération faisait merveille. Néanmoins, il était très à l'aise aussi dans les Flandriennes (Tour des Flandres 1996, Circuit Het Volk 2001). Il est d'ailleurs l'un des très rares coureurs à s'être imposé au Tour des Flandres et dans la reine des courses ardennaises, Liège-Bastogne-Liège, ce qui montre son éclectisme. En revanche, il ne fut pas un coureur de grands tours, bien qu'il remportât deux étapes du Giro en 1994 et 1998. Il fut numéro un mondial du classement UCI en 1998 devant Laurent Jalabert. Son allure féline sur le vélo, son "jump", sa capacité en course à se faire oublier et attaquer au moment où on l'attendait le moins, lui ont valu le surnom du Chat.

En 2002, Bartoli gagne en avril l'Amstel Gold Race. Il participe ensuite au Tour d'Italie qu'il quitte lors de la deuxième étape à la suite d'une fracture d'une aile iliaque. De retour à haut niveau en fin de saison, Bartoli n'est pas retenu pour les championnats du monde remportés par son compatriote Mario Cipollini mais s'impose sur le Tour d'Émilie puis Milan-Turin et le Tour de Lombardie[1]. L'année suivante, il remporte à nouveau le monument lombard[1].

Il prend sa retraite à la fin de la saison 2004 après une dernière saison dans l'équipe danoise CSC[2].

Palmarès, résultats et classements[modifier | modifier le code]

Palmarès par années[modifier | modifier le code]

Amateur[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

Michele Bartoli au Paris-Tours 1997

Principales classiques et championnats du monde[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les résultats de Michele Bartoli lors des classiques de la Coupe du monde, ainsi qu'aux championnats du monde.

Année Milan-
San Remo
Grand Prix E3 Tour des Flandres Amstel Gold Race Flèche wallonne Liège-
Bastogne-Liège
Championnat de Zurich Paris-Tours Tour de Lombardie Championnats du monde
1993 25e 19e - - 7e - - 37e 43e -
1994 - - 41e 34e - - 63e 69e - -
1995 5e - 7e 10e - 3e - 9e 3e -
1996 12e 30e Vainqueur 28e - 44e 2e 6e 37e 3e
1997 5e - 7e 6e 4e Vainqueur 6e 14e 4e -
1998 8e 2e 6e 3e 5e Vainqueur Vainqueur 69e 4e 3e
1999 64e 4e 4e 15e Vainqueur 4e - - - -
2000 39e - 96e - - - 11e - 5e 4e
2001 11e - 15e 7e 11e 28e 53e 82e 5e 11e
2002 45e - 55e Vainqueur 3e 59e 6e 98e Vainqueur -
2003 110e - 16e 16e 40e 22e 34e 60e Vainqueur -
2004 120e - 58e 15e 73e 27e 24e - - -

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

  • 1994 : 43e, vainqueur de la 13e étape
  • 1998 : abandon, vainqueur de la 13e étape
  • 2002 : abandon (2e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Stéphane Deneits, « Lombardie 2002 : la revanche de Bartoli », sur velochrono.fr,‎ 29 septembre 2012
  2. La retraite de Michele Bartoli, ou le repli de l'élégance sur vélochronique, le 25 novembre 2004, consulté le 21 novembre 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :