Disney's FastPass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo Disney-FastPass.jpg

Le FastPass ou Disney's FastPass est un système de gestion de file d'attente mis en place dans les parcs à thèmes Disney. Le système, lancé en juillet 1999, permet selon l'entreprise de diminuer le temps d'attente pour l'accès aux attractions. Il est réservé aux attractions les plus prisées.

Le principe et historique[modifier | modifier le code]

Une attraction, qu'elle soit située dans un parc Disney ou non, est limitée par une capacité et à un débit théorique maximal. Au-delà de ces limites, il se crée une file d'attente à l'entrée de l'attraction. Par commodité, les parcs ou les lieux d'expositions ont installé des files d'attentes. Dans les parcs à thèmes, ces files permettent souvent de "faire entrer" le visiteur dans le thème de l'attraction.

Suite à une politique économique de réduction de coûts menée par Paul Pressler, le problème de la longueur des files d'attente est devenu un problème majeur de parcs Disney. La politique de Pressler était, sur ce point, de réduire les opérations de maintenance et donc indirectement la capacité des attractions, de nombreux véhicules n'étant pas réparés ou mis en stock pour ne pas augmenter leur usure. Rapidement, une des récriminations les plus fréquentes des visiteurs des Parcs Disney était la durée d'attente dans les files d'accès aux attractions, sentiment qui s'est réduit après la mise en place du système[1]. Même si ces files d'attente sont généralement thématisées, comme l'ensemble du parc, les visiteurs doivent souvent patienter pendant plusieurs heures pour effectuer une attraction de 1 à 2 minutes.

Conjointement la création d'un nouveau parc, le Disney's Animal Kingdom en Floride, a permis la recherche de solution. Disney a donc conçu un système permettant en partie d'y remédier et l'a baptisé Disney's FastPass.

Ticket Fast Pass.jpg

Le principe, protégé par un brevet[2], est que chaque visiteur au lieu d'attendre dans la file d'attente normale, prend un "rendez-vous" pour un accès prioritaire à l’attraction choisie. Il obtient grâce à sa carte d’entrée du parc insérée dans des bornes automatisées, installées dans une zone dédiée située près de l’entrée de l’attraction, un laissez-passer lui proposant de revenir plus tard dans une fourchette d’une demi-heure ou d'une heure. Cette durée varie selon les parcs et les périodes de l'année. Une fois revenu à l'attraction à la période du rendez-vous, il doit emprunter une file d'attente spéciale qui offre un raccourci, évitant la plus grande partie de la file d'attente normale, et séparée de cette dernière. La durée d’attente de la file FastPass est ainsi réduite et permet selon l'entreprise[3] de gagner parfois de 1h30 à 2h durant une journée. Entre le moment de la réservation et le passage dans l'attraction, le visiteur n'est pas bloqué dans la file d'attente et peut faire autre chose mais il ne peut pas obtenir d'autres rendez-vous pour la même attraction avant l'expiration de son premier fast-pass. Chaque carte d’entrée ne donne droit qu’à un rendez-vous à la fois, jusqu’à l’expiration de la plage horaire indiquée.

A Eurodisney, en s'acquittant de la somme de 60 euros par personne en plus de leur entrée, les visiteurs peuvent acquérir un "fastpass VIP premium" qui les dispense de faire la queue et ce sans aucune restriction. Pour les attribuer de façon prioritaire aux meilleurs segments de clientèle, ces laissez-passer sont vendus uniquement dans certains hôtels aux visiteurs qui le souhaitent. Ils ne sont pas vendus aux guichets du parc et aucune communication n'est faite sur leur existence à cet endroit. Ces facilités sont offertes gracieusement aux clients des chambres haut de gamme (à partir de 500 euros la nuit). Aux USA, les visiteurs handicapés bénéficiaient d'un traitement de faveur analogue au fastpass VIP premium, cette libéralité leur a été retirée en raison d'abus (un pass handicapé pouvant atteindre une valeur de 1000 dollars au marché noir). Ce système payant n'existe pas dans les parcs américains, certains éditorialistes ont critiqué le système du "fast pass" comme un symbole de la "ruine de la nation américaine" à travers des systèmes publics et commerciaux à plusieurs vitesses.

Exemple : d'après le ticket Fast Pass reproduit ci-contre et provenant de Parc Disneyland, le visiteur a droit à l’accès prioritaire à Buzz Lightyear's Astro Blasters entre 13h25 et 13h55 et ne pourra reprendre un autre FastPass qu’après 13h25.

Le FastPass a été lancé en juillet 1999 aux États-Unis puis dans les autres parcs Disney. Le premier parc à avoir utilisé le Disney's FastPass est le Disney's Animal Kingdom, avec l'attraction Kilimanjaro Safaris qui en bénéficie à partir du 21 juillet 1999, suivi par les autres parcs de Walt Disney World Resort puis par les attractions Indiana Jones et le Temple du Péril au Parc Disneyland le 2 octobre 1999 et It's a Small World à Disneyland le 19 novembre 1999.

En 2000, le système a été récompensé pour son "ingéniosité et son innovation" par le Governor's New Product Award décerné par la Florida Engineering Society[1].

Le système a depuis été repris par d'autres sociétés comme Universal Parks & Resorts avec le Universal Express.

Le 7 janvier 2013, Walt Disney World Resort lance un nouveau système de gestion des visiteurs nommé MyMagic+ comprenant plusieurs nouveautés dont le MagicBands un bracelet doté d'une puce RFID pour remplacer les billets d'entrée et FastPass[4]. Le 17 décembre 2013, Disney World annonce passer à la phase des tests grandeur nature pour le projet de bracelet MyMagic+ estimé à un milliard d'USD[5].

Les attractions FastPass[modifier | modifier le code]

Le nombre d'attractions a évolué depuis la mise en place du système en 1999.

Disneyland Resort[modifier | modifier le code]

Disneyland[modifier | modifier le code]

Attractions ayant eu le système :

Disney California Adventure[modifier | modifier le code]

Attractions ayant eu le système :

Walt Disney World Resort[modifier | modifier le code]

Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

Epcot[modifier | modifier le code]

Disney's Hollywood Studios[modifier | modifier le code]

Disney's Animal Kingdom[modifier | modifier le code]

Tokyo Disney Resort[modifier | modifier le code]

Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

Tokyo DisneySea[modifier | modifier le code]

Disneyland Paris[modifier | modifier le code]

Parc Disneyland[modifier | modifier le code]

Walt Disney Studios[modifier | modifier le code]

Attraction ayant eu le système :

Hong Kong Disneyland Resort[modifier | modifier le code]

Hong Kong Disneyland[modifier | modifier le code]

Attractions ayant eu le système :

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Procès pour copie de brevet[modifier | modifier le code]

Un Américain aurait soumis l'idée d'un système comparable à Disney dans les années 1980 et n'ayant pas eu de réponse par Disney avait laissé son projet en sommeil. Mais avec l'apparition du Disney's FastPass, il a engagé un procès contre la société[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Disney Investor Relations - 2000 Annual Report - Parks and Resorts - Page 2
  2. (en) Method and system for managing attraction admission - Patent #6,173,209
  3. (en) Disney's FastPass News of the 22 March 2001
  4. At Disney Parks, a Bracelet Meant to Build Loyalty (and Sales)
  5. Disney to begin wider MyMagic+ testing
  6. Patent Suit Alleges Disney Stole fastPass Idea