Diner (restaurant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir diner.
Un diner à New York
Un diner dans le New Jersey

Un diner (terme anglophone à prononcer [daɪnə(ɹ)]) est un type de bâtiment-restaurant, au départ préfabriqué, typique de l'Amérique du Nord, en particulier au nord-est des États-Unis.

Le terme s'applique aussi pour les restaurants qui servent des plats de la cuisine traditionnelle, même s'ils sont situés dans des bâtiments plus classiques. Les caractéristiques du diner sont un grand choix de mets qui sont pour la plupart américains, une atmosphère sobre, un comptoir et des horaires d’ouverture étendus, souvent 24 heures sur 24.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier diner remonte à 1872, quand un ouvrier de Rhode Island, Walter Scott, décide de vendre de la nourriture aux travailleurs de la nuit depuis une roulotte tirée par un cheval (un wagon en anglais)[1]. Ce type de cantine mobile se développe rapidement et de nombreuses communes commenceront à restreindre les horaires autorisés pour ce type de commerce nocturne. Les propriétaires de diner détourneront ces nouvelles réglementations en installant leurs cantines de façon semi-permanente[1].

Les diners deviendront permanents et les wagons utilisés seront de mieux en mieux aménagés, avec un comptoir, des tables, des toilettes, etc[1]..

La prospérité des années 1920 a entraîné de grands changements et les diners ont évolué. C'était alors la grande mode du style Art déco. Pour leur décoration, les diners s'en inspirent largement. Ils copient souvent aussi, dans les formes et le style, les wagons-restaurants. D'ailleurs, « diners » est le terme utilisé pour désigner wagon-restaurant dans le langage ferroviaire.

Après la Seconde Guerre mondiale, les diners évoluent encore utilisant l'inox, le Mélamine Formica et le néon qui font fureur. Le vinyle devient également le matériau indispensable pour une clientèle familiale : facile à nettoyer et très solide.

Aujourd'hui, subsiste dans les diners le style de chacune de ces époques : il arrive souvent que l'art-déco côtoie du skaï de couleur rose bonbon, ou que de l'inox rutile dans le style wagon-restaurant.

En dehors des grandes villes et sur les axes routiers, ils sont parfois accolés à un motel.

Signification culturelle[modifier | modifier le code]

À l'étranger, le diner a été popularisé dans les films américains ou les séries américaines des années 1950 ou sur les années 1960 comme Happy Days et American Graffiti.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Diner history and culture - American Diner Museum

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]