Hôtel-boutique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Madison Hotel (110 chambres) au centre-ville de Memphis (Tennessee) est un boutique-hôtel typique.

Émergeant au cours des années 1980 à New York, le marché de niche des boutiques-hôtels a connu un véritable boom à la fin des années 1990. Ce type d'hôtel comble la place laissée inoccupée par la standardisation des grandes chaînes hôtelières. À l'opposé de ces dernières, chaque établissement développe un style unique basé sur un concept et une personnalité qui lui sont propres.

L’Agence Mondiale de Notation Hôtelière (World Hotel Rating) définit un hôtel boutique comme un hôtel de taille moyenne, situé généralement dans un environnement urbain ou semi-urbain, et se distinguant par un service personnalisé et un décor stylé ou sophistiqué.

On parle souvent de feeling quand on veut décrire les hôtels-boutique, mais le concept se définit principalement par :

  • la localisation urbaine : principalement situés dans les grandes villes et dans des quartiers dynamiques et branchés.
  • l'architecture et le design : architecture unique, design recherché et souvent articulé autour de thématiques, souci du détail, décor offrant atmosphère et sentiment d'intimité.
  • le service personnalisé : facteur important de différenciation, anticipation des besoins, le client devient un invité.
  • sa taille : à l'origine un boutique-hôtel n'avait pas plus de 50 chambres, mais comme aux États-Unis et au Royaume Uni les hôtels sont de plus grande taille, il n'est pas rare de voir des hôtels de + de 100 chambres se présenter dans la catégorie des Boutique-hôtels.

On constate également en 2012, que de grandes chaînes d'hôtels (Starwood, Sofitel) veulent surfer sur le concept des boutique-hôtels.

Les milieux de villégiature offrant exotisme, éloignement, intimité et intégration de la culture locale présentent un intérêt grandissant.

En Europe, myboutiquehotel est un site spécialisé sur ce marché et référence plus de 1200 boutique-hôtels en Europe et dans le monde. C'est un catalogue en ligne qui illustre bien les différents boutique-hôtels que l'on peut trouver.

À Montréal, Québec, Le Germain est sans conteste l'hôtel-boutique type. D'ailleurs, la famille Germain fut la première à installer le concept au Canada avec le Germain-des-Prés (aujourd'hui sous la nouvelle enseigne du groupe Germain baptisé ALT Québec). Le Vieux-Montréal est devenu une zone où ce marché se développe de plus en plus. Occupant un segment haut de gamme, ces hôtels ont désormais fait leur niche. Ils atteignent souvent des taux d'occupation supérieurs de 10 à 15 % à la moyenne des établissements hôteliers. Leur marché est constitué de voyageurs d'affaires, dont plusieurs femmes, d'une clientèle branchée et de "baby-boomers". Certains associent leur clientèle au lifestyle plus qu'à toute autre caractéristique socio-démographique. Pour ces hôteliers principalement indépendants, le bouche à oreille devient un facteur essentiel de publicité. Certains hôtels se tournent vers les chaînes volontaires pour optimiser leur commercialisation.

Le magazine enRoute le décrit ainsi : « Tout établissement à l'atmosphère branchée, au service personnalisé et à la déco sophistiquée qui vise le voyageur raffiné. Généralement indépendant des grandes chaînes et de moins de 200 chambres, il offre l'expérience d'un séjour décontracté dans un cadre intime (même en voyage d'affaires). »

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers hôtels-boutiques sont apparus à New York dans les années 1980, et ont connu un boum à la fin des années 1990. Leurs principaux clients sont des hommes et des femmes d'affaires, des voyageurs branchés et des "baby-boomers".

Sources[modifier | modifier le code]

  • Anhar, Lucienne ((en) The definition of boutique hotels), HVS international, 13 décembre 2001.
  • Binkley, Christina ((en) Travelers bypass boutique hotels - quirky accommodations are passe in era or restraint), Wall Street Journal, 27 février 2002.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :