Hôtel-boutique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hôtel-boutique (en anglais boutique hotel) est un hôtel correspondant à un marché de niche apparu à partir des années 1980 aux États-Unis, peut être en réaction à la trop grande standardisation des établissements des grandes chaînes hôtelières L'hôtel-boutique met en avant un style unique basé sur un concept et une personnalité qui lui sont propres.

Définition[modifier | modifier le code]

Le concept d'hôtel-boutique se définit par plusieurs critères :

  • la localisation : principalement situés dans les grandes villes et dans des quartiers dynamiques et branchés[1],[2].
  • l'architecture et le design : architecture unique, design recherché et souvent articulé autour de thématiques, souci du détail, décor offrant atmosphère et sentiment d'intimité[1],[2] ;
  • le service : facteur important de différenciation, il doit être personnalisé[1],[2]. Les consultants canadiens, Gilles Larivière et Jocelyn Jussaume, dans un article « Émergence des nouvelles formules en hôtellerie » paru dans la revue Téoros (2004), parlent d'« intimité et [d'une] ambiance [permettant] d’offrir un service attentionné et personnalisé à chacun de leurs clients. »[3] ;
  • la taille : à l'origine un boutique-hôtel n'avait pas plus de 50 chambres, mais comme aux États-Unis et au Royaume-Uni les hôtels sont de plus grande taille, il n'est pas rare de voir des hôtels avec une capacité moyenne de 100 à 200 chambres[3],[1],[2] ;
  • le site : l'hôtel doit être installé dans un immeuble avec une histoire, une particularité[1],[2] ;
  • Propriété : ce sont des hôtels indépendants[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers hôtels-boutiques sont apparus à New York et à San Francisco dans les années 1980[4]. Le concept émerge parallèlement chez les créateurs Steve Rubell et Ian Schrager à New York et Bill Kimpton à San Francisco[4].

Le développement se fait surtout, à l'international, depuis la fin des années 1990[4].

Secteur[modifier | modifier le code]

Occupant un segment haut de gamme, ces hôtels ont désormais fait leur niche. Ils atteignent souvent des taux d'occupation supérieurs de 10 à 15 % à la moyenne des établissements hôteliers. Leur marché est constitué de voyageurs d'affaires, dont plusieurs femmes, d'une clientèle branchée et de "baby-boomers". Certains associent leur clientèle au lifestyle plus qu'à toute autre caractéristique socio-démographique. Pour ces hôteliers principalement indépendants, le bouche à oreille devient un facteur essentiel de publicité. Certains hôtels se tournent vers les chaînes volontaires pour optimiser leur commercialisation. Leurs principaux clients sont des hommes et des femmes d'affaires, des voyageurs branchés et des "baby-boomers".[réf. nécessaire]

Les grandes chaînes hôtelières (Starwood, Sofitel) tentent de s'associer à cette évolution de l'hôtellerie[4].

En Europe, myboutiquehotel.com est un site spécialisé sur ce marché et référence plus de 1200 boutique-hôtels en Europe et dans le monde. C'est un catalogue en ligne qui illustre bien les différents boutique-hôtels que l'on peut trouver.

L'évolution de ces hôtels avec un soin apporté à la décoration ou au style donne naissance aux hôtels-designers[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lucienne Anhar, « The definition of boutique hotels », HVS international,‎ 13 décembre 2001 (lire en ligne)
  • (en) Christina Binkley, « Travelers bypass boutique hotels - quirky accommodations are passe in era or restraint », The Wall Street Journal,‎ 27 février 2002 (lire en ligne)
  • Gilles Larivière, Jocelyn Jussaume, « Émergence des nouvelles formules en hôtellerie », Téoros, vol. 23, no 3,‎ 2004, p. 10-16 (lire en ligne)
    Les auteurs sont consultants à Horwath Hotel, Travel and Tourism Group, un groupe international, d'origine canadienne, de conseils et expertise dans les secteurs d'hôtellerie, du tourisme et de loisirs.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Hotel Design, Planning and Development, Routledge,‎ 2013, 420 p. (ISBN 978-1-13514-089-2), p. 55-56 « Table 3.1 - Distinction among boutique, design, and lifestyle hotels ».
  2. a, b, c, d et e Anhar 2001.
  3. a, b et c Larivière, Jussaume 2004, p. Partie 5 « Boutique » versus « designer ».
  4. a, b, c et d Larivière, Jussaume 2004, p. Partie 4 « Les hôtels « boutiques » ».