Diagramme circulaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un diagramme circulaire (aussi appelé diagramme en secteurs ou camembert et pie-chart en anglais car en forme de tarte)[1] est un type de diagramme utilisé en statistiques. Il permet de représenter un petit nombre de valeurs par des angles proportionnels à ces valeurs.

Mêmes données sous forme de diagramme circulaire et représentation en bâtons.

D'usage courant en économie et le monde des affaires (pour leur présentation « élégante ») ou dans les médias (presse/magazines, télévision, Web, résultats de sondages…), ils le sont moins dans le milieu scientifique car ils représentent moins bien les données et facilitent moins leurs comparaison que les autres types de diagrammes. En informatique, ils sont notamment utilisés pour représenter l'espace disque occupé/disponible. La représentation de nombres négatifs est impossible avec ce type de diagramme.

Exemple avec calculs détaillés[modifier | modifier le code]

Un diagramme circulaire qui correspond aux données de cette section
Un vue « explosée » du même diagramme, la partie représentant le parti majoritaire est détachée du reste du diagramme.

Les données qui suivent sont basées sur les résultats préliminaires de l'élection au Parlement européen de 2004. Le tableau liste le nombre de sièges alloués à chaque parti, ainsi que le pourcentage associé. Les valeurs dans la dernière colonne sont obtenues en multipliant les pourcentages par 360°.

Groupe
 
Sièges
 
Pourcentages
(%)
Angle au centre
(°)
GUE/NGL 39 5,3 19,2
PSE 200 27,3 98,4
ALE 42 5,7 20,7
GEDD 15 2,0 7,4
ELDR 67 9,2 33,0
EPP 276 37,7 135,7
UEN 27 3,7 13,3
Autres 66 9,0 32,5
Total 732 99,9* 360,2*

*À cause d'erreurs d'arrondis, la somme des pourcentages ne donne pas 100, tout comme la somme des angles au centre ne donne pas 360°.

La valeur de chaque angle au centre est proportionnelle à la valeur au pourcentage en vis-à-vis. Dans un cercle, l'angle au centre fait au plus 360°, donc l'angle au centre pour chaque pourcentage vaut (Pourcentage × 3,6). Par exemple, l'angle au centre pour le parti EPP est 135,7° car (37,7 × 3,6), arrondi à la première décimale, égale 135,7°.

Il est possible de créer ce type de diagramme à l'aide de logiciels gratuits ou répandus, tels OpenOffice.org Calc, KChart et Microsoft Excel.

Historique[modifier | modifier le code]

Deux diagrammes figurent dès 1801 dans l'ouvrage Statistical Breviary de William Playfair, mais il y aura très peu d'usages à cette époque. En 1858, Charles Joseph Minard en utilise sur des cartes.

Exemples avec effets 3D[modifier | modifier le code]

Les effets en trois dimensions sont souvent utilisés pour embellir les diagrammes. Le résultat est cependant encore plus difficile à interpréter visuellement à cause de l'effet de la perspective. En effet les parts situées en arrière paraissent agrandies par rapport aux parts situées à l'avant du diagramme. Une correction de perspective ne peut pas être appliquée de façon précise car elle dépend de la distance du spectateur par rapport au diagramme.

Dans le diagramme circulaire ci-dessous par exemple, la part des cadres (14,5 %) apparait un peu plus grande que celle des non-salariés (9,1 %), alors qu'elle est en fait beaucoup plus grande (+5,4 %). De même si on compare visuellement la part des non-salariés à celle des catégories intermédiaires (21,8 %), la différence de +140 % n'est pas mise en évidence.

Population active en France en 2005 (source Insee).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.R. Lobry « Les diagrammes en secteurs » université de Lyon, 30 janvier 2008 [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]