Deux-Nèthes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nèthe (homonymie).

Département des Deux-Nèthes
Departement Twee Neten (nl)

17951814

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la région indiquant sa division en départements

Informations générales
Statut Ancien département français de la Première République et du Premier Empire
Chef-lieu Anvers
Histoire et événements
1er octobre 1795 Annexion des Pays-Bas autrichiens et création du département
1810 Adjonction de l'arrondissement de Bréda
30 mai 1814 Traité de Paris : suppression du département
Préfets
(1er) 1800-1805 Charles Joseph Fortuné d'Herbouville
(Der) 1813-1814 Jacques-Fortunat Savoye-Rollin

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Deux-Nèthes sont un ancien département français dont le chef-lieu était Anvers.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom vient de la Nèthe, rivière de Belgique ayant deux affluents : la Grande Nèthe et la Petite Nèthe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le département fut créé le 1er octobre 1795. En 1810 y fut ajouté l'arrondissement de Bréda pris au royaume de Hollande.

Charles Cochon de Lapparent, ancien ministre, en fut le préfet à partir de 1805.

Après la chute de Napoléon en 1815, ce département français est transposé en province du royaume des Pays-Bas : les Deux-Nèthes deviennent la province d'Anvers. L'arrondissement de Bréda est néanmoins rattaché à la province de Brabant-Septentrional.

Le territoire de l'ancien département des Deux-Nèthes est aujourd'hui partagé entre la Belgique (province d'Anvers, dans la Région flamande), et les Pays-Bas.

Souvenir parisien[modifier | modifier le code]

Paris en garde encore aujourd'hui une trace à travers une impasse et un square du 18e arrondissement de Paris : l'impasse des Deux-Néthes, dénommée ainsi par arrêté du 1er février 1877, et le square des Deux-Nèthes attenant.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]