Maréchal de camp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maréchal.

En France, le grade de maréchal de camp fait son apparition au XVe siècle où il avait pour mission de répartir les logements des troupes et de les placer sur le champ de bataille. Il évolue ensuite jusqu'à la chute de l'Ancien Régime. Le 21 janvier 1793, le grade de maréchal de camp devient en France celui de général de brigade. Le grade de maréchal de camp revient en usage sous la Restauration et la Monarchie de Juillet. Il n'est plus utilisé en France depuis 1848.

Il s'agit également d'un rang d'officier supérieur dans plusieurs armées étrangères.

Armée française[modifier | modifier le code]

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Maréchal général des camps et armées du roi.

Armée étrangères[modifier | modifier le code]

Armée impériale autrichienne[modifier | modifier le code]

Le grade de Feldmarschall-Leutnant était également utilisé dans l'armée impériale autrichienne (1808-1918). Le Feldmarschall-Leutnant est un des rangs les plus élevés de la hiérarchie militaire d'alors, équivalent à celui de major-général au Canada, ou de général de division en France. C'est donc un des principaux officiers supérieurs de l'armée impériale, seuls les rangs de General, de Generaloberst et de Generalfeldmarschall lui sont supérieurs.

Armée espagnole[modifier | modifier le code]

Le grade de Mariscal de Campo était aussi utilisé dans l'armée espagnole à l'époque de la colonisation des Amériques.

Armée portugaise[modifier | modifier le code]

Un grade de Marechal de Campo a aussi été utilisé dans l'armée portugaise, entre 1762 et 1862.

Sources[modifier | modifier le code]

Jean Tulard, Jean-François Fayard et Alfred Fierro, Histoire et dictionnaire de la Révolution française. 1789-1799, éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », Paris, 1987, 1998 [détail de l’édition]

  1. *« Les grades dans l'amée française », Service historique de la Défense (consulté le 14 juillet 2007)