Pierre-Clément de Laussat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Pierre-Clément de Laussat

Pierre-Clément de Laussat est un administrateur et un homme politique français, né le 23 novembre 1756 à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et décédé le 10 avril 1835 dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Clément de Laussat était, depuis 1784, receveur général des finances des pays d'état de l'intendance de Pau et Bayonne lorsque survint la Révolution. Emprisonné pendant la Terreur, il fut bientôt libéré et devint payeur-général à l'armée des Pyrénées.

Le 17 avril 1797, il fut élu « député » des Basses-Pyrénées au Conseil des Anciens (Chambre haute). Favorable au Coup d'État du 18 brumaire, il entra au Tribunat à sa création, le 25 décembre 1799.

Le 20 août 1802, il fut nommé préfet colonial en Louisiane et il arriva à La Nouvelle-Orléans le 23 mars 1803 pour la rétrocession de la Louisiane par l'Espagne, qui eut lieu le 30 novembre 1803, mais sans savoir que Napoléon se préparait à la vendre. Le 20 décembre 1803, Laussat représenta la France pour la cession de La Nouvelle-Orléans aux États-Unis. Il quitta la Louisiane en avril 1804 pour prendre le poste de préfet colonial de la Martinique.

En 1809, il tomba aux mains des Anglais lorsque ceux-ci s'emparèrent de l'île et fut envoyé comme prisonnier en Angleterre ; il fut libéré à la fin de l'année 1809.

De 1812 à 1814, il exerça les fonctions de préfet à Anvers (1812-1813) et à Mons (1813-1814), puis de préfet du Pas-de-Calais en mars-avril 1815 (Cent-Jours).

Sous la Restauration, il resta quelque temps sans emploi, puis fut envoyé en Guyane comme gouverneur, du 25 janvier 1819 au 12 mars 1823.

Il se retira ensuite dans son château de Bernadets, près de Pau.

Il a écrit Mémoires sur ma vie, Pau, 1831.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français (1789-1889), tome III.