Stura (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 23′ 00″ N 7° 32′ 00″ E / 44.38333333, 7.53333333

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stura.

Département de la Stura
Dipartimento della Stura (it)

18021814

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le sud de l'empire français. Le département de la Stura est situé au nord des Alpes-Maritimes.

Informations générales
Statut Ancien département français du Consulat et du Premier Empire
Chef-lieu Coni
Démographie
Population 1806 431 438
Histoire et événements
11 septembre 1802 Annexion de la république subalpine et création du département
30 mai 1814 Suppression du département
Préfets
(1er) 1802-1803 Laurent de Grégory
(Der) 1813-1814 Félix Le Peletier d'Aunay

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Stura (parfois francisé en Sture) est un ancien département français dont le chef-lieu était Coni. Alba, Mondovì, Saluces et Savigliano en étaient les sous-préfectures. L'ex-principauté d'Oneille, administrée simultanément depuis l'annexion le 9 décembre 1798 de cette partie du Piémont sarde, avait été cédée à la République ligure après le traité de Lunéville le 9 février 1801.

Le département a été créé le 11 septembre 1802 et tire son nom d'un affluent du Tanaro, la Stura di Demonte. La population s'élevait à 431 438 habitants en 1806. Le traité de Fontainebleau du 11 avril 1814 mit fin à la possession française.

Le Dictionnaire géographique portatif de 1809 résumait ainsi le département de la Stura : Climat âpre, sol montueux, pierreux, produit en abondance fruits, noix, mûriers, châtaigniers, bois, pâturages ; peu de bétail, beaucoup de chevaux, des mulets excellents, mines d'or et d'argent ; carrières de marbre ; paillettes d'or dans les rivières ; eaux minérales. Ses habitants sont simples, belliqueux, petits, agiles, excellents fantassins ; les femmes douces et laborieuses. Grand commerce de soie pour Lyon, fruits, truffes, fourrages, bestiaux, laitage, marbre, pierre à chaux, peu de manufactures et fabriques.

Le département de la Stura faisait partie de la 27e division militaire, avec la Doire, Marengo, le , la Sézia et, jusqu'en 1805, le Tanaro.

Liste des préfets[modifier | modifier le code]

Liste des préfets napoléoniens (Drapeau de l'Empire français Consulat et Premier Empire)
Période Identité Fonction précédente Observation
26 août 1802 1803 Jean Laurent de Grégory, comte de Marcorengo Membre du Sénat conservateur (1803)
24 septembre 1803 1810 Pierre Amédée Vincent Joseph Marie Arborio-Biamino Passe à la préfecture de la Lys
30 novembre 1811 12 mars 1813 Auguste Joseph Baude de La Vieuville Conseiller général de la Meurthe
Chambellan de l'Empereur
Préfet du Haut-Rhin (1813-1815),
Préfet de l'Allier (seconde Restauration),
Préfet de la Somme (1816),
Député d'Ille-et-Vilaine (1820),
Pair de France (1827).
12 mars 1813 mars 1813 Antoine Louis Campan
25 mars 1813 1814 Louis-Honoré-Félix Le Peletier d'Aunay Auditeur au Conseil d'État
Préfet du Tarn-et-Garonne
Préfet d'Eure-et-Loir
Député de Seine-et-Oise (1827-1848, 1849-1851),
Vice-président de la Chambre des députés (1842)

Voir aussi[modifier | modifier le code]