Chuck Roberson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roberson.

Chuck Roberson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Avec John Wayne, dans Le Grand McLintock (1963)

Nom de naissance Charles Hugh Roberson
Surnom Chuck ou Bad Chuck
Naissance 10 mai 1919
Environs de Shannon
Texas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 8 juin 1988 (à 69 ans)
Bakersfield
Californie, États-Unis
Profession Acteur (98 films)
Cascadeur (131 films)
Réalisateur de seconde équipe (2 films)
Films notables (comme acteur et cascadeur)
Rio Grande (1950)
Je suis un aventurier (1954)
Les Grands Espaces (1958)
Les Bérets verts (1968)
Séries notables (comme acteur)
Texas John Slaughter (1958-1959)
Gunsmoke (1959-1964)
Daniel Boone (1964-1967)

Charles Hugh « Chuck » (ou « Bad Chuck ») Roberson est un acteur, cascadeur et réalisateur de seconde équipe américain, né le 10 mai 1919 aux environs de Shannon (en) (Texas), mort le 8 juin 1988 à Bakersfield (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme cascadeur, après une première expérience sur un film sorti en 1939, Chuck Roberson intègre en 1946 la Republic Pictures qui produit son deuxième film, sorti cette même année. Il rencontre alors John Wayne, dont il devient la doublure attitrée pour trente-et-un films, depuis L'Ange et le Mauvais Garçon de James Edward Grant (1947), jusqu'à Le Dernier des géants de Don Siegel (1976, ultime prestation de The Duke), en passant par Rio Grande de John Ford (1950), Rio Bravo d'Howard Hawks (1959), Les Quatre Fils de Katie Elder d'Henry Hathaway (1965) et Les Bérets verts, coréalisé par John Wayne (1968).

En tout, il contribue ainsi à cent-trente-et-un films américains — dont de nombreux westerns (principalement pour les cascades à cheval) —, le dernier étant Appel d'urgence de Steve De Jarnatt, sorti en 1988, année de sa mort d'un cancer. Parmi les autres acteurs qu'il double, mentionnons James Stewart (six films, dont Je suis un aventurier d'Anthony Mann en 1954), Gregory Peck (quatre films, dont Les Grands Espaces de William Wyler en 1958) et Charlton Heston (trois films, dont Le Seigneur de la guerre de Franklin J. Schaffner en 1965).

Souvent, Chuck Roberson apparaît dans des petits rôles (majoritairement non crédités) lors des tournages où il est doublure. Néanmoins parfois crédité (ex. : Les Bérets verts pré-cité), il participe également à quelques films comme acteur uniquement, dont deux sortis en 1963, Le Grand McLintock d'Andrew V. McLaglen (aux côtés de John Wayne) et Shock Corridor de Samuel Fuller. Au total, il collabore à quatre-vingt-dix-huit films comme acteur, le premier (son deuxième comme cascadeur) sorti en 1946, le dernier sorti en 1974.

De plus, il est réalisateur de seconde équipe sur deux films, Les Cent Fusils de Tom Gries (1969) et Le Secret de la planète des singes de Ted Post (1970).

Par ailleurs, pour la télévision, il collabore — principalement comme acteur — à un téléfilm (1956) et à trente-sept séries (1949-1971), surtout là encore dans le domaine du western. Mentionnons Texas John Slaughter (trois épisodes, 1958-1959), Gunsmoke (quatre épisodes, 1959-1964) et Daniel Boone (six épisodes, 1964-1967). Notons aussi qu'il joue avec John Wayne dans un épisode de La Grande Caravane, The Colter Craven Story, réalisé par John Ford et diffusé en 1960.

Chuck Roberson est l'auteur d'une autobiographie centrée sur son expérience de doublure de John Wayne, publiée en 1980.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Comme acteur uniquement (sélection)[modifier | modifier le code]

Comme cascadeur uniquement (sélection)[modifier | modifier le code]

Dans L'Ange et le Mauvais Garçon (1947), comme doublure de John Wayne

Comme acteur et cascadeur (sélection)[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur de seconde équipe (intégrale)[modifier | modifier le code]

À la télévision (sélection de séries)[modifier | modifier le code]

(comme acteur uniquement, sauf mention complémentaire)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Chuck Roberson et Bodie Thoene (avant-propos de John Wayne), The Fall Guy : 30 Years As the Duke's Double (en), Hancock House, North Vancouver, 288 pp (autobiographie).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :