Les Cordes de la potence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cordes de la potence

Titre original Cahill U. S. Marshal
Réalisation Andrew V. McLaglen
Scénario Harry Julian Fink et Rita Fink
Acteurs principaux
Sociétés de production Batjac
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre western
Sortie 1973
Durée 103 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Cordes de la potence (Cahill U. S. Marshal) est un western américain réalisé par Andrew McLaglen, sorti en 1973. Le rôle principal est tenu par John Wayne et le film est produit par son fils Michael pour la Batjac, la société créée par Wayne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le marshal J.D. Cahill gagne le bivouac de cinq pilleurs de banque en cavale et parvient à les arrêter. Après quoi, il les ramène en train jusqu’à Valentine, dans le comté de Jeff Davis au Texas. Pendant ce temps, son fils aîné Danny est en cellule pour ivresse et désordre. Il s’est acoquiné avec trois malfaiteurs, également emprisonnés, pour commettre un braquage sans qu’on les soupçonne. À la faveur d’un incendie déclenché par le fils cadet de Cahill, Billy Joe, ils s’échappent de la prison, volent l’argent d’une banque en faisant deux victimes, et regagnent leurs cellules. Le butin est temporairement confié à Billy Joe par Fraser, le chef de la bande ; ce dernier menace successivement chacun des jeunes Cahill de tuer le frère de celui qui viendrait à les dénoncer.

Quand il rentre, le marshal apprend la mort du shérif Grady. Accompagné de Danny, dont il a fait son adjoint après l’avoir libéré, et aidé d’un chef Comanche devenu fermier, il piste les fuyards dans les collines environnantes. Ils tombent sur des vagabonds venant du Nouveau-Mexique. Les prenant pour les coupables, Cahill les fait prisonniers. Les vrais coupables sont restés en ville où ils tentent de soutirer à Billy Joe la cachette du magot. En leur échappant sous la pluie, il tombe malade de pneumonie.

Rongés par la culpabilité à l’idée que quatre innocents soient pendus, les deux frères décident de se sortir tous seuls d’affaire, sans savoir que leur père les surveille. Ils vont déterrer l’argent enfoui dans un cimetière, avec l’intention de le rendre à Fraser et de tout avouer ensuite. Ils se rendent armés à son repaire, un tunnel de mine désaffecté, où ils l’attendent pour lui remettre sa part et celle de ses complices. Sur le chemin du retour, ils sont interceptés par leur père dont l’ami indien a été tué. Il les avertit qu’il va empêcher la pendaison puis les laisse repartir seuls dans la nuit noire, craignant un guet-apens à chaque instant. Ils sont effectivement attaqués par les bandits qui leur reprennent le reste d’argent et s’apprêtent à les tuer. Surgit alors J.D. Cahill : celui-ci n’avait abandonné ses fils à leur sort que pour forcer Fraser et sa bande à se découvrir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Les Cordes de la potence a été tourné au Mexique dans le Durango.

Novélisation[modifier | modifier le code]

Le scénario fait l'objet d'une novélisation sous le titre éponyme par Joe Millard.

Liens externes[modifier | modifier le code]