Un homme nommé cheval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un homme nommé cheval (A Man Called Horse) est un film américain réalisé par Elliot Silverstein, sorti en en 1970.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1825, Lord John Morgan, un aristocrate anglais désœuvré, chasse du gibier aux États-Unis, en territoire sioux, assisté de trois hommes. Bientôt, ceux-ci sont tués lors d'une attaque menée par des guerriers d'une tribu sioux. Morgan est capturé et emmené à leur camp, où il est d'abord traité en esclave. Peu à peu, avec l'aide d'un autre captif, le québécois Baptiste, il se familiarise avec les usages et coutumes de la tribu, dont il apprend la langue. Initié au "rite du soleil", il devient par ses actes un guerrier à part entière de la tribu — qui l'adopte sous le nom de Horse —, et épouse Running Deer, la sœur du chef Yellow Hand...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

L'histoire de John Morgan, un homme blanc adopté par une tribu indienne, est à rapprocher de celles de Jack Crabb (Little Big Man d'Arthur Penn, réalisé cette même année 1970) et de John Dunbar (Danse avec les loups, de et avec Kevin Costner, réalisé en 1990). Dans les trois cas, les Amérindiens aux États-Unis sont présentés sous un jour autrement plus valorisant que bon nombre de westerns américains des décennies précédentes.

Notons que Richard Harris reprendra son rôle de John Morgan (Horse) dans deux suites, La Revanche d'un homme nommé cheval (The Return of a Man called Horse), réalisé par Irvin Kershner en 1976, puis Le Triomphe d'un homme nommé cheval (The Triumphs of a Man called Horse), réalisé par John Hough en 1982.

Liens externes[modifier | modifier le code]