Roy Haynes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roy Haynes

Description de cette image, également commentée ci-après

Roy Haynes, Concert à Carnegie Hall (New York, 2008)

Informations générales
Nom de naissance Roy Owen Haynes
Naissance 13 mars 1925 (89 ans)
Boston (Massachusetts)
Genre musical jazz, bebop, hard bop
Instruments batterie
Années actives depuis 1942
Site officiel http://www.myspace.com/royhaynes

Roy Haynes est un batteur américain de jazz né à Boston le 13 mars 1925. Il est le père du cornettiste Graham Haynes (en) et le grand-père du batteur Marcus Gilmore.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roy Haynes a commencé la batterie en autodidacte, puis à partir de 1942, il commence à jouer localement avec des musiciens comme Tom Brown (guitariste de Charlie Christian), le pianiste Sabby Lewis ou le saxophoniste Pete Brown avant d'être appelé en 1945 par Luis Russell pour jouer au New York's Savoy Ballroom[1].

Durant sa carrière il a joué comme sideman avec de nombreux musiciens, Louis Armstrong, Billie Holiday, Lester Young, Bud Powell, Miles Davis, Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Sarah Vaughan, Thelonious Monk, Eric Dolphy, Stan Getz, Lennie Tristano, Sonny Rollins, John Coltrane, Gary Burton, Chick Corea, Pat Metheny, Michel Petrucciani, McCoy Tyner, Dave Holland, John Patitucci, Danilo Perez, Roy Hargrove, Nicholas Payton, Kenny Garrett, Art Pepper[1].

Lester Young l'appelait The Royal of Haynes, Charlie Parker disait de lui qu'il était son batteur préféré, et John Coltrane le considérait comme l'un des meilleurs batteurs avec qui il ait joué, il était d'ailleurs le remplaçant favori d'Elvin Jones dans son quartet[2].

Il a également fait carrière en tant que leader, et a enregistré à ce titre avec d'autres musiciens notables comme Phineas Newborn, Booker Ervin, Roland Kirk, George Adams, Hannibal Marvin Peterson, Ralph Moore ou Donald Harrison[3].

Le 31 mars 2009, il est décoré de l’ordre des Arts et des Lettres[4].

Équipement[modifier | modifier le code]

Kit actuel (2013) : Batterie Yamaha

Cymbales : Zildjian

  • 22" K Custom Flat Top Ride
  • 19" K Dark Crash Thin
  • 14" A Custom Crash
  • 20" K Crash Ride

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Busman's Holiday
  • 1954 : Roy Haynes Sextet
  • 1956 : Jazz Abroad
  • 1958 : We Three
  • 1960 : Just Us
  • 1962 : Out of the Afternoon (Impulse! Records)
  • 1963 : Cracklin'
  • 1963 : Cymbalism
  • 1964 : People
  • 1971 : Hip Ensemble
  • 1972 : Equipoise
  • 1973 : Senyah (Mainstream Records)
  • 1976 : Jazz A Confronto vol.29
  • 1976 : Sugar Roy
  • 1977 : Vistalite
  • 1977 : Thank You Thank You
  • 1978 : Vistalite
  • 1979 : Live at the Riverbop, avec R. H. (dr, perc, voc.) Marcus Fiorillo (g), David Jackson (b), Ricardo Strobert (alt. sax., fl.)
  • 1986 : True or False
  • 1992 : Homecoming
  • 1992 : When It's Haynes It Roars
  • 1994 : My Shining Hour
  • 1994 : Te Vou! (avec Pat Metheny)
  • 1998 : Praise
  • 2000 : The Roy Haynes Trio
  • 2000 : Roy Haynes
  • 2001 : Birds of a Feather: A Tribute to Charlie Parker (avec Roy Hargrove, Dave Holland et Kenny Garrett)
  • 2003 : Love Letters
  • 2004 : Fountain of Youth
  • 2004 : Quiet Fire (Réédition de Thank You Thank You et Vistalite)
  • 2006 : Whereas
  • 2007 : A Life in Time: The Roy Haynes Story
  • 2011 : Roy-Alty, Dreyfus Jazz

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec Sarah Vaughan[modifier | modifier le code]

  • 1955 : In the Land of Hi-Fi
  • 1957 : At Mr Kelly's

Avec Thelonious Monk[modifier | modifier le code]

  • 1958 : Live at the Five Spot

Avec Sonny Rollins[modifier | modifier le code]

Avec Eric Dolphy[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Outward Bound

Avec Stan Getz[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Focus

Avec Steve Lacy[modifier | modifier le code]

  • 1961 : The Straight Horn of Steve Lacy

Avec Oliver Nelson[modifier | modifier le code]

Avec Roland Kirk[modifier | modifier le code]

  • 1962 : Domino

Avec McCoy Tyner[modifier | modifier le code]

  • 1962 : Reaching Fourth
  • 1987 : Blues for Coltrane

Avec Andrew Hill[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Black Fire
  • 1963 : Smokestack

Avec John Coltrane[modifier | modifier le code]

Avec Chick Corea[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Now He Sings, Now He Sobs
  • 1983 : Trio
  • 1987 : Live in Montreux

Avec Johnny Griffin[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Birds and Ballads

Avec Pat Metheny[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Question and Answer

Avec Kenny Barron[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Wanton Spirit

Avec Michel Petrucciani et Stephane Grappelli[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Flamingo

Avec Gary Burton[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Like Minds

Fausses indications[modifier | modifier le code]

Avec Cal Tjader[modifier | modifier le code]

Son nom est évoqué sur certaines sources internet, mais il s'agit d'une erreur comme le confirme l'EP Fantasy 4022[5] qui précise que c'est Armando Peraza qui joue de la batterie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Roy Haynes sur le site de Dreyfus Records
  2. (en) Roy Haynes sur le site d'Europe Jazz Network
  3. (en) Roy Haynes sur allaboutjazz.com
  4. (fr) Discours de Christine Albanel prononcé à l’occasion de la remise des insignes de Commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres à Roy Haynes
  5. Information provenant du site « Rateyourmusic.com » consultation du 21 avril 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]