Caetano Veloso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veloso.
Caetano Veloso

Caetano Veloso, né le 7 août 1942 à Santo Amaro da Purificação dans l'État de Bahia, est l'un des musiciens brésiliens les plus populaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caetano Veloso est le cinquième des sept enfants de José Telles Velloso (surnommé « Seu Zezinho ») et de Claudionor Vianna Telles Velloso (« Dona Canô »). Il choisit le prénom de sa petite sœur (sixième enfant de la famille), Maria Bethânia, d'après une chanson célèbre de l'époque de Nelson Gonçalves. Sa sœur, chanteuse elle aussi, le précéda d'ailleurs dans la célébrité dans les années 1960.

Caetano Veloso commença sa carrière en chantant de la bossa nova et cita d'ailleurs comme ses plus grandes influences de l'époque João Gilberto et Dorival Caymmi. (João Gilberto dira d'ailleurs plus tard à propos de la contribution de Caetano à la musique brésilienne : « il a ajouté une dimension intellectuelle à la musique populaire brésilienne ».). Très vite, il abandonna un "l" de son nom et opta pour Caetano Veloso. Avec l'influence des Beatles, ses collaborations avec Gilberto Gil, Gal Costa, Tom Zé, Chico Buarque et Os Mutantes débouchèrent sur le tropicalisme, qui mêle la pop brésilienne avec le rock & roll et de la musique d'avant-garde, avec pour résultat un son plus international, psychédélique et socialement engagé. Caetano confessera également avoir subi l'influence du chanteur guitariste français Henri Salvador, dont il loue encore les qualités de mélodiste (cf. sa version de "Dans mon île" chantée en français qui a connu un grand succès mondial).

Le positionnement politique de Veloso, résolument à gauche, lui valut de nombreux ennuis avec la junte militaire qui gouverna le Brésil jusqu'en 1985. Ses chansons furent fréquemment censurées et certaines interdites. Veloso fut aussi mis à l'écart de la gauche socialiste brésilienne à cause de ses influences musicales « non nationales » (comme le rock & roll). Veloso et Gilberto Gil passèrent plusieurs mois en prison pour « activités anti-gouvernementales » en 1968 (après la promulgation de l'AI-5 par le régime militaire brésilien) et durent même s'exiler à Londres. L'œuvre de Veloso après son retour au Brésil en 1972 fut caractérisé par des appropriations constantes, non seulement de styles étrangers, mais aussi de styles et de rythmes folkloriques brésiliens à moitié oubliés. En particulier, la célébration de la culture afro-brésilienne de Bahia qui peut être vu comme le précurseur d'un groupe afro-centrique comme Timbalada.

En 1976, il fonde un quatuor vocal de choc avec Gal Costa, Maria Bethania et Gilberto Gil, dénommé los Doces Barbaros ("les doux barbares") qui aboutira au tournage d'un film sur le courant africaniste. Le groupe - qui est une affaire de famille, Caetano et Gil étant beaux frères l'un de l'autre et Maria étant la sœur de Caetano - se retrouveront régulièrement ensuite.

Dans les années 1980, la popularité de Veloso s'accrut à l'extérieur du Brésil, particulièrement en Israël, au Portugal et en France.

En 1997, Veloso sortit un livre sur ses premières années et le Tropicalisme (encore appelé Tropicália), Verdade Tropical.

En 2006, il est l'un des artistes de variété de réputation internationale les plus respectés et les plus prolifiques, avec plus de cinquante enregistrements disponibles et des participations à des bandes originales de film comme Frida.

Grand amateur des répertoires populaires de l'Amérique hispanique et des États-Unis, il commercialise en 1994 son premier album entièrement chanté en espagnol intitulé Fina Estampa, sous l'impulsion initiale de sa maison de disques.

En 2004, alors que les États-Unis d'Amérique font l'objet de vives critiques en général sur la scène internationale, il en profite pour réaliser un ancien projet qui lui tenait à cœur : A Foreign Sound, son premier album entièrement en anglais, et qui comprend des reprises de standards américains allant de Love For Sale composée par Cole Porter à "Come as you are" de Nirvana, en passant par les œuvres de Bob Dylan, Stevie Wonder, Arto Lindsay ou encore Nat King Cole.

La fin des années 2000 marque le retour vers un son plus rock avec l'album et le live Cê ao Vivo enregistré lors de la tournée accompagnant l'album studio. À cette occasion, Caetano Veloso tourne la page Jaques Morelenbaum pour s'entourer de musiciens trentenaires emmenés par Pedro Sá. Quelques mois après, il prolonge cette approche musicale en compagnie du groupe désormais baptisé banda Cê, tout en se rappropriant le samba. Zii E Zie sort dans les bacs en 2009 après que la plupart des chansons ont été jouées sur scène et présentées sur son blog internet Obra Em Progresso. Fin 2012, la parution de Abraçaço vient clore la trilogie Banda Cê.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums

  • 1967 - Domingo (avec Gal Costa) Philips
  • 1967 - Alegria, Alegria Philips
  • 1968 - Caetano Veloso Philips
  • 1968 - Tropicália ou Panis et Circenses (avec Gilberto Gil, Os Mutantes, Nara Leão, et Gal Costa) Philips
  • 1968 - Ao Vivo (avec Os Mutantes) Philips
  • 1968 - "Veloso, Gil e Bethania" RCA Victor
  • 1969 - Caetano Veloso Philips
  • 1971 - Caetano Veloso
  • 1972 - Transa Philips
  • 1972 - Barra 69 ao vivo na Bahia (avec Gilberto Gil) Philips
  • 1972 - Caetano e Chico - Juntos ao Vivo (avec Chico Buarque) Phonogram
  • 1973 - Araçá Azul Phonogram/Philips
  • 1974 - Temporada de Verão - ao vivo na Bahia (avec Gilberto Gil et Gal Costa) Phonogram
  • 1975 - Jóia Philips
  • 1975 - Qualquer Coisa Philips
  • 1976 - Doces Bárbaros (avec Gal Costa, Gilberto Gil et Maria Bethânia) Philips
  • 1977 - Bicho Philips
  • 1977 - Muitos Carnavais Phonogram/Philips
  • 1978 - Muito (dentro da estrela azulada) Philips
  • 1978 - Maria Bethânia e Caetano Veloso ao Vivo Phonogram
  • 1979 - Cinema Transcendental Polygram/Philips
  • 1981 - Outras Palavras Philips
  • 1981 - Brasil (avec João Gilberto, Gilberto Gil and Maria Bethânia) WEA
  • 1982 - Cores, Nomes Philips
  • 1983 - Uns Philips
  • 1984 - Velô Philips
  • 1986 - Totalmente Demais Polygram/Philips (live)
  • 1986 - Caetano Veloso Nonesuch
  • 1987 - Caetano Veloso Philips
  • 1989 - Estrangeiro Philips
  • 1991 - Circuladô Polygram
  • 1992 - Circuladô Vivo Polygram
  • 1993 - Tropicália 2 (avec Gilberto Gil) Polygram/Philips
  • 1994 - Fina Estampa Polygram
  • 1994 - Fina Estampa ao Vivo Polygram
  • 1995 - O Quatrilho Natasha/Blue Jackel (film soundtrack)
  • 1996 - Tieta do Agreste Natasha/Blue Jackel
  • 1997 - Livro Polygram
  • 1999 - Prenda Minha Polygram
  • 1999 - Omaggio a Federico e Giulietta Universal Music (live)
  • 1999 - Orfeu Natasha (film soundtrack)
  • 2000 - Noites do Norte Universal Music
  • 2001 - Noites do Norte ao vivo Universal Music
  • 2002 - Eu não peço desculpas (avec Jorge Mautner) Universal Music
  • 2002 - Todo Caetano (40 CD boxed set) Universal Music
  • 2004 - A Foreign Sound Universal Music
  • 2005 - Onqotô (avec José Miguel Wisnik) en indépendant
  • 2006 - Universal Music
  • 2007 - Cê ao vivo Universal Music
  • 2009 - Zii e Zie Universal Music
  • 2011 - Multishow Ao Vivo Caetano e Maria Gadú Universal Music LTDA
  • 2012 - Abraçaço Universal Music

Livres[modifier | modifier le code]

  • Ricardo Pessanha et Carla Conteiro, Caetano Veloso, l'âme brésilienne, Paris (France, Éditions Demi-Lune,‎ 2008*(en) Caetano Veloso, Tropical Truth: A Story of Music and Revolution in Brazil, New York (État de New York, Alfred A. Knopf,‎ 2003
  • (it) Giancarlo Mei, Canto Latino: Origine, Evoluzione e Protagonisti della Musica Popolare del Brasile, Stampa Alternativa-Nuovi Equilibri,‎ 2004
  • (pt) Caetano Veloso, Alegria, Alegria, Rio de Janeiro, Brésil, Pedra que Ronca,‎ 1997
  • (pt) Caetano Veloso, Verdade tropical, São Paulo, Brésil, Companhia das Letras,‎ 1997
  • (pt) Caetano Veloso, Letra só, São Paulo, Brésil, Companhia das Letras,‎ 2003
  • (pt) Caetano Veloso, O mundo não é chato, São Paulo, Brésil, Companhia das Letras,‎ 2005
  • (pt) Luís Carlos de Morais Junior, Crisólogo: O estudante de poesia Caetano Veloso, Rio de Janeiro, Brésil, HP Comunicação,‎ 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]