Villa Tugendhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villa Tugendhat à Brno *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Villa Tugendhat-20070429.jpeg
Coordonnées 49° 02′ 00″ N 16° 39′ 00″ E / 49.03333, 16.6549° 02′ 00″ Nord 16° 39′ 00″ Est / 49.03333, 16.65  
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Subdivision Brno, Moravie-du-Sud
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 0,73 ha
Zone tampon 2 825 ha
Numéro
d’identification
1052
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2001 (25e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La Villa Tugendhat, achevée en 1930, est une villa située à Brno en République tchèque. C’est un exemple de construction fonctionnaliste en République tchèque. Elle est classée depuis 2001 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Selon l'UNESCO, elle est « un exemple remarquable du style international dans le mouvement moderne en architecture tel qu'il s'est développé en Europe au cours des années 1920. »

La villa[modifier | modifier le code]

Façade sur la rue
Entrée de la villa
Côté de la villa

La villa est située en périphérie de Brno, sur un terrain en pente, qui avait à l'origine une vue sur la ville mais qui a été loti depuis. Elle n'a qu'un rez-de-chaussée sur rue (c'est l'étage de service, avec les chambres), les pièces à vivre se situent à l'étage inférieur en rez-de-jardin.

Ludwig Mies van der Rohe développe dans la villa Tugendhat sa conception du plan libre, dans laquelle les espaces liés à une fonction, salle à manger, bureau, salon, etc., sont définis sans être cloisonnés.

La structure est en acier, les poteaux sont cruciformes et capotés en inox, comme dans le pavillon allemand de l'Exposition Universelle à Barcelone de 1929, ce qui lui permet d'éviter les murs porteurs et de distribuer la maison plus librement. Les matériaux sont soigneusement choisis le sol est en travertin, les parois sont plaquées en bois précieux, bois de citronnier, bois d'ébène, etc., la paroi qui protège le bureau de la lumière directe du jardin est constituée d'un monolithe d'onyx. La façade sur le jardin est entièrement vitrée, pour laisser pénétrer à l'intérieur un maximum de lumière, avec de très grandes vitres pour minimiser l'importance des menuiseries. Cette façade vitrée peut disparaître totalement dans le sol.

Ludwig Mies van der Rohe dessina, comme à son habitude, tout le mobilier, dont une partie est boulonnée au sol, ainsi que les interrupteurs électriques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construite entre 1929 et 1930 à Brno, en République tchèque, pour Fritz Tugendhat et son épouse Alfreda, elle devint rapidement une icône de l'architecture moderne.

Les Tugendhat, qui étaient juifs, fuirent lorsque la menace que le pays soit envahi par les Nazis devint pressante. Ils partent pour la Suisse, puis pour le Venezuela, pour s'installer ensuite définitivement en Suisse.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la villa fut occupée, tour à tour, par les Allemands qui y avaient installé un bureau d'études des usines Messerschmitt, puis par les Russes. Pendant ces occupations, la villa fut pillée.

En 1955, la villa devint la propriété de l'État qui y plaça un centre de rééducation pour enfants.

En 1963, la villa Tugendhat fut proclamée monument culturel et subit une restauration dont la qualité a souffert de la guerre froide, en effet l'approvisionnement en bois précieux du Brésil était assez compliqué en Tchécoslovaquie, des ersatz plus ou moins convaincants furent employés.

Ce fut en ce lieu que les premiers ministres tchèque et slovaque, Vaclav Klaus et Vladimir Meciar se rencontrèrent pour mettre au point la division de la Tchécoslovaquie en 1993.

La villa resta fermée au public de janvier 2010 a février 2012 afin de subir d'importants travaux de rénovation. Elle est désormais ouverte au public, et la mairie de Brno y organise des manifestations culturelles et mondaines.

La villa Tugendhat est ajoutée à la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO en décembre 2001, c'est le onzième monument historique de République tchèque. Les subventions de l'UNESCO ont permis de restaurer la villa de manière aussi fidèle que possible au projet d'origine, en particulier au niveau des matériaux.

La construction de cette villa a inspiré le roman Le Palais de verre (2012), de Simon Mawer, finaliste du Booker Prize.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]