Bougie de préchauffage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bougie d'allumage.


La bougie de préchauffage est un élément des moteurs Diesel. Les bougies de préchauffage sont souvent utilisées pour permettre le démarrage du moteur à froid en augmentant la température de la chambre de combustion.

Principe[modifier | modifier le code]

Bougie de préchauffage comprenant de gauche à droite le crayon, le corps en céramique et la tige de connexion (borne).

Dans une voiture à moteur diesel, à la différence d'une voiture à moteur essence, le conducteur ne se contente pas de tourner la clef pour démarrer le moteur. Le conducteur tourne la clef en position préchauffage pour que le relais des bougies fonctionne et un indicateur de préchauffage sur le tableau de bord s'allume. Ces petites résistances électriques que sont les bougies de préchauffage sont alors en action. Ce processus est appelé « préchauffage ».

Contrairement aux bougies d'allumage d'un moteur à essence, les bougies de préchauffage n'interviennent pas directement dans le fonctionnement du moteur. Elles ne sont sollicitées que lorsqu'il faut démarrer le moteur et entre 0 et 300 secondes après le démarrage, selon les températures pour stabiliser la combustion. (post chauffage).

Si la voiture a roulé très récemment, ou si la température ambiante est élevée, le voyant de préchauffage peut ne pas s'éclairer : dans ce cas, le conducteur peut démarrer sans attendre.

Anatomie[modifier | modifier le code]

La bougie de préchauffage est une pièce de métal en forme de crayon, avec un élément chauffant à l'extrémité, la « spirale chauffante » qui, lorsqu'elle est sous tension électrique, réchauffe (la température peut atteindre 1050°C en 12 s) la chambre de combustion dans le cylindre (moteur diesel à injection directe) ou la chambre de précombustion au-dessus du cylindre (moteur à injection indirecte).

La bougie de préchauffage classique à autorégulation comprend une tige centrale de connexion (elle ressort au niveau de la borne de la bougie), un corps en céramique et un crayon comprenant la spirale chauffante (tube incandescent soudé avec le bobinage et produit de remplissage en céramique).

La bougie de préchauffage moderne est de type « bougie crayon technologie double spirale » : on a réduit son diamètre et augmenté sa longueur, ce qui a permis d'accoler à la spirale chauffante une spirale régulatrice. La bougie chauffe ainsi plus vite (temps de préchauffage réduit de plusieurs secondes) et est rendue plus fiable[1].

Raison du préchauffage[modifier | modifier le code]

Sur un moteur diesel, il est impératif qu'en fin de compression, l'air soit suffisamment chaud pour provoquer l'allumage du carburant. Or, lorsque le moteur est froid, il est impossible d'atteindre cette température minimale dès le démarrage. On crée donc un point chaud (l'extrémité de la bougie de préchauffage) qui permet l'inflammation du mélange.

Dans la mesure du possible, il ne faut pas se passer du préchauffage s'il y en a besoin.

Les plus anciens diesel utilisant des préchambres de combustion peuvent voir celles-ci endommagées par le démarrage sans préchauffe. Les diesel à injection directe peuvent toutefois démarrer à froid sans préchauffage mais si la température ambiante est très basse un temps de préchauffage conséquent sera là aussi nécessaire. Cependant, un diesel qui a démarré sans un préchauffage dont il aurait eu besoin, fonctionne mal et est extrêmement polluant tant qu'il est froid car le gazole est mal brûlé. Cela se caractérise par un fonctionnement irrégulier entrainant des trépidations et une épaisse fumée bleuâtre pendant plusieurs secondes voire une minute ou plus. Il est également possible que sans préchauffage le moteur ne puisse pas démarrer du tout.

Si votre moteur a au démarrage un fonctionnement irrégulier et émet une quantité anormale de fumée, vérifiez l'état de vos bougies de préchauffage.

En outre, sur les moteurs diesel modernes, le préchauffage des chambres de combustion perdure quelques secondes après le démarrage pour accélérer la montée en température dans les cylindres et limiter ainsi le surplus de pollution généré par le fonctionnement du moteur à froid.

Vérifications avant hiver[modifier | modifier le code]

Plusieurs techniques existent afin de vérifier le bon état de vos bougies de préchauffage, sans avoir à attendre une baisse des températures extérieures ;

Dans tous les cas, il faut démonter tout ce qui empêche l'accès à celles-ci, puis dévisser les bornes des bougies pour retirer les câbles les reliant.

Une première technique impose d'avoir un Ohmmètre : relier une des sondes de l'instrument de mesure à la borne négative de la batterie, ou directement à la masse du moteur et l'autre sonde à la borne de la bougie que vous voulez essayer. Vous devriez lire une valeur comprise entre 1 et 2 Ohms. Si ce n'est pas le cas, la bougie est défectueuse.

Attention : si votre Ohmmètre n'est pas très précis, vous pouvez interpréter un court-circuit comme une résistance d'1 ou 2 Ohms.

Mais une bougie en court-circuit n'est plus opérationnelle et provoque généralement la rupture du fusible de préchauffage (typiquement 80 Ampères), ce qui empêche le préchauffage de fonctionner sur les autres bougies.


Une autre méthode (la plus fiable, finalement) implique d'avoir à disposition des câbles de démarrage.

Il faut aussi démonter la bougie à tester.

On relie la borne négative de la batterie au culot de la bougie à l'aide du câble noir.

On branche ensuite une extrémité du câble rouge à la borne de la bougie où était branché le câble de préchauffage, puis l'autre extrémité à la borne positive de la batterie (dans cet ordre, afin de ne pas risquer un arc électrique qui abîmerait le filetage qui permet de fixer le câble de préchauffage sur la bougie).

Si l'extrémité du crayon de la bougie rougit au bout de 4 à 5 secondes, c'est que cette bougie est bonne. Il est alors impératif de débrancher rapidement le câble afin de ne pas détériorer ce dernier.

Si rien ne se passe, la bougie est défectueuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Radio RMC émission Votre auto du 19 septembre 2010.