Chemise (technique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chemise.

Une chemise est une enveloppe cylindrique ou un tube entourant une pièce cylindrique.

Moteur à explosion[modifier | modifier le code]

La chemise est le tube ou l’alésage du bloc-cylindres dans lequel coulisse le piston.

Chemise humide 
ou chemise amovible, c’est un tube détachable du cylindre. Usinée avant montage dans de l’acier ou de la fonte plus résistante à l’usure que le matériau du bloc-cylindres. Pour la grande série, comme dans l’industrie automobile, la chemise est coulée par centrifugation sur des chantiers automatisés (carrousel de centrifugation).
Chemise sèche 
elle fait partie intégrante du bloc-cylindres (coulée en même temps et donc non démontable).

Dans un moteur à 2 temps ou moteur sans soupapes, la chemise comporte les orifices d’admission et d’échappement.

Il est possible de remplacer les chemises lorsqu’elles sont endommagées. Pour réduire le diamètre de la chemise on la plonge la chemise dans de l’azote liquide juste avant le montage.

Lexique[modifier | modifier le code]

  • Chemisage : c’est le montage d’une chemise dans le bloc-cylindres.
  • Réalésage ou re-chemisage : c’est l’usinage des chemises qui a pour effet, en agrandissant très légèrement leur diamètre, de faire disparaître leur ovalisation due à l’usure, les rayures dues à un défaut de lubrification, ou pour augmenter la cylindrée du moteur. Cette opération entraîne le montage d’autres pistons et segments neufs adaptés au nouveau diamètre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]