Carter (mécanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carter.
Différents types de moteurs électriques.

En mécanique, un carter (du nom de son inventeur J. Harrison Carter) est une enveloppe protégeant un organe mécanique, souvent fermée de façon étanche, et contenant le lubrifiant nécessaire à son fonctionnement ou des organes qui doivent être isolés de l’extérieur.

J.H. Carter invente et adapte ce dispositif en 1889 sur les bicyclettes anglaises Sunbeam comme compartiment étanche et huilé de la chaîne[1].

Domaine électrique[modifier | modifier le code]

Dans un moteur électrique, le carter est l’enveloppe qui supporte le stator (fixe), ainsi que tous les éléments qui permettent son fonctionnement.

Groupe motopropulseur et transmission[modifier | modifier le code]

Vue éclatée : bras oscillant/carter d’arbre de transmission finale et carter de pont d’une moto à transmission par arbre.

Le carter peut être équipé d’un orifice de remplissage et de vidange, d’ailettes de refroidissement, d’un dispositif externe de lubrification, d’un dispositif de mise à l’air. Le mot « carter » peut désigner différentes pièces dans l’automobile :

Carter-cylindres ou bloc-cylindres 
pièce qui englobe les chemises-pistons, le système bielle-manivelle et autres organes mécaniques, constituant le bloc-moteur d’un moteur à explosion. Un filtre à huile peut y être vissé.
Carter d’huile moteur 
enveloppe placée sous le moteur pouvant servir au stockage de l’huile de lubrification. Il peut contenir une crépine et un filtre à huile externe ou interne peut y être fixé.
Carter d’embrayage 
élément comportant le mécanisme d’embrayage, situé entre le moteur et la boîte de vitesses.
Carter de boîte de vitesses 
enveloppe de l’élément mécanique proposant plusieurs rapports de transmission entre un arbre moteur (vilebrequin) et un arbre de sortie.
Carter de pont 
carter situé en bout d’arbre arrière. Il contient le différentiel et éventuellement les arbres de roue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page Sunbeam Bicycles sur le site du Musée des industries Wolverhampton (Londres)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]